Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 09:28

Le dérèglement climatique. Vieillissement de la terre. Manoeuvre de recul.

La déontologie de la Science est la matérialité. La Science étude la matière.

Le dérèglement climatique est le summum de la matérialité. C'est l'apothéose de la domination de la Science, de ses dérivés et de se lobbies. Le Terrien ne se sortira pas de l'impasse dérèglement climatique avec encore plus de Science, encore plus de matérialité ; il est déjà au summum de la matérialité. Il sortira de l'impasse avec autre chose que de la matérialité ; avec de la métamatérialité. Avec la métamatérialité de la Croyance.

La Croyance est capable de sortir le terrien du summum de la matérialité. La métamatérialité n'est pas sa "tasse de thé".
La Science n'est pas capable de sortir du summum de la matérialité. Il faudrait quelle se saborde ; impossible pour elle !!

La Terre vieillit, c'est une évidence ! Tous les éléments matériels suivent la même métamorphose de leur naissance à leur mort. Mais nos générations ont fait vieillir la Terre de plusieurs millénaires en quelques décennies. C'est impardonnable vis à vis de nos lointains descendants. Nous serons des générations maudites.

Montrons leurs que nous ne sommes pas fondamentalement mauvais. C'étaient due aux erreurs comportementales dues à notre jeunesse. Nous leurs donnons en contre partie un guide d'évolution : la découverte de la métamatière.


La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de l'univers de métamatière. elle vient de retrouver la vision sur l'éternité quelle avait perdu. Elle est capable de reprendre les guides de l'évolution humaine pour sortir le Terrien de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science, ses dérivés et ses lobbies l'ont mené.

La Croyance est capable de manoeuvrer l'évolution humaine. Elle est capable de la faire reculer délicatement, en souplesse, pour mieux la dégager de l'impasse dérèglement climatique. Elle est capable de la faire tourner. Puis elle est capable de la remettre en marche avant dans un chemin durable et serein.

La seule solution est une manoeuvre de marche arrière. La Croyance peut guider la manoeuvre. Forcer désespérément le mur dérèglement climatique comme le fait la Science ne sert à rien. Plus la Science force, plus le mur se renforce !!

le Terrien savait que se servir seulement du guide Croyance conduit au summum de la métamatérialité : le marasme de l'inquisition.
Il ne savait pas que se servir seulement du moteur Science conduit au summum de la matérialité : le dérèglement climatique.


Les rêves. Le somnanbulisme

Les rêves font partie intégeante de la nature de métamatière.

Pour rêver, il faut avoir accès à cette nature. Les animaux et les végétaux n'y ont pas accès. Seule l'espèce humaine y a accès parce qu'elle est dotée de son énergie, l'intelligence.

Les animaux et les végétaux ne rêvent pas. Seuls les humains rêvent.

Rien n'est caché aux humains, pas même l'invisible métamatière. Ils en ont une vision quasi quotidienne dans leurs rêves

Les mondes matériel et métamatériel se rencontrent chez les humains. Ils vivent leur vie quotidienne dans la nature de matière et ils se voient vivre dans la nature de métamtière dans leurs rêves.

Les rêves sont une fenêtre ouverte sur la nature de métamatière accessible aux humains. Dans leur rêves; ils se voient vivre dans une nature différente de la nature de matière. c'est la nature de métamatière.

Les rêves ne sont pas issus du cerveau. ils sont issus de la gestation d'un esprit qui se génère dan notre vie quotidienne

Une preuve ?

Le cerveau mort, nous continuons à rêver pour l'éternité.

Seuls les humains rêvent. Seuls les humains ont accès à la nature de métamatière. Les rêves sont produits par l'intelligence.

Les animaux et les végétaux n'ont pas l'intelligence. Ils ne rêvent pas. Ils n'ont pas accès à la nature de métamatière. Ils vivent, ils meurent et puis plus rien !!!

Les humains, eux, vivent, leur corps de matière meurt mais les humains ne meurent pas. Après la mort de leur corps de matière, ils se voient vivre dans la nature de métamatière pour l'éternité.

Le somnanbulisme est une forme pathologique du sommeil. Rien à voir avec les rêves !


La Science n'a pas et n'aura jamais les outils matériels pour visionner les rêves. Elle ne peut que détecter les soubressauts du corps en sommeil dus aux connections neurologiques. Ce ne sont pas les rêves ! Parce que les rêves ne sont pas issus du cerveau humain mais de la gestation d'un esprit qui se génère au dépend de la vie humaine.

Dans nos rêves nous visionnons l'état de croissance de notre foétus d'esprit. Au travers des rêves nous pouvons orienter ou persévérer dans nos comportements quotidiens de façon à ce qu'ils produisent des particules de métamatière les plus saines que possibles lesquelles génèreront un esprit le plus conforme que possible afin qu'il naissent le plus viable que possible. A la mort de notre corps de matière nous nous verrons vivre dans la vie de l'esprit issu de notre propre vie pour l'éternité.

Les rêves sont liés à l'intelligence. Les animaux et les végétaux n'ont pas cette énergie. Ils n'ont que l'instinct. Ils ne rêvent pas. Seule l'espèce humaine rêve. Elle possède deux énergies : l'instinct et l'intelligence.


Le singe qui casse des noix. La technique de chasse des loups. Les fourmis qui fabriquent leur fourmillière

Un singe qui n'arrive pas à casser ses noix avec une pierre se passera de noix. La nature de matière lui a imposé une méthode pour casser les noix et ne revient pas dessus. Il casse ses noix d'instinct et ne peut pas faire autrement que de casser les noix comme la nature de matière lui a imposé pour casser les noix. Il n'a pas l'intelligence pour sortir des liens de l'instinct et fabriquer un casse noix plus efficace que cassera à coup sur les noix comme celui que ma grand mère utilisait quand elle faisait ses délicieuse tarte aux noix.

Le Terrien n'a aucune avance sur le primate !!

Lorsque le Terrien était en gestation australopitèque, ils étaient à nos cotés. Ils sont restés animaux. Nous sommes nés humains.

Même après des millions d'années d'évolution les animaux et les végétaux n'auront jamais l'intelligence. La nature de métamatière ne s'ingère pas outre mesure dans la nature de matière jusqu'à donner l'intelligence à tout le monde !!! Ce serait la fin de la nature de matière universelle.

Ils possèderaient l'intelligence, ils auraient déjà fabriquer des armes beaucoup plus efficaces pour leur chasse, genre fusil !! Ils ne le peuvent pas. Leur technique de chasse est prédéfinie par la nature de matière depuis toujours et pour toujours. L'instinct n'a pas fini de nous épater !!

La technique de chasse des loups est instinctives. Elle ne change pas (ou très peu).
La technique de chasse des humains est intelligente. Elle évolue.

Elle ne peuvent pas changer leur façon de bâtir leur fourmilière depuis toujours et pour toujours. La nature de matière a bridé leurs comportements par les liens de l'instinct et ne revient plus dessus. Pas l'ombre d'une intelligence dans leurs comportements. Tout est mu par l'instinct chez eux.


Evolution des mots.

La métamatière est une découverte fondamentale. Plus rien ne sera comme avant en Croyance.

A toute découverte, nouveaux sens des mots.

Ce n'est plus "dogme". C'est : "preuves intelligentes".
Ce n'est plus "prophète". C'est : "génie en Croyance".
Ce n'est plus "prêche". C'est : "explication".

Disons :
"Humains" pour parler des éléments de l'espèce humaine.
"Terriens" pour parler de la fratrie humaine habitant la planète Terre.
"Telluriens" pour parler des autres éléments vivants sur la planète Terre.
"Humanité" pour parler de l'ensemble des humains de l'univers de matière.


Génie en Croyance et charlatan en Croyance

La Croyance étudie la métamatière.
La Science étudie la matière.

La matière est animée par l'instinct.
la métamatière est animée par l'intelligence.

La Science a besoin de nombreux outils matériels performants pour évoluer.
La Croyance a besoin d'un seul outil métamatériel performant pour évoluer : l'intelligence.

Le génie en Croyance se distingue du charlatan en Croyance par l'intelligence qui se dégage de sa théorie. Encore faut-il avoir la maturité d'intelligence pour détecter cette intelligence.

Autre chose :

Le génie en Croyance suit la déontologie de la Croyance : au-delà de la matérialité. La métamatérialité. De sa théorie, il cherche à se créer du patrimoine métamatériel qu'il utilisera après la mort de son corps de matière dans la nature de métamatière.

Le charlatan en Croyance ne suit pas la déontologie de la Croyance. Il cherche à se créer du patrimoine purement matériel qu'il utilisera pendant qu'il vivra dans la nature de matière.

Néanderthal et Homo-sapien

Pour la Croyance, Néanderthal n'a pas disparu. Il a la peau noire !

Néanderthal et Homo-Sapiens se côtoient sur Terre. Les deux sont égaux. Ils forment une seule et même famille : le Terrien.

Seule la morphologie les différencie.
Néanderthal est plus massif et plus robuste. Il s'adapte partout sur Terre.
Homo sapiens est plus grand frère !!


Eternité de l'Humain en petit et en grand.

L'Humain est éternel en petit, au niveau de l'individu. Pendant sa vie matérielle, il se créé un patrimoine métamatériel. Il utilisera ce patrimoine à la mort de son corps de matière. Il se verra alors vivre dans la nature de métamatière pour l'éternité avec ce qu'il aura généré comme patrimoine métamatériel pendant sa vie matérielle.

L'Humain est éternel en grand, au niveau de l'espèce. Il est capable de se reproduire à l'infini sur une infinité de planètes habitables et éterniser ainsi l'indispensable espèce humaine.

La venue du Terrien sur Terre entre dans une logique d'éternisation de l'espèce humaine.


La barrière entre la matière et la métamatière

Rien, absolument rien de ce qui est matériel ne passe dans la nature de matière. Et vice versa : rien de ce qui est métamatériel ne passe dans le matériel. Une barrière infranchissable sépare la matière de la métamatière.

Le corps matériel de l'humain, comme de tout être matériel, reste dans la nature de matière et ne passe pas dans la nature de métamatière. Il meurt et se dissipe dans la nature de matière.

Mais les humains ne sont pas faits que d'un corps matériel ; ce serait des animaux. Ils sont faits d'un corps matériel mortel et d'un avenir métamatériel éternel. Après la mort de leur corps de matière, il reste leur avenir éternel. Ils se voient vivre dans la nature de métamatière comme ils se voyaient vivre dans leurs rêves lorsqu'ils vivaient.


Méthodes de communication de la Croyance

La Croyance est différente de la Science.

Les méthodes de communication de la Croyance aussi sont différentes de celles de la Science.

le "mot d'ordre" en Croyance est : expliquer, expliquer et expliquer encore la découverte de l'univers de métamatière.

C'est la seule solution pour sortir le Terrien de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science, ses dérivés, sa déontologie et ses lobbies l'ont mené.


Souffrance et bonheur métamatériels

La mort n'existe pas dans la nature de métamatière certes, mais le coté souffrance s'élargit considérablement. Il oblige les êtres métamatériels à s'améliorer. Le coté bonheur métamatériel s'élargit de la même dimension pour un parfait équilibre de la nature de métamatière.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article

commentaires