Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 09:58

 La Science a très bien produit ce que l'évolution humaine
attendait d'elle c'est à dire, faire avancer. La Science est le moteur
de l'évolution. Quand on lui demande de faire avancer elle fait avancer
mais le problème est quelle ne voit rien, elle est myope. Elle fait
avancer oui mais au hasard et l'évolution humaine fint inévitablement
dans le fossé.

C'est la Croyance qui n'a pas remplit son rôle de guide de l'évolution humaine car trop ancienne et devenue obsolète.

Le véhicule évolution humaine a besoin d'avancer. C'est
naturel pour lui. Il a à sa disposition deux "outils" ou des activités : un
moteur : la Science et un gouvernail : la Croyance.

Si le véhicule
évolution humaine se sert seulement du moteur Science, celui ci va faire
avancer, pas de problème, mais au hasard parce que le moteur Science est
mécanique mais myope. C'est comme ça depuis toujours et pour toujours. Il est
extrêmement mécanique mais il est myope. Il fait avancer mais ne voit pas le
chemin. Il fait avancer au hasard et le véhicule évolution humaine finit
inévitablement dans le fossé. Nous sommes actuellement dans le fossé dérèglement
climatque.

L'évolution humaine doit remettre la Croyance dans les rouages
de son avancement encore faut-il quelle soit crédible.
 

Il y a urgence oui ! il y a urgence à remettre le guide Croyance dans
les rouages de l'évolution. La Croyance vient d'évoluer. Elle vient de
découvrir l'univers de métamatière qui la place au devant de
l'évolution de la Science. La Science seule ne peut pas nous sortir de
l'impasse dérèglement climatique. La déontologie de la Science est la
matérialité. Le dérèglement climatique estle summum dela matérialité.
La Science ne peut pas se saborder. Il nous faut pas plus de
matérialité. Il nous faut autre chose que la matérialité. Il nous faut
la métamatérialité de la Croyance.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article

commentaires