Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 08:42
On est ni dans la Poésie ni dans le Science. On est dans la Croyance. La métamatière est une découverte de la Croyance. La Croyance est évolutive comme sa partenaire la Science. Elle évolue par des découvertes faites par des chercheurs en Croyance. Science et Croyance sont les activités majeures de l'évolution humaine. Elles doivent évoluer de concert. Si l'une et en retard par rapport l'autre cela crée un déséquilibre néfaste à l'évolution humaine.

Mais l'évolution humaine peut très bien se servir seulement de la Science et se passer de la Croyance pour avancer ?!?!

Oui, mais sans le guide Croyance, elle avance au hasard et finit inévitablement perdue dans une impasse. C'est ce qui vient de se passer. L'évolution humaine s'est perdu dans une impasse de la matérialité et vient de buter contre le mur infranchissable du dérèglement climatique. Son avenir est bouché. C'est malsain pour une évolution qui par définition a un besoin vital d'avancer.

La nature de matière a bridé les comportements des animaux et des végétaux par des lois idéales et immuables. Elle a, par exemple, bridé la façon idéale de se nourrir des chimpanzés. Elle a aussi bridé la façon idéale de construire un nid pour les oiseaux. Chimpanzés, oiseaux, animaux ou végétaux, tous vivent d'instinct et ne peuvent pas sortir des liens instinctifs.

Les humains exacerbent les instincts de certains animaux, les plus évoluer en instinct, pour se persuader qu'ils ont l'intelligence. Ils leurs promettent des récompenses !! Ces pauvres animaux changent finalement de comportements mais ce sont des changements arrachés sous la torture.

L'intelligence est l'énergie qui anime la métamatière.

L'instinct est l'énergie qui anime la matière.
Les animaux et les végétaux étaient à nos cotés lorsque nous étions en gestation, lorsque nous étions australopitèques. Nous sommes nés intelligents. Nous sommes nés Homme de Cro-Magnon. Les animaux et les végétaux sont restés animaux et végétaux. Ils n'ont pas eu de naissance intelligence. Ils sont restés seulement instinctifs.

En naissant intelligent, nous avons pris une voie accendante. Une voie en perpétuelle évolution. Eux sont restés tel quel. Depuis la nuit des temps les oiseaux font le même type de nid et le fera toujours. Nous, il y a belle lurette que nous ne vivons plus dans des grottes.
u ne meurs jamais en rêve. Tu te vois peut être mourir en rêve mais tu ne meurs pas en rêve. Au prochain sommeil tu recommences à rêver.

Une fois ton corps mort, ton cerveau mort, tu rêveras pour l'éternité. La mort n'existe pas dans la nature de matamatière.

Pourquoi ?

Parce que la nature de métamatière n'est pas tenue de se protéger contre l'excès de matière. Son environnement étant fait de métamatière, l'idée de place, de masse, n'est pas de rigueur. Tout nouvel arrivant a autant de place et de chance pour se développer.

La nature de métamatière est néanmoins tenue de se protéger de la non conformité. comme la mort n'existe pas, elle utilise un autre moyen : le coté angoisse s'élargit considérablement Le malheureux être métamatériel non conforme ne peut pas s'accomoder de cet état. Il est obligé de s'améliorer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article

commentaires