Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 11:01
 Un echose fondamentale : le paradis terrestre n'existe pas pour les
humains. Il existe pour les animaux et les végétaux mais pas pour
les humains. La nature de matière se présente comme un paradis pôur les
animaux et les végétaux, pas pour les humains.

Pourquoi ?

Parce que les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre.
Ils vivent d'instinct sans possibilité de dévier des lois idéales que
la nature de matière a imposé à chaque espce et qui la présente comme
un paradis.

L'espèce humaine, elle, a une deuxième énergie que les animaux et les
végétaux n'ont pas : l'intelligence. En plus des instincts, l'espèce
humaine a l'intelligence. Elle a deux énergies : l'instinct et
l'instelligence. Les autres éléments matériels n'en ont qu'une :
l'instinct.

Avec l'intelligence, les humains peuvent se libérer des liens
instinctifs. C'est un grand avantage pour eux, ils peuvent vivre comme
bon leur semble. C'est aussi un grand inconvénient : ils n'ont pas
accès au paradis terrestre. Ils se détournent des lois naturelles
idéales qui préentent la nature de matière comme un paradis.

Donc, inutile de chercher le paradis sur Terre, les humains n'y ont pas accès !

Alors, la vie humaine veut-elle la peine d'être vécue ? Nous n'avons
pas demandé l'intelligence. Elle nous a été imposée dès la naissance.

La contre partie pour avoir porté l'intelligence métamatérielle est
l'éternité. Les humains ne connaissent pas la Mort comme la connaissent
les animaux et les végétaux. Après la mort de leur corps de matière,
ils changent deature. Ils passent dans la nature de métamatière. Ils se
voient vivre dans cette nature pour l'éternité. La mort n'existe pas
dans la nature de métamatière.

 La Science et ses dérivés n'ont pas le rôle premier d'apporter le
paradis ! Le paradis terrestre n'existe pas pour les humains ! La
Science a pour rôle de faire avancer les humains.
La Croyance a pour rôle de guider l'évolution humaine de façon durable et sereine.

La Science, quand on lui demande d'avancer, elle avance, pas de
problème. Si on met pas la Croyance de concert avec la science pour
avancer, la Science avance au hasard et l'évolution humaine finit dans
le fossé. Nous sommes dans le fossé dérèglement climatique parce que la
Croyance n'avait pas évolué depuis des siècles et était devenue
obsolète au regard de l'évolution.

La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de l'univers de
métamatière. Elle a même dépassé la Science en évolution. Elle est
maintenant capable de reprendre son rôle de guide de l'évolution
huamine.
 

Mais elles n'ont pas échoué ! C'est toi qui ne peut pas perçevoir le
paradis terrestre parce qu'aucun humain ne peut le perçevoir.

La Science a très bien rempli son rôle de moteur de l'évolution
humaine. Trop bien même parce quelle est arrivée au summum de la
matérialité, le dérèglement climatique.

Quant à la Croyance, elle était resté à la traîne avec sa croyance en
Dieu ou en dieux. Ca y est ! C'est fait ! Elle vient d'évoluer en
découvrant l'univers de métamatière. On en avait une vague impression,
un présentiment, avec la croyance en Dieu et en dieux. La Croyance
vient de découvrir tout un univers fait de métamatière qui vivt en
symbiose ave notre univers de matière. Un univers demétamatière
peuplés d'êtres vivants métamatériels, vivant dans une nature
métamatérielle et tous animés par une énergie : l'intelligence.
 

Une évolution durable et sereine est tributaire de deux activités
menées de concert, la Science et la Croyance. La Science comme moteur,
la Croyance comme guide.

La déontologie de la Science est la matérialité. Elle étudie la matière et l'univers de matière.
La déontologie de la Croyance est au-delà de la matière : la
métamatière. Elle étudie la métamatière et l'univers de métamatière.

Si l'évolution humaine se sert uniquement de la Science (et de ses
dérivés) et donc uniquement de la matérialité pour avancer elle avance
parce que la Science est mécanique jusqu'à un summum de la matérialité
(le dérèglement climatique par exemple) et ne peut plus avancer. Quand
l'évolution humaine ne peut plus avancer son avenir est compromis. Une
évolution humaine se doit d'avancer.

Pour se sortir de l'impasse, l'évolution humaine doit se servir de sa
deuxième activité qui est autre que de la matérialité : la Croyance et
sa métamatérialité. La déontologie de la Croyance n'est pas la
matérialité. C'est la métamatérialité. Vulgairement, elle en a rien à
foutre de la matérialité. C'est pas sa tasse de thé !

Si l'évolution humaine met la Croyance comme guide de son avancement,
la Croyance va contre balancer la matérialité par la métamatérialité.
Elle va apporter sa métamatérialité à l'excés de matérialité. Elle peut
le faire puisque la matérialité n'est pas sa déontologie. La Science ne
peut pas le faire. Il faudrait quelle se saborde ce qui est impossible
pour elle.

La Croyance en apportant sa métalatérialité va freiner l'emballement de
la matérialité jusqu'à la stopper. Puis elle va faire reculer un peu
l'évolution humaine pour mieux la dégager de l'impasse dérèglement
climatique. Elle va faire prendre une nouvelle direction et remettre en
marche avant l'évolution humaine.

 Science et Croyance sont des activités différentes. Elle doivent
évoluer de concert, la main dans la main, mais ne doivent pas se faire
ingérence.

Métamatérialiser la Science ou matérialiser la Croyance sont de parfaites abérations !

Le couple Science/ Croyance est le meilleur moyen pour retrouver un avenir durable et serein.

 La métamatière n'est pas matériel. Elle ne se perçoit pas par les sens
matériels, la vue, l'odorat, etc.. Elle se perçoit par le seul sens
métamatériel à disposition des humains : l'intelligence.
 

Pour voir de la métamatière, il faut sortir momentanément ou
définitivement de la nature de matière dans les rêves. Les rêves sont
une fenètre ouverte sur la nature de métamatière accessible aux humains
de façon quasi quotidienne.


 Au-delà de la matière se trouve la métamatière.

Ou se trouve la métamatière ? Au-delà de la matière !

La métamatière n'est pas le contraire de la matière. C'est n'est pas de
l'antimatière. L'antimatière fait partie de l'univers de matière. La
métamatière se trouve au-delà de l'univers de matière, dans l'univers
de métamatière.


 Tout est en perpétuel mouvement dans l'univers de matière. Les galaxies
sont en mouvement, les planètes, les étoiles, tous en mouvement. Le
climat sur une planète habitable est aussi en perpétuel mouvement...
mais à l'échelle des temps géologiques pas à l'échelle du temps humain
!

Les comportements anarchiques des terriens modernes ont accéléré le
mouvement du climat. Il est passé du temps géologique au temps humain.
C'est sans précédent dans l'histoire des terriens.

 La Croyance évolue par des découvertes faites par des chercheurs en Croyance.

Je suis chercheur en Croyance. J'ai cherché en Croyance et j'ai
découvert une nouvelle croyance : l'univers de métamatière. J'en
apporte les preuves intelligentes qui vérifient la véracité de ma
découverte en Croyance.
 

'explique ma découverte en Croyance mais la Science et ses dérivés qui
maitrisent l'évolution humaine, la société et te maitrise ont bloqué
les mots clef de la Croyance.

Ce qui te fait réagir dans mes propos ce n'est pas les mots que
j'emploie mais les mots clef vérrouillés par la Science que je prononce.

Par exemple, quand la Croyance dominait l'évolution humaine au temps de
l'Inquisition, elle avait aussi vérrouillé les mots clef de la Science.
Les pauvres scientifiques au tribunal quand ils ouvraient la bouche
pour s'expliquer, les jésuites leurs criaient crucifix à la main :
"balsphèmes, blasphèmes !!!" Smile


 La croyance en un Dieu ou en plusieurs dieux était une étape dans l'évolution de la Croyance et dans la découverte de l'univers de métamatière.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article

commentaires