Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 08:17
Donc, selon toi, à moins qu’il n’existe un système de « couveuses métamatérielles », les esprits issus d’enfants humains morts en bas âge (on va dire, d’une façon arbitraire, avant la puberté) disparaîtraient au moment de la mort de ces enfants et n’auraient donc pas accès à la métamatière. Ce qui reviendrait à dire que les enfants humains morts en bas âge ne seraient pas immortels (comme les humains adultes) et donc disparaîtraient définitivement après leur mort, au même titre que les animaux ou les végétaux.

Dès les premiers signes de comportements intelligents le nouvel humain devient éternel.
A la naissance et dans les jours qui suivent, le nouveau né a un comportement seulement instinctif. S'il meurt, son esprit ne peut pas naître dans la nature de métamatière.
Le nouveau né connaît donc la mort comme la connaît les animaux et les végétaux.

Pendant la gestation, le foétus humain n'a pas encore l'appellation "humain". C'est un foétus d'humain.
Le foètus d'humain ne peut pas mourir parce que pour mourir il faut naître et vivre ne serait-ce qu'un instant.
Le foétus d'esprit fait partie du corps de la mère au mème titre qu'un membre ou un organe. La mère en dispose à sa gise en fonction de ses dispositions.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article

commentaires