Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 07:46

 La Croyance regroupe toutes les religions, toutes les sectes et toutes les spiritualités.

Les humains naissent croyants. Même le Pére Noêl fait parti de la fonction croire des humains enfants.

La fonction croire est spécifique à l'espèce humaine. Les humains, pour le coté univers de matière, ont pour rôle de transférer l'instinct matériel dans la natiure de métamatière et de récupérer l'intelligence métamatérielle et la diffuse dans la nature de matière.

Dans l'univers de métamatière une autre espèce d'êtres vivants métamatériels ont le même rôle de transmetteurs d'énergie que les humains. Ce sont les esprits.

Les esprits vivent dans la nature de métamatière. Ils transfèrent l'intelligence métamatérielle vers la nature de matière et ils récupèrent l'instinct en provenance des humains et le diffuse dans la nature de métamatière. 

La découverte de l'univers de métamatière est une évolution de la Croyance. Le yin, le yang et le tao ont toute leur place au musée de la Croyance. Une place bien méritée pour avoir combler le besoin de croyance de centaines de générations et de le faire encore dans une moindre mesure pour les nostalgiques. 

La métamatière n'a rien à voir avce l'antimatière. La métamatière est ce qui se trouve au-delà de la matière. l'univers de métamatière se trouve au-delà de l'univers de matière. Les univers matériels et métamatériels sont adjacents, pas parallèles. Ils se rencontrent en un seul et unique point.

L'espèce humaine est située au abord de ce point coté univers de matière. L'espèce esprit est aussi située au abord de ce point de contact mais coté univers de métamatière. Les humains et les esprits se regardent. Ils sont programmés pour vivre en symbiose. La symbiose des humains et des esprits est le seul moyen à disposition des univers pour faire passer leurs énergies symbiotiques.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article

commentaires