Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 06:57
Dans l'univers de matière, deux façons de dominer une planète habitable ; soit par l'instinct soit par l'intelligence. Par l'instinct, c'est le gigantisme. Le gigantisme associé à l'instinct produit une biodiversité axée sur les besoins de l'espèce dominante. Les autres espèces non nécessaires restent au stade primaire. L'appétit de ces monstres de chair régule pour leur compte l'Animal et le végétal. Quelque part, il y a injustice. Ce n'est pas une biodiversité idéale pour l'univers de matière. Avec l'intelligence pas besoin de gigantisme, pas besoin de férocité. La taille de l'espèce qui possède l'intelligence, l'Humain, et son appétit sont raisonnables. Les espèces animales et vegétales peuvent se dévellopper à leur gré. La biodiversité issue d'une domination par l'intelligence est idéale pour l'univers de matière. Une biodiversité issue de l'intelligence est plus pointue mais plus fragile. L'intelligence peut se dévoyer parce quelle est évolutive. Vient alors un comportement anarchique qui modifie l'environnement à la faveur de l'espèce comme cela se passe avec une domination par l'instinct. L'univers de métamatière est détenteur et émetteur d'intelligence. Il vit en symbiose avec son partenaire l'univers de matière. C'est lui qui a doté les humains de son énergie l'intelligence. L'intelligence humaine est évolutive. L'iunivers de métamatière le sait. Il sait que les terriens n'ont pas de modèle intelligent pas leur entourage. L'univers de métamatière communique directement avec les teriens rpar la Croyance. Via la Croyance, il les guide tout au long de leur existence.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article

commentaires