Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 07:54
La Croyance en général le soutient : Une évolution humaine durable et sereine est tributaire de deux activités évoluant de concert : la Science et la Croyance. La Science comme moteur de l'évolution. La Croyance comme guide de l'évolution. 

La biodiversité installée sur Terre a besoin de l'espèce humaine pour veiller à son harmonie et éviter qu'une espèce animale ou végétale n'évolue vers la suradaptation. 

La biodiversité terrestre fait l'objet de plusieurs extinctions. Des grosses météorites anéantissaient tout le monde et on recommencait !

Avec l'extinction des dinosaures c'est différent. Elle n'a détruit que la domination des dinosaures afin que les mammifères se dévelloppent jusqu'à leurs apogée, les humains. Ce fut une extinction chirurgicale. Qui dit chirurgicale dit intelligente. Qui dit intelligente dit humaine. Qui dit humaine dit forcement extratrestre. Des fratries humaines extratrestres ont annulé la domination des dinosaures pour faire naître le Terrien sur Terre dans le but d'éterniser l'espèe humaine.

 Non ! L'univers de matière ne peut pas vivre sans son partenaire l'univers de métamatière et vice versa. Il perd sa personnalité ! Sa personnalité est la biodiversité installée sur les planètes habitables.

Les deux univers vivent en symbiose. L'univers de matière a besoin de l'intelligence de l'univers de métamatière pour veiller à l'harmonie de la biodiversité idéale installée sur les planètes habitables. L'univers de métamatière a doté l'espèce humaine pour être ses bras intelligents dans l'univers matériel. C'est à l'espèce humaine de veiller à la personnalité de l'univers de matière avec l'aval de l'univers de métamatière. 

Et alors ? La biodiversité idéale chère à l'univers de matière se dégraderait. Une espèce animale ou végétale suradaptée caractérisée par le gigantisme, dominerait la planète et laisserait dans son environnement que ce qui lui est nécessaire pour vivre. La biodiversité deviendrait à la faveur de l'espèce dominante. La biodiversité idéale serait absente.

Une biodiversité idéale au regard de l'univers de matière est une biodiversité issue de l'espèce humaine. 

Les deux univers sont égaux en puissance. Ils vivent en symbiose. Seuls ils ne sont pas viables.
Sans l'intelligence de l'univers de métamatière, la biodiversité de l'univers de matière se dégrade. Il perd sa personalité. Il devient une entité morte.
Sans l'instinct de l'univers de matière, la nature de métamatière se dégrade.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article

commentaires