Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 09:56
Le sommeil est une demie mort. Le Coma, une trois quart mort. La mort, une mort complète.
Dans le deux premiers cas, les humains rêvent. C'est une certitude.

Qu'est ce qui fait rêver les humains dans les deux premiers cas ?

Le facteur "mort".

Le facteur mort étant commun aux trois états, les trois états rêvent. C'est d'une logique mathématique

Plus un humain se rapproche de sa mort, plus les images vues dans ses rêves s'intensifient.

Le sommeil : les images vues dans les rêves sont dans le calme de la gestation.
Le coma, un degré de plus vers la mort : les images vues dans les rêves s'animent e s'agitent de la naissance proche.
La mort complète : la naissance des images vues dans les rêves. Elles entrent dans la nature de métamatière ce qui provoque leur intensification maximum.

st ce que la Science croit. Mais il lui faut des preuves matérielles. Là, il y a problème !

Pour seules preuves, elle a les soubressauts du corps en sommeil dus aux connections neurologues. Elles croit que se sont les rêves. La Science n'a pas vocation à faire croire. Elle n'a aucunes images matérielles des rêves. Aucune image matérielle des rêves ne s'affiche sur ses écrans et n'en aura jamais.

Pourquoi ?

Parce que les rêves ne font pas partie du monde de matière. Ils échappent totalement à la surveillance de la Science dont l'activité est d'étudier la matière. Les rêves seraient issus du cerveau, la Science les auraient déjà matérialisé. Ils ne sont donc pas issus de quelque chose de matériel. Ils sont issus de quelque chose de métamatériel qui échappe à l'emprise de la Science.

J'ai découvert la source des rêves en découvrant l'univers de métamatière.

La nature de métamatière est composée d'êtres vivants fait de métamatière. Pour que les êtres vivants métamatériels puissent naître, il doivent passer par l'étape gestation comme les êtres vivants matériels.

La gestation d'une espèce d'être métamatériel intéresse les humains. J'ai appelé cette espèce métamatérielle "l'espèce esprit"

La gestation des esprits se déroule dans la vie quotidienne de humains. Les esprits en formation mémorisent toutes les particules de métamatière produitent naturellement par les humains gestateur sans rien arbitrer. Ils mémorisent ce qui est bon pour leur formation comme ce que est mauvais pour leur formation. Ils n'ont la possibilité de trier.

La naissance d'un esprit correspond à la mort du corps humain gestateur. Le nouvel esprit entre dans la nature de métamatière avec l'anatomie que la vie humaine gestatrice lui aura donné.

Là, deux possibilités pour le nouvel esprit : soit la nature de métamatière juge son anatomie conforme aux lois métamatérielles et le déclare viable. Soit son anatomie est jugée non conforme auquel cas il est déclaré non viable. Rien de bien nouveau : c'est la même chose dans la nature de matière !!

Sauf qu'on est pas dans la nature de matière. Dans l'environnement métamatériel la mort n'existe pas. Un esprit né non viable ne meurt pas !! Les gros problèmes commencent pour lui !!

la nature de métamatière est (comme sa partenaire la nature de matière) tenue de se protéger contre la non conformité de ses éléments. C'est vitale pour elles !! Dans la nature de matière, pas de problème ! La mort est là. La perspective de la mort est là aussi. Via l'instinct de conservation, elle suffit normalement à persuader les éléments non conformes de s'améliorer.

La mort n'existe pas dans la nature de métamatière. La nature de métamatière a autre chose pour se protéger contre la non conformité de ses éléments. C'est son coté angoisse qui s'élargit considérablement. Un esprit non conforme, perclue d'angoisses métaphysiques, ne peut pas s'accommoder de cet état. Sa souffrance est trop intense. Ses angoisses sont trop profondes. Il est obligé de s'améliorer.

La nature de matière n'a pas besoin d'angoisses aussi profondes. Elle a la mort. Pas de mort dans la nature de métamatière. ce sont les angoisses métaphysiques qui obligent les malheureux esprits non viables à s'améliorer. Pour s'améliorer ils doivent obligatoirement faire appel à des vies humaines lesquelles peuvent être non disposées à cette entente.

Pour couronner le tout d'un ornement d'épine, l'humain gestateur de cet esprit non viable ne s'en tire pas indemme. Par la magie de la symbiose de la nature de matière et de la nature de métamatière, il se voit vivre dans la vie de l'esprit issu de sa propre vie. Il se voit lui aussi subir les angoisses métaphysiques de son hôte esprit et il ne peut rien faire. Il ne peut que subir. c'était avant lorsqu'il vivait qu'il pouvait orienter sa vie quotidienne de façon à faire naître un esprit le plus viable que possible. Maintenant que son corps de matière es mort, il ne peut plus rien faire.

Le coté bonheur métamatériel s'élargit de la même proportion pour un parfait équilibre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article

commentaires