Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 06:39

Pour une parfaite équité, la vie dans la nature de matière se situe dans une fourchette raisonnable. Tout excès d'un coté est naturellement ramené à la raison par le coté opposé.
Prends un arbre. On pourrait penser qu'il n'a pas de chance. Il est planté là et ne peut pas se déplacer. Oui, mais en contre partie, il n'a pas à "forcer" pour se nourrir.
Un animal. On pourrait penser que sa vie est meilleure que celle de l'arbre. Il peut marcher, courir, se déplacer où il veut. Oui, mais il doit batailler quotidiennement pour se nourir.

Prend le Président de la République. On pourrait penser que sa vie est meilleure que celle d'un citoyen lambda. Son coté joie atteint des extrêmes dans les bains de foule. Chez lui, cette extrémité joie est naturellement ramené à la raison par l'extrémité angoisse.

Prends le démuni de tout. On pourrait penser que sa vie ne vaut pas la peine d'être vécue par rapport à celle du Président de la République. C'est sans connaitre la loi naturelle dite "dite juste milieu". Sa vie est ramenée dans une fourchette raisonnable par le coté bonheur.

Cette loi naturelle est en valable dans la symbiose des natures matérielles et métamatérielles.
Si le coté malheur n'est pas assez ramené à la raison par le coté bonheur matériel pendant la vie matérielle, il l'est par le coté bonheur dans l'avenir métamatériel éternel.
Si le coté bonheur matériel n'est pas assez ramené à la raison par le coté angoisse matériel pendant la vie matérielle, il l'est par le coté angoisse dans l'avenir métamatériel éternel.

 

La clé pour éprouver des bonheurs naturels insoupçonnés est dans l'austérité et l'abstinence comportementale.
La clé pour éprouver des angoisses naturelles insoupçonnées est dans l'exubérance et la profusion comportementale.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article

commentaires