Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 09:49
C'est clair que le "pays des rêves" (comme tu dis) existe puisqu'on le visionne chaque fois que l'on quitte le monde de matière dans une demie mort : le sommeil, une trois quart mort : le coma profond ou une mort complète. Rien est caché aux humains pas même l'invisible nature de métamatière.

Lorsque les humains quittent la nature de matière, ils se retrouvent obligatoirement dans la nature de métamatière. Pas d'autre choix !! C'est pas moi qui le dis, c'est l'évidence : on dort, on rêve obligatoirement.

La mort n'existe pas dans la nature de métamatière. C'est pas moi qui le dis, c'est l'évidence !! on ne meurt jamais dans nos rêves. On peut se voir transpercé par toutes les flèches ou toutes les lames possibles, on ne meurt pas pour autant. On peut se voir tomber d'une hauteur incroyable, on ne meurt pas !

En découvrant l'univers de métamatière j'ai aussi découvert que dans nos rêves quotidiens nous visionnons l'état de croissance du foétus d'esprit qui se génère au dépend de nos comportements intelligents.

Les humains sont totalement impliqués dans la gestation des esprits. Les humains les génèrent. Ils produisent les particules de métamatière dont les foétus d'esprits se servent pour former leur anatomie métamatérielle. L'implication des humains n'en reste pas là. A la naissance des esprits qui correspond à la mort des corps humains gestateurs, les humains se retrouvent hôte des esprits issus de leur poropre vie pour l'éternité.

Quand un humain, pendant sa vie matérielle, oriente ses comportements intelligents de façon à produire des particules de métamatière saines, il est assuré, après la mort de son corps de matière, de se voir vivre dans la vie d'un esprit viable.

Si au contraire il oriente sa vie de façon à produire des particules de métamatière malsaines, il est assuré de se voir vivre dans la vie d'un esprit non viable.

La nature de métamatière garanti ainsi la conformité des nouveaux esprits arrivant dans son environnement.

La nature de matière fait la même chose. Elle implique totalement la mère (et le père) dans la venue d'un nouvel humain. La mère fait tout (normalement) pour que son enfant naisse le plus viable que possible parce elle sait quelle endurera elle aussi la venue d'un enfant non viable.

J'ai découvert l'univers de métamatière. Je sais !!

Toi tu sais pas parce que tu n'as pas la vision d'ensemble. Moi je l'ai. Je regarde depuis l'extérieur de notre univers de matière. Je vois les autres fratries humaines sur les autres planètes habitables. Je vois que l'espèce humaine doit être éternelle parce que c'est elle, pour le coté univers de matière, qui transfère les énergies nécessaire à la super symbiose des deux univers. Sans elle, pas de vie pour l'univers de matière, pas de vie pour l'univers de métamatière.

Je vois que l'espèce humaine doit obligatoirement être éternel. Comte tenue que toutes les fratries humaines et leur planète habitable finissent un jour par disparaitre naturellement, il importe de fonder sur de nouvelles planètes habitable de nouvelles fratries humaines pour éterniser l'indispensable espèce humaine. La venue du terrien sur Terre entre dans cette logique.

Je vois enfin que le protocole pour faire naitre une fratrie humaine sur une planète habitable est toujours le même.
D'abord faire le ménage sur la nouvelle planète habitable c'est à dire annuler la domination animale ou végétale qui ne manquera pas d'être installée. Pour cela, on doit employer les grands moyens avec l'arme idéale : une bonne volée de météorites de bon calibre fera amplement l'affaire. Des météorites ni trop petites pour avoir l'effet escompté ni trop grosses pour ne pas anéantir toute vie.

Ensuite installer un nid mammifère et laisser l'évolution faire son oeuvre jusqu'à l'apogée des mammifères : les humains J'ai découvert l'univers de métamatière. Je sais !!

Toi tu sais pas parce que tu n'as pas la vision d'ensemble. Moi je l'ai. Je regarde depuis l'extérieur de notre univers de matière. Je vois les autres fratries humaines sur les autres planètes habitables. Je vois que l'espèce humaine doit être éternelle parce que c'est elle, pour le coté univers de matière, qui transfère les énergies nécessaire à la super symbiose des deux univers. Sans elle, pas de vie pour l'univers de matière, pas de vie pour l'univers de métamatière.

Je vois que l'espèce humaine doit obligatoirement être éternel. Comte tenue que toutes les fratries humaines et leur planète habitable finissent un jour par disparaitre naturellement, il importe de fonder sur de nouvelles planètes habitable de nouvelles fratries humaines pour éterniser l'indispensable espèce humaine. La venue du terrien sur Terre entre dans cette logique.

Je vois enfin que le protocole pour faire naitre une fratrie humaine sur une planète habitable est toujours le même.
D'abord faire le ménage sur la nouvelle planète habitable c'est à dire annuler la domination animale ou végétale qui ne manquera pas d'être installée. Pour cela, on doit employer les grands moyens avec l'arme idéale : une bonne volée de météorites de bon calibre fera amplement l'affaire. Des météorites ni trop petites pour avoir l'effet escompté ni trop grosses pour ne pas anéantir toute vie.

Ensuite installer un nid mammifère et laisser l'évolution faire son oeuvre jusqu'à l'apogée des mammifères : les humains

La volée de météorites de bon calibre est l'arme idéale. Une puissance quasi nucléaire sans effet nocif à long terme. Idéal !!

C'est une obligation ! La Croyance doit discuter avec la Science et la Science doit discuter avec la Croyance pour que l'évolution humaine retrouve un développement durable et serein. Sinon, c'est la Croyance seule qui sortira les terriens de l'impasse dérèglement climatique et là ça fera très mal à la Science comme ça fait à la Croyance quand la Science la marginalise et fait avancer seul les terriens. La Science seule ne peut pas reculer. Alors, elle force sur le mur infranchissable du dérèglement climatique mais plus elle force plus le mur se renforce. La Croyance, elle, peut faire reculer seule l'évolution humaine pour mieux la dégager de l'impasse. Mais ce sera au détriment de la Science. Alors, avant qu'intervienne le Grand Recul, concertons nous pour trouver une sortie de crise dérèglement climatique honorable pour tout le monde.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article

commentaires