Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2005 6 10 /12 /décembre /2005 11:05

J’ai découvert le deuxième univers. Cette découverte est le chaînon manquant à la compréhension du rôle des humains dans son environnement et vis à vis du  deuxième univers.


Comment imaginer l’Univers sans matière ? Comment le voir ? Comment visionner son environnement ? Pas par nos sens matériels ; la vue, le toucher, l’odora, etc.  Ces sens appartiennent à la nature matérielle. Nous ne pouvons pas non plus le voir dans des états qui appartiennent au Matériel tel que l’état de veille ; la vie de tous les jours. Rien de ce qui vient de la nature matérielle ne nous permet de voir et de comprendre l’environnement sans matière. Aucune preuve matérielle n’émane de la nature sans matière ; la matière n’est pas de son monde.  


Les humains possèdent une force que les autres éléments de la nature matérielle non pas. Une force qui les différencie des autres êtres vivants. C’est cette qui force leur permet de visionner et de comprendre le deuxième univers. Elle fait des humains le lien entre l’environnement de matière et l’environnement sans matière.


Cette force est l‘intelligence. Dans la nature matérielle seuls les humains possèdent cette force. Vous pensez peut-être : « Et les animaux ne sont pas intelligents ? » Je vous réponds : « Demandez aux animaux  de construire un ordinateur » Ils ne le peuvent pas. Ce n’est pas pour autant qu’ils sont inférieurs. Ils ont autre chose. Ils possèdent une autre force. Une force toute aussi performante. Toute aussi puissante. Une force égale à l’intelligence. Ils ont l’instinct. Ils vivent d’instinct plus ou moins évolué. Nous le verrons.


Pour voir l’univers sans matière et pour comprendre sa relation avec notre univers de matière il faut avoir une vision d’ensemble de leur dualité. Il faudrait sortir de notre univers. Depuis notre Terre nous ne pouvons rien voir.  Impossible matériellement ! Aucun instrument matériel, aucun véhicule ne peut nous aider. Les meilleurs télescopes ne voient que les galaxies les plus rapprochées. Les satellites les plus performants visitent les planètes les plus proches.


Nous pouvons voyager grâce à  notre intelligence. Voyagons !


Sortons de notre foyer terrestre. Voyagons dans notre système solaire. Dépassons des galaxies. Voyagons encore et encore. Dépassons encore des galaxies. Voyagons indéfiniment et sortons de notre univers. Éloignons nous un peu et regardons. Que voyons-nous ? Deux sphères infiniment grandes, de même grosseur, de même puissance, de même valeur. Elles sont très proches l’une de l’autre sans se toucher. Pas parallèles. Non!  Quasi adjacentes. Deux sphères parfaitement symétriques reliées par un point commun. Elles sont pleines de vies. Elles semblent vivre en symbiose. Par leur unique point de rencontre s’échangent les flux nécessaire à leur union.


Pas d’autres mondes devant nous ; Seulement ces deux là : un monde fait de matière et un monde fait sans matière. Un autre monde fait de matière ? Non ! Celui en place prend toute la place de la matière. Un autre monde fait sans matière ? Non ! Celui en place prend toute la place de la non matière. Un mélange des deux ? Impossible ! La matière et la non matière ne se mélangent pas.


Approchons-nous du point de rencontre des deux mondes. Coté matière quelque chose nous interpelle. Là, juste à l’interface des deux mondes, coté matériel, des êtres vivants tiennent une position stratégique. Ils sont au cœur de la symbiose des deux mondes. Ils en sont même l'un des moteurs. Ce sont les humains. Toute l’énergie venant du monde de matière à destination du monde sans matière transite par eux. Les flux du Matériel se concentrent dans ces êtres. Ils ont pour rôle de les transférer en direction de l’environnement sans matière. Les humains sont un des passages obligés des échanges symbiotiques des deux mondes ; Le passage coté matière. Ils ont aussi pour rôle de recevoir et de diffuser dans leur environnement les flux en provenance du monde sans matière. Sans ces êtres d'exception, pas de transfert d’énergie, pas de symbiose des deux univers ; pas d’univers ! L'univers de matière a besoin de l'énergie de son partenaire sans matière pour « exister ».


Voyons coté sans matière. Juste en face des humains d’autres êtres vivants, sans matière, tiennent la même position stratégique. Les flux venant du monde sans matière se concentrent dans ces êtres. Ils ont pour rôle de les transférer en direction de l’environnement de matière. Ils sont le deuxième passage obligé des énergies symbiotiques ; Le passage coté sans matière. Ils ont aussi pour rôle de recevoir et de diffuser dans leur environnement les flux en provenance du monde de matériel. Sans ces êtres d'exception, pas de transfert d’énergie dans l’environnement de matière, pas de symbiose des univers, pas d’univers ! L'univers sans matière a besoin de l'énergie de son partenaire de matière pour « exister ».

Approchons-nous de ces deux races d’exception. Elles vivent en symbiose. Leur union est le seul lien entre les deux univers. Le seul passage possible des énergies symbiotiques des deux univers. De l’intensité de la symbiose de ces deux races dépend le transfert d’énergie nécessaire à une symbiose beaucoup plus grande.


          Claude De Bortoli
Découvreur de l'univers sans matière


Aucun retour de lien n'est exigé, mais vous pourrez toutefois contribuer à faire connaître ce blog en plaçant un lien sur votre site. Merci d'avance !: http://univers-sans-matiere.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article

commentaires

anonyme 22/12/2010 16:43



Pourquoi vous faites tout ça?



Dieu 01/01/2006 01:03

De loin, notre système solaire ne resemblerait-il pas plus à un atome de fluor (9 planètes --> 9 éléctrons) ? ;)

Dieu 01/01/2006 01:00

T'es pas loin, mais pas près non plus ;)