Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 08:16
Les humains sont faits ainsi. Ils sont intrinsèquement faits pour être transmetteurs d'énergies au sein de la symbiose des univers matéréiel et métamatériele. C'est comme ça ! Ils n'ont pas d'autres choix. Ils sont différents des animaux et des végétaux ; ils ossèdent deux énergies, l'intinct et l'intelligence, alors que les autres éléments matériels en possèdent qu'une, l'instinct. Leur position dans l'univers de matière est aussi différente ; les animaux et les végétaux sont situés au dedans de l'univers de matière. L'espèce humaine, elle, est située à l'interface de deux univers qui vivent en symbiose. Elle vit bien dans l'univers de matière mais elle a un "pied" dans l'univers de métamatière dans la mesure où elle possède son énergie, l'intelligence. Les humains héritent donc de droit de la spécificité des deux univers : du renouvellement matériel et de l'éternité métamatérielle.

Les humains sont faits de telle sorte qu'ils sont obligés de remplir efficacement leur rôle de transmetteurs d'énergie. Leur avenir en dépend. La nature de métamatière leurs a donné l'intelligence pour qu'ils soient ses ambassadeurs chez sa partenaire la nature de matière.

La nature de métamatière ne peut pas agir directement chez sa partenaire la nature de matière. Elle est métamatérielle alors que sa partenaire est matérielle. La nature de métamatière délègue donc des pouvoirs aux humains intelligents pour qu'ils agissent sous son couvert dans la nature de matière. Les humains doivent agir dans leur environnement matériel avec l'aval de la nature de métamatière. Ils doivent être en constante communication avec l'intense émettrice d'intelligence, la nature de métamatière.

Tout va pour le mieux pour les natures matérielles et métamatérielles quand ce processus est respecté. Les humains font la fierté de l'univers de matière.

Ils en deviennent la honte s'ils coupent la communication avec la nature de métamatière et agissent sans son aval dans la nature de matière. Leurs instincts et leur intelligence ne sont plus maintenus séparés par la Croyance. Ils se mélangent. Le pire des scénarii pour la nature de matière !! Les instincts humains se mettent au service de l'intelligence humaine et l'intelligence humaine se met au service des instincts humains. Le scénario catastrophe par excellence !!! La nature de matière ne peut rien faire contre de tels comportements anarchiques. Elle ne peut pas lutter contre l'intelligence. L'intelligence n'est pas de son monde. La nature de matière est menacée de mort, elle réputée invulnérable. Seule sa partenaire la nature métamatérielle peut l'aider. Elle va rappeler à l'ordre les humains fautifs. C'est la seule solution.

Mon activité est la Croyance. Je suis chercheur en Croyance. J'ai découvert l'univers de métamatière. J'ai des preuves intelligentes à l'appui !

Depuis le temps qu'on martyrise les animaux et les végétaux, ils se seraient déjà rebellés s'ils avaient l'intelligence et s'ils pouvaient sortir des liens instinctifs que la nature de matière leurs a imposé. Mais ils ne le peuvent pas. Leurs comportements sont bridés par l'instinct. Ils n'ont pas la possibilité de faire autre chose que ce que la nature de matière leur a imposé de faire. Ils n'ont pas l'énergie intelligence qui leurs permettrait de se libérer des liens instinctifs et de vivre comme bon leurs semble.

Nous, humains intelligents, nous pouvons nous libérer des liens instinctifs et vivre comme bon nous semble. Nous sommes des électrons libres dans un monde totalement bridé par l'instinct. Nous ne devons pas avoir un sentiment de supériorité envers la animaux et les végétaux mais un sentiment de responsabilité.

Nous sommes libres mais nous devons rester en constante communication avec la nature de métamatière qui nous a donné l'intelligence libératrice sinon nous devions et nous mourrons en entrainant dans la mort tout notre environnement.

La Croyance n'est pas figée. Elle est évolutive. Elle est ouverte à toutes les croyances. Tout le monde peut mettre sa croyance dans le marché ouvert de la Croyance.

A quoi reconnait-on, d'un seul coup d'oeil, un charlatan en Croyance d'un génie en Croyance ?

La préoccupation première d'un charlatan en Croyance est de tirer du patrimoine purement matériel de sa théorie.
Celle d'un génie en Croyance est d'en tirer du patrimoine purement métamatériel.

La déontologie de la Croyance est métamatérielle. Celle de la science est matérielle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article

commentaires