Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 07:11
Le fond de la Croyance ne change pas et ne changera jamais. C'est la forme qui évolue et qui s'adapte ; comme en Science d'ailleurs !

En Science, on avait les ventouses pour soigner les maux. Puis les saignées. Puis on a découvert l'aspirine. Puis les antibiotiques, etc, etc.

En Croyance on avait les croyances en des entités extramatérielles puissantes ; les dieux et Dieu. On vient de découvrir le chaînon manquant à la compréhension de la personnalité de l'univers de matière et du rôle des humains dans l'environnement matériel : l'univers de métamatière avec ses lois, ses êtres vivants, son environnement, sa relation avec l'univers de matière, sa relation avec les humains.

La seule solution pour nous sortir de l'impasse dérèglement climatique et retrouver un avenir durable et serein est une Science et une Croyance qui se respecte et qui se côtoient tout en gardant leur intégrité. La Science reste dans son rôle de moteur de l'évolution humaine. La Croyance reste dans son rôle de guide de l'évolution humaine.

Ce fonctionnement n'a de valeur que si les deux activités sont crédibles au regard du véhicule évolution humaine.

La Science est crédible. Elle est évoluée.

La Croyance n'est plus crédible au regard de l'évolution humaine. Elle n'a pas évolué depuis des millénaires. Elle en est restée sur l'antique croyance en Dieu.

L'évolution humaine s'est donc servie seulement du moteur Science pour avancer. C'est normal ! C'est naturel !!

Le problème est que le moteur Science n'a pas la visibilité nécessaire pour faire avancer durablement le véhicule évolution humaine. Elle fait avancer certes mais ne voit pas où elle va. Si elle voyait clair, elle n'aurait pas prospecté, extraie et distillé le pétrole à ce rythme effreiné. La Science est un moteur. Le véhicule évolution lui demande d'avancer, elle s'exécute sans broncher ; elle fait avancer. Mais où ? Dans quelle direction ? Elle ne le sait pas. C'est pas son problème. Son rôle est de faire avancer, pas de guider.

Lorsque l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science, elle avance mais au hasard et finit au summum de la matérialité : le dérèglement climatique.
Lorsque l'évolution humaine se sert seulement du guide Croyance, elle n'avance pas. C'est pas mieux que d'avancer au hasard. Elle stagne dans le marasme du summum de la métamatérialité : l'Inquisition.

La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de la métamatière. Elle vient de retrouver la vision sur l'éternité nécessaire à son rôle de guide d'évolution. Elle est maintenant en mesure de reprendre son rôle de guide de concert avec sa partenaire la Science.

La nature de matière le dit aussi : Elle ne créé pas seule des espèces nuisibles pour son environnement. Seulement des espèces qui s'intègrent dans son harmonie. Le Terrien est pour l'heure hautement nuisible. Sa venue ne s'est donc pas faite de façon spontanée. Si elle ne s'est pas faite de façon spontanée, elle a été sciemment provoquée.

Les fratries humaines adultes extraterrestres, soucieuses d'éterniser l'espèce humaine, ont découvert une planète vierge d'humains : la Terre.

La Terre était dominée par une espèce animale arrivée au stade de suradaptation. La naissance d'une fratrie humaine était impossible. Les fratries humaines adultes ont donc fait le ménage sur Terre en annulant la domination des dinosures. Elles ont favorisé le développement des mammifères puis elles ont laissé l'évolution faire son oeuvre jusqu'à l'apogée des mammifères : les humains.

Laisses la Génèse reposer en paix au musée de la Croyance. Elle l'a bien mérité après des millénaies de bonnes actions au service de la Croyance. Elle est maintenant complètement dépassée par l'évolution humaine et plus capable de la guider.

Je sais donc j'ai confiance.

J'ai confiance donc j'ose.

J'ose donc je gagne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article

commentaires