Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 08:04

 

Tout se renouvelle sans cesse dans la nature de matière. L'inconvénient avec le renouvellement est que tous les vieux individus -ceux qui savent- meurent et que tous les nouveaux individus -ceux qui ne savent pas encore- doivent apprendre.

 

La nature de matière a donc instauré une loi encadrant le renouvellement de certaines espèces pour garantir le bon fonctionnement de son environnement. L'Humain est soumis a cette loi. La naissance d'un enfant étant le renouvellement de l'espèce humaine. Un enfant nait totalement innocent. Totalement neuf. Il doit tout apprendre. Pour garantir son apprentissage, la nature de matière a imposé aux parents de rester unis pendant son éducation.

 

Chez les humains, la loi naturelle sur le renouvellement de l'espèce oblige les parents à rester unis le temps de l'éducation du jeune. S'ils outre-passent cette loi, la nature de matière riposte par la souffrance morale lancinante qui mine le caractère du jeune et qui tend à l'empêcher de Vivre (avec un grand V ). Tant que les humains respectent les lois de la nature de matière, ils peuvent espérer Vivre.

Aucune loi humaine ne peut obliger les parents à rester unis afin de respecter la loi naturelle sur le renouvellement de l'espèce humaine. Seule la nature de matière peut le faire via la perspective de la souffrance morale lancinante de l'enfant et celle des parents qui voient leur enfant souffrir le martyr.


 

Les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre. Ils ne peuvent pas dévier des liens de l'instinct. Ils n'ont pas l'intelligence pour le faire. Chez certaines espèces animales, les deux parents doivent élever ensembles les petits pour les éduquer. Si des parents meurent, les petits finissent par mourir aussi.

Les humains ont l'intelligence en plus des instincts. Ils ont deux énergies pour vivre. L'intelligence permet aux humains de se libérer des liens de l'instinct. Si les parents unis meurent, l'enfant est pris en charge et éduqué par un autre couple. Il projette l'union des ses parents décédés sur ses parents adoptifs. Il n'y a pas riposte de la nature de matière sur lui.

 

Une société est constituée de millions de cellules : les familles. Une famille est constituée d'un noyau parental soudé entouré d'enfants se nourissant de cette union. Lorsque le noyau parental se décompose la cellule s'altère et affaiblit la société.

La principale préoccupation d'une société est de protéger le noyau parental des cellules familiales contre toutes agressions extérieures susceptibles de la dégrader. Elle ne doit pas laisser la famille exposée à tous les dangers extérieurs qui tendent à la pervertir. C'est de l'hygiène sociétale.

La cellule familiale, elle, doit garantir son intégrité contre les dangers venant de l'intérieur et visant à la faire se désunir. C'est de l'hygiène familiale.

 

Non, les enfants ne sont pas heureux de la désunion de leurs parents. Ils ne sont pas heureux d'une trahison. En donnant naissance à des enfants un couple s'engage vis à vis d'eux : leur union est la matière dans laquelle les enfants puisent la formation de leur patrimoine moral. La désunion d'un couple est une trahison. Les parents trahissent la cellule familiale dans laquelle les enfants puisent la formation de leur santé morale.

C'est seulement à force de pressions permanentes de la part des parents que les enfants se résignent à cette désunion. Une désunion n'est pas du bonheur pour eux. C'est de la résignation. Les parents ne doivent pas faire supporter à leur enfant le poids insupportable de leur désunion. Les enfants n'aspirent qu'à l'union de leurs parents.

 

 

Pour l'enfant soit ses parents sont unis, soit ils sont désunis.

Plus les parents seront unis, plus l'enfant se forgera un patrimoine moral de qualité qu'il utilisera tout au long de sa vie.

Plus les parents seront désunis, plus le patrimoine moral de l'enfant sera altéré.
 

 

S'il se détestent, s'ils ne se supportent plus, ils sont désunis. Une séparation n'est que la fin de leur désunion.

C'est avant de faire l'enfant de prendre toutes les précautions pour éviter une désunion pendant l'éducation du jeune. Maintenant, le mal est fait. Les parents sont désunis. L'enfant est exposé à la souffrance lancinante qui va miner la formation de son patrimoine moral.

 

 

Un enfant tire la formation de son patrimoine moral dans l'union de ses parents comme il tire la formation de son patrimoine physique de la nourriture que lui donnent ses parents. Se désunir pendant l'éducation des jeunes traumatise la formation de leur patrimoine moral comme les priver de nourriture traumatise la formation de leur patrimoine physique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article

commentaires