Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 07:23

Bonjour,

 

Le propre d'un humain est de vivre.

Pour vivre, il faut naître.

Pour naître, nous devons passer par l'étape gestation.

Avant la naissance, ce n'est pas encore un humain. C'est un foetus. Après le décès, ce n'est plus un humain. C'est un mort humain.

Si l'étape gestation est interrompue, si la naissance n'a pas eu lieu, il n'y a pas d'humain. Il n'y a pas mort d'humain. Il n'y a pas naissance d'un esprit.

 

La nature de matière se protège contre la non conformité par la souffrance et la mort. Pas de souffrance morale pour une libération anticipée. Elle n'est donc pas contre nature matérielle.

 

Le foetus d'humain n'a pas encore l'appellation humain. Pour avoir cette appellation, il doit passer par l'étape naissance.

Le foetus fait parti du corps de la mère au même titre qu'un membre ou un organe. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses envies et de ses dispositions à condition qu'une libération anticipée ne provoque pas une naissance suivie d'une mort des plus innocente.

S'il y a naissance, il y a vie, il y a humain.

S'il n'y a pas naissance, il n'y a pas vie. Il y a gestation. Il y a foetus.

Un humain est un être vivant parce qu'il est né.

Un foetus n'est pas un être vivant parce qu'il n'est pas né. C'est un organe faisant partie intégrante de la mère. Un organe éphémère avec un ADN différent. Elle en dispose à sa guise selon ses instincts et ses dispositions.

Un foetus ne peut pas mourir parce qu'il n'est pas né.

Une libération anticipée n'est pas un infanticide. C'est une extraction. A condition que celle ci ne provoque pas une naissance humaine suivie de la mort d'un humain des plus innocent.

Au premier cri, au premier souffle, il y a naissance, il y a humain.

 

Une libération anticipée, à condition qu'il n'y ai pas naissance, n'a pas de répercussion dans la nature de métamatière.

 

Le foétus n'est pas un organe "normal" faisant partie depuis toujours du corps de la mère. C'est un organe éphémère. Un organe à part. Il est issu de la fécondation. Il est donc toléré par le corps de la mère moyennent des désagréments. Ce n'est pas une greffe. Il n'y a pas rejet. Les nausées sont une "douceur" par rapport aux effets d'un rejet. Le foétus s'accroche comme un organe. Il se génère à ses dépends puis se libère pour devenir un être humain. La venue de l'organe éphémère perturbe le corps de la mère.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article

commentaires

Toonnette 12/02/2010 15:26


Vous êtes venu poster sur notre forum un texte qui n'avait absolument rien à voir avec le sujet dudit forum. Il a donc été effacé, conformément à notre charte et vous êtes prié de ne pas revenir le
poster, il sera à nouveau effacé.

 Je vous prierais de relire et de réfléchir aux règles de la netiquette que vous pouvez retrouver ici http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9tiquette


karam gruul 11/02/2010 23:09


Votre vision de la vie me paraît bien peu scientifique dans la mesure où elle n'est absolument pas détaillée. En effet, qu'est-ce que la naissance change fondamentalement dans l'existence du
foetus/bébé? Quelques jours avant sa naissance, un bébé est dans le ventre de sa mère, et c'est exactement le même bébé. Seul l'endroit où il se trouve diffère.

Et vous avez clairement faux en affirmant que sans naissance, il n'y a pas vie. Un foetus est clairement vivant puisqu'il possède ses propres organes, son propre corps, son propre ADN, et qu'arrivé
à un certain stade de développement, il est capable de vivre à l'extérieur.