Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 08:28

Une société humaine dont les dirigeants et les élites rompent et font rompre la communication avec la nature de métamatière expose le peuple au désarroi. Par réaction les gens créent de toutes pièces des idoles et mettent leur vie sous sa protection. Elles se nomment "entreprises". Elles ont un pouvoir de vie et de mort sociale sur ses collaborateurs.

Elles ont figure humaine parce que se sont des humains qui les ont mis en place et les font vivre mais elles sont inhumaines. Elles ne respirent pas : la qualité de l'air n'est pas important pour elles. Elles ne boivent pas : la qualité de l'eau les importe peu. Elles ne mangent pas les mêmes aliments que les êtres vivants. Elles se nourrissent que de profits matériels. Pour elle l'espèce humaine passe et sa qualité de vie passent au second plan. Ce sont des chimères qui détruisent l'environnement matériel et à terme détruisent les humains. Elles ont mené le Terrien dans l'impasse dérèglement climatique. Il est en pleine manoeuvre de recul, de régression pour se dégager de l'impasse funeste avec son cocktail l'affliction. Arrivé au reset il aura comme premier impératif d'anéantir ces idoles pour pouvoir repartir en marche avant dans un chemin durable et serein. 

Les dirigeants et les élites auront alors comme obligation d'être des exemples de croyants pour que les peuples maintiennent la communication avec la nature de métamatière. La symbiose des univers matériel et métamatériel se poursuivra. La nature terrestre en bénéficiera. La récompense pour le Terrien sera l'intense bonheur de l'évolution. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article

commentaires