Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 10:00
L'évolution humaine motorisée à l'aveugle par la Science, ses dérivés et ses lobbies a fait vieillir la Terre de plusieurs millénaires en quelques décennies. Elle s'est engagée sans s'en rendre compte dans une impasse nommée dérèglement climatique.

Le mur qui bouche l'impasse dérèglement climatique est infranchissable. L'évolution humaine fait pourtant forcer son moteur Science pour espérer le franchir. Rien à faire !! Plus la Science force, plus le dérèglement climatique se renforce.

La seule solution est un repli raisonnable. Un recul pour sortir de cette impasse funeste. Elle est funeste parce quelle bouche l'avenir du Terrien.

La délicate manoeuvre de recul doit se faire avec un guide Croyance fiable et évolué. Elle doit aussi se faire avec un moteur Science réglé au minimum afin éviter un emballement qui mettrait le lourd véhicule évolution humaine en travers de l'impasse. Il agoniserait là ne pouvant ni avancer ni reculer.

Une fois la manoeuvre de recul réussit, le guide Croyance fera tourner l'évolution humaine dans une nouvelle direction puis elle la remettra en marche avant dans un chemin durable et serein. Le moteur Science sera remis à plein régime.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 08:22
Un humain n'a qu'une vie, sa vie de tous les jours dans la nature de matière. Une vie mortelle. Il n'aura pas d'autres vies.

Après la mort de son corps de matière, c'est un avenir éternel qui attend l'humain ; pas une vie.

La différence entre vie matérielle mortelle et avenir métamatériel éternel ?

Nous maitrisons notre vie.
Quand nous avons soif, nous buvons (dans la mesure de possible)
Quand nous avons faim, nous mangeons (dans la mesure du possible)
Quand nous voulons bouger, nous marchons ou on courons (dans la mesure du possible)

Rien de cela dans son avenir métamatériel éternel. Nous ne maîtrisons pas cet état. Ce n'est plus notre vie. Notre corps de matière est mort. Nous nous voyons vivre dans la vie de l'esprit issue de notre propre vie. Ce n'est pas notre vie. C'est l'esprit qui maitrise sa vie. Nous sommes sommes seulement hôte de l'esprit que nous avons généré pendant notre vie matérielle quotidienne.

L'hygiène pour nous est donc d'orienter notre vie quotidienne de façon a produire des particules de métamatière les plus saines que possible pour à
générer et faire naître un esprit le plus viable que possible afin qu'il accède de suite aux hautes sphères de la nature de matière.

Nous sommes éternels. Nous ne connaissons pas la Mort comme la connaissent les animaux et le végétaux ; ils naissent, vivent, meurent et pus plus rien. Après la mort de notre corps de notre cors de matière nous passons dans la nature métamatière comme nous y passions chaque fois que nous rêvions et nous nous voyons vivre danse la vie de l'esprit issu de notre propre vie.


Les humains se différencient des animaux et des végétaux par leur fonction "croire". Les animaux et les végétaux n'ont pas cette fonction. La fonction croire est liée à l'intelligence. Les animaux et le végétaux n'ont pas l'intelligence. Ils ne croient pas.

La fonction croire est innée chez les humais. Ils naissent croyants.

La fonction croire des humains est la seule liaison entre l'univers de matière et l'univers de métamatière. Par la fonction croire des humains, les univers matériel et métamatériel transfèrent leur énergie pour que leur symbiose fonctionne.

Croire est naturel chez les humains. C'est inné chez eux. Ils naissent croyant. Il doivent se forcer à ne pas croire comme ils doivent se forcer à ne pas manger.

Croire est bon pour la santé. Se forcer à ne pas croire est mauvais pour la santé. Ils deviennent anorexiques de croyance.

La Croyance est seule capable de séparer l'instinct de l'intelligence pour quelles ne se mélangent pas et ne provoquent des comportements humains explosifs qui nuisent et détruisent la nature de matière.

L'intelligence humaine exacerbe les instincts humains si ces deux énergies ne sont pas maintenues séparées. Plus de limite raisonnable dans l'amour et l'instinct si ces deux énergies se mélangent !!

Une vie matérielle se compose de deux éléments intimement liés : un corps de matière et une énergie : l'instinct. Tout être matériel qui n'a pas la fonction instinctive de manger, de boire, etc., qui n'a pas l'énergie instinct est un être sans vie !!

L'espèce humaine est différente des autres espèce animales et végétales. Elle a aussi un corps de matière mais elle a deux énergies. Elle a l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence métamatérielle. Les humains sont animés par l'instinct pour leurs fonctions vitales : boire, manger, etc. et par l'intelligence pour leur fonction croire.

A quoi sert la fonction croire des humains ? Les fonctions instinctives suffisent largement pour vivre dans la nature de matière !!

Elle sert à faire la liaison entre deux univers qui vivent en symbiose. Au travers de la fonction croire des humains, les univers matériels et métamatériels transfèrent les énergies nécessaire à leur symbiose.

En activant notre fonction croire, c'est la seule solution pour maintenir séparé les instincts de l'intelligence. Sinon l'intelligence humaine se met au service des instincts humains et les instincts humains se mettent au service de l'intelligence humaine.

En activant notre fonction croire, nous entrons en communication avec la nature de métamatière laquelle maitrise l'intelligence humaine et la maintient séparée des instincts humains.

Nous ne pouvons pas gérer la séparation instinct/intelligence par les instincts. Ils sont activés au plus haut degré par les lois immuables de la nature de matière. Nous n'avons pas d'emprises sur eux.

Nous pouvons la gérer par l'intelligence. L'intelligence humaine est évolutive. la nature de métamatière est capable de la faire évoluer.

Si les humains ne mettent pas de séparation entre leurs instincts et leur intelligence, il se créé des comportements explosifs qui nuisent et détruisent la nature de matière.



La Croyance est évolutive comme sa partenaire la Science. Comme en Science, il y a une hiérarchie chez les acteurs de la Croyance.

Au bas de la hiérarchie : les charlatans en Croyance. Ils profitent de la Croyance pour se constituer du patrimoine purement matériel alors que la déontologie de la Croyance est au-delà de la matérialité : la métamatérialité.

Viennent ensuite les généralistes en Croyance. Ils entretiennent les croyances chez leurs contemporains.

Puis les spécialistes en Croyance. Plus férus dans certains domaines de la Croyance.

Puis les chercheurs en Croyance. Ils cherchent à faire évoluer la Croyance.

Afin, au haut de la hiérarchie, se trouvent les génies en Croyance. Ils ont cherché. Ils ont trouvé une nouvelle croyance. Leur croyance est une évolution de la Croyance.

La Science a ses génies. La Croyance aussi a ses génies : Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet sont des génies de la Croyance. Leurs découvertes ont  fait évoluer la Croyance. Elles ont comblé le besoin naturel de croire de centaines de générations de terriens.


Les humains sont des "demi-dieux". Ils sont à la hauteur de la puissante nature de matière. Ils sont les seuls êtres vivants à agir sciemment comme le fait la nature de matière. Les autres éléments matériels agissent d'instinct et ne font rien sciemment.

Leur intelligence est évolutive contrairement à leurs instincts qui sont figés au plus haut degré par les lois immuables de nature de matière. Ils doivent donc apprendre à se comporter de façon responsable en intelligence.

Le Terrien est dans l'adolescence agressive de l'évolution de son intelligence.

L'égo est le nerf de la personnalité. Une personnaité sans égo est légumineuse.


Heureux les simples en intelligence, le monde matériel est fait pour eux !!
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 08:19
Rien, absolument rien de ce qui est matériel ne passe dans la nature de matière. Et vice versa : rien de ce qui est métamatériel ne passe dans le matériel. Une barrière infranchissable sépare la matière de la métamatière.

Le corps matériel de l'humain, comme de tout être matériel, reste dans la nature de matière et ne passe pas dans la nature de métamatière. Il meurt et se dissipe dans la nature de matière.

Mais les humains ne sont pas faits que d'un corps matériel ; ce serait des animaux. Ils sont faits d'un corps matériel mortel et d'un avenir métamatériel éternel. Après la mort de leur corps de matière, il reste leur avenir éternel. Ils se voient vivre dans la nature de métamatière comme ils se voyaient vivre dans leurs rêves lorsqu'ils vivaient.


L'intelligence n'est pas nécessaire pour vivre dans la nature de matière. Pire, elle nuit à une vie matérielle dans la mesure où l'espèce qui la possède n'a pas accès aux béatitudes qui présentent la nature de matière comme un paradis.

L'intelligence est l'énergie qui anime tous les êtres vivants de la nature de métamatière. Dans l'environnement métamatériel, tout est mu par l'intelligence.

L'intelligence humaine est l'énergie métamatérielle qui permet aux humains de se libérer des liens de l'instinct et de vivre comme bon leurs semble.

L'instinct et l'intelligence sont les deux énergies qui animent les humains. Les animaux et les végétaux n'en ont qu'une : l'instinct. Ils n'ont pas l'intelligence.

Faisons la différence entre intelligence et intelligence humaine.

l'intelligence est l'énergie qui anime les êtres vivants de la nature de métamatière.

L'intelligence humaine est l'énergie qui permet aux humains de se libérer des liens instinctifs qui bride les comportements des êtres matériels et qui leurs permet de vivre comme bon leurs semble.

L'intelligence nous est donnée dès notre naissance pour notre bonheur ou pour notre malheur. Pour notre bonheur si nous sommes capable de la maintenir séparée de nos insctincts. Pour notre malheur si nous mélangeons ces deux énergies.



Deux univers adjacents vivent en symbiose.
Un univers fait de matière avec comme énergie, l'instinct.
Un univers fait de métamatière avec comme énergie, l'intelligence.

Les univers vivent en symbiose. Ils ont un besoin de l'énergie du partenaire.
L'univers de matière a un besoin vital d'intelligence métamatérielle.
L'univers de métamatière a un besoin vital d'instinct matériel.

Leur symbiose fonctionne grâce à un flux d'énergie. Des particules de métamatière migrent d'un univers à l'autre.
Des particules de métamatière chargées d'instinct, en provenance de l'univers de matière, migrent dans l'univers de métamatière.
Des particules de métamatière chargées d'intelligence, en provenance de l'univers de métamatière, migrent dans l'univers de matière.

Cette migration de particules métamatérielles est opérée par des transmetteurs d'énergie :
L'espèce humaine est transmettrice d'énergie pour le coté univers de matière.
L'espèce esprit est transmettrice d'énergie pour le coté univers de métamatière.

Les humains sont exceptionnels dans l'univers de matière. Ils sont hautement instinctifs parce qu'ils vivent dans un monde dominé exclusivement par l'instinct. Ils ont aussi l'intelligence. Leur intelligence est évolutive. Ils ont besoin d'évoluer en intelligence. Cette carence en intelligence est une pompe aspirante à particules de métamatière chargées d'intelligence provenant de la nature de métamatière.

Les esprits sont exceptionnels dans l'univers de métamatière. Ils sont hautement intelligents parce qu'ils vivent dans un monde dominé exclusivement par l'intelligence. Ils ont aussi l'instinct. Leur instinct est évolutif. ils ont besoin d'évoluer en instinct. Cette carence en instinct est une pompe aspirante à particules de métamatière chargées d'instinct provenant de la nature de matière.

La symbiose des humains et des esprits est le passage des flux de particules nécessaire à la super symbiose des univers matériel et métamatériel.

Les humains sont producteurs de particules de métamatière chargées d'instinct et récepteur de particules de mtamatière chargées d'intelligence. Grâce à ces particules chargées d'intelligence, ils vont évoluer en comportements intelligents et améliorer son environnement matériel.

En aspirant les particules de métamatière chargées d'intelligence, les humains évoluent en comportements intelligents et diffuse l'intelligence dans leur environnement matériel.
En aspirant les particules de métamatière chargées d'instinct, les esprits évoluent en comportements instinctifs et diffuse l'instinct dans leur environnement métamatériel.

L'espèce humaine et l'espèce esprit sont très impliquées dans la mécanique des flux de particules de métamatière qui migrent d'un univers à l'autre.

Après la mort de leur corps de matière les humains se voient vivre dans la vie de l'esprit issue de leur propre vie pour l'éternité.


Les humains ont une anatomie mammifère proche des primates mais ils ne sont pas primates. Ils ont une classification à part des animaux et des végétaux. Ils sont humains. Ils ne sont pas primates. Ils n'ont jamais été primates. Pendant sa gestation, le Terrien était australopitèque. Les primates étaient à ses cotés. Ils sont restés primates. Le Terrien, lui, est né humain.

Les humains sont exceptionnels dans le nature de matière. Ils se différencient des animaux et des végétaux en possèdant deux énergies : l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence métamatérielle. Les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 09:10

Bonjour,

Le dérèglement climatique est le summum de la matérialité. L'apothéose d'une évolution humaine dominée par la Science, ses dérivés et ses lobbies.

Le Terrien ne se sortira pas de cette impasse avec encore plus de Science, encore plus de matérialité ; il est déjà au summum de la matérialité. Il en sortira avec autre chose que de la matérialité. Avec de la métamatérialité.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin d'un moteur et d'un gouvernail.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

La Science est mécanique mais intrinsèquement myope.
La Croyance est clairvoyante mais intrinsèquement paralytique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science, elle marginalise le guide Croyance. Elle avance au hasard et finit dans une impasse : le dérèglement climatique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du guide Croyance, elle marginalise le moteur Science. L'évolution humaine n'avance pas. C'est mauvais pour une évolution qui par définition a un besoin vital d'avancer. C'est le marasme de l'Inquisition.

La Science est un moteur. Elle a pour rôle de faire avancer le véhicule évolution humaine. Elle n'a pas vocation à voir loin. Elle n'en a pas les moyens et les outils matériels. Elle est soumise aux preuves matérielles et à la performance de ses outils matériels.

La Croyance est un gouvernail.
Elle n'a pas un rôle de motricité comme la Science. Elle a un rôle de guide.  Elle n'est pas tributaire des preuves matérielles ni de la performance des outils matériels. Ses preuves sont intelligentes. Son outil est métamatériel : l'intelligence. La performance de l'intelligence permet de sonder le fin fond de notre univers de matière. Elle peut aussi en sortir. De cette position stratégique, elle visionne l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.

La Croyance est capable de sortir le Terrien de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science , ses dérivés et ses lobbies l'ont mené. La Science en est incapable. Il faudrait quelle se saborde. Impossible pour elle !!

Faire forcer le mur dérèglement climatique par le moteur Science ne sert à rien. Plus la Science force, plus le mur se renforce !!

Le dérèglement climatique est infranchissable !

La seule issue pour l'évolution du Terrien est une manoeuvre de recul. Un repli raisonnable.

C'est une manoeuvre délicate. Le passage est étroit. La visibilité est réduite du fait du recul.  Le guide Croyance doit être sur et fort. Le moteur Science en petite vitesse et à ses ordres.

Une fois la manoeuvre de recul réussit,  la Croyance fera tourner l'évolution du Terrien. Puis elle la remettra en marche avant dans un chemin durable et serein. Le moteur Science sera remis à plein régime .
Si le véhicule évolution humaine est guidé dans le bon chemin par le guide Croyance, le moteur Science peut être remis à plein régime en marche avant.

Le Terrien savait que se servir seulement du guide Croyance mène au summum de la métamatérialité : le marasme de l'inquisition.
Il ne savait pas que se servir seulement du moteur Science mène au summum de la matérialité : le dérèglement climatique.

Maintenant il le sait !! Il doit réagir ! Il doit reculer autant que nécessaire. C'est sa seule issue. La Croyance est capable de diriger une telle manoeuvre.

L'issue passe par une évolution humaine conduite par la Croyance et non pas par une évolution humaine guidée par la Science. La Science ne peut pas guider. Elle peut seulement faire avancer. L'échec de la conférence de Copenhague en est la preuve !!



Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 08:28

Une société humaine dont les dirigeants et les élites rompent et font rompre la communication avec la nature de métamatière expose le peuple au désarroi. Par réaction les gens créent de toutes pièces des idoles et mettent leur vie sous sa protection. Elles se nomment "entreprises". Elles ont un pouvoir de vie et de mort sociale sur ses collaborateurs.

Elles ont figure humaine parce que se sont des humains qui les ont mis en place et les font vivre mais elles sont inhumaines. Elles ne respirent pas : la qualité de l'air n'est pas important pour elles. Elles ne boivent pas : la qualité de l'eau les importe peu. Elles ne mangent pas les mêmes aliments que les êtres vivants. Elles se nourrissent que de profits matériels. Pour elle l'espèce humaine passe et sa qualité de vie passent au second plan. Ce sont des chimères qui détruisent l'environnement matériel et à terme détruisent les humains. Elles ont mené le Terrien dans l'impasse dérèglement climatique. Il est en pleine manoeuvre de recul, de régression pour se dégager de l'impasse funeste avec son cocktail l'affliction. Arrivé au reset il aura comme premier impératif d'anéantir ces idoles pour pouvoir repartir en marche avant dans un chemin durable et serein. 

Les dirigeants et les élites auront alors comme obligation d'être des exemples de croyants pour que les peuples maintiennent la communication avec la nature de métamatière. La symbiose des univers matériel et métamatériel se poursuivra. La nature terrestre en bénéficiera. La récompense pour le Terrien sera l'intense bonheur de l'évolution. 

 

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 10:04

Deux univers adjacents vivent en symbiose.
Un univers fait de matière avec comme énergie, l'instinct.
Un univers fait de métamatière avec comme énergie, l'intelligence.

Les univers ont un besoin de l'énergie du partenaire.
L'univers de matière a un besoin vital d'intelligence métamatérielle.
L'univers de métamatière a un besoin vital d'instinct matériel.

Leur symbiose fonctionne grâce à un flux d'énergie. Des particules d'énergie migrent d'un univers à l'autre.
Des particules chargées d'instinct, en provenance de l'univers de matière, migrent dans l'univers de métamatière.
Des particules chargées d'intelligence, en provenance de l'univers de métamatière, migrent dans l'univers de matière.

Les univers ne peuvent pas agir eux-mêmes dans l'espace partenaire. Ils se dotent donc de transmetteurs d'énergie.
L'espèce humaine est transmettrice d'énergies symbiotiques. Elle est placée coté univers de matière.
L'espèce esprit est transmettrice d'énergies symbiotiques. Elle est placée coté univers de métamatière.

Les humains sont exceptionnels dans l'univers de matière. Ils sont hautement instinctifs parce qu'ils vivent dans un monde totalement dominé par l'instinct. Ils ont aussi l'intelligence. Leur intelligence est évolutive contrairement à leurs instincts qui sont figés au plus haut degré par les lois immuables de la nature de matière. Ils ont besoin d'évoluer en intelligence. Cette carence en intelligence est une pompe aspirant les particules d'énergie chargées d'intelligence en provenance de la nature de métamatière.

Les esprits sont exceptionnels dans l'univers de métamatière. Ils sont hautement intelligents parce qu'ils vivent dans un monde dominé exclusivement par l'intelligence. Ils ont aussi l'instinct. Leur instinct est évolutif contrairement à leur intelligence qui est figée au plus haut degré par les lois immuables de la nature de métamatière. Ils ont besoin d'évoluer en instinct. Cette carence en instinct est une pompe aspirant les particules d'énergie chargées d'instinct en provenance de la nature de matière.

Pour que la super symbiose des univers matériel et métamatériel fonctionne, les humains et les esprits doivent vivre en symbiose. Leur symbiose est le passage obliger, et le seul, des flux de particules nécessaire à la super symbiose des univers.

Les humains sont producteurs de particules d'énergie chargées d'instinct qu'ils transfèrent coté univers de métamatière. Ils sont receveurs de particules d'énergie chargées d'intelligence provenant du partenaire esprit qu'ils diffusent dans la nature de matière. Grâce à ces particules chargées d'intelligence, ils évoluent en comportements intelligents et améliorent leur environnement matériel.

Les esprits sont producteurs de particules d'énergie chargées d'intelligence qu'ils transfèrent coté univers de matière. Ils sont receveurs de particules d'énergie chargées d'instinct provenant du partenaire humain qu'ils diffusent dans la nature de métamatière. Grâce à ces particules chargées d'instinct, ils évoluent en comportements instinctifs et améliorent leur environnement métamatériel.

En aspirant les particules d'énergie chargées d'intelligence, les humains évoluent en comportements intelligents. Ils diffusent l'intelligence provenant de la nature de métamatière dans leur environnement matériel qui en a fondamentalement besoin.
En aspirant les particules d'énergie chargées d'instinct, les esprits évoluent en comportements instinctifs. Ils diffusent l'instinct dans leur environnement métamatériel qui en a fondamentalement besoin.

L'espèce humaine et l'espèce esprit sont très impliquées dans la mécanique des flux de particules d'énergie qui migrent d'un univers à l'autre. D'où leur immense responsbilité. La vie des univers matériel et métamatériel dépend de leur implication dans la super symbiose.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 08:44
La nature de métamatière est détentrice et émettrice d'intelligence. Pour comparer, la nature de matière, elle, est détentrice et émettrice d'instinct.

La nature de métamatière est intelligente au plus haut degré. La nature de matière est instinctive au plus haut degré.

Les humains vivent dans la nature de matière. Ils sont donc instinctifs au plus haut degré. Ils sont aussi intelligents. Leur intelligence n'est pas figée au plus haut degré. Au contraire, elle est évolutive.

La nature de matière dote le humains d'instinct au haut plus au degré une bonne fois pour toute .
La nature de métamatière, détentrice et émettrice de l'énergie intelligence, fait évoluer l'intelligence des humains.

C'est ce qui est en train de se faire avec la découverte de l'univers de métamatière. La nature de métamatière fait découvrir aux terriens un pan supplémentaire de son environnement intelligent.

La nature de métamatière est intelligente au plus haut degré. Les terriens ne sont qu'à l'adolescence de l'évolution de leur intelligence.

Dans le cas précis d'un processus d'évolution de leur intelligence, les terriens, dans l'adolescence de leur intelligence, n'ont de choix que d'écouter et de chercher à comprendre ce que leur enseigne la nature de métamatière par l'intermédiaire d'un humain. Leur niveau d'intelligence n'est pas à la hauteur de l'intelligence de la nature de métamatière pour discuter son enseignement.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 08:54
Croire est innée chez les humains. C'est un besoin naturel comme manger et boire. La Croyance est évolutive.

Il y a ceux qui se contentent des croyances ancestrales. Ils en consomment sans modération. Leur besoin naturel de croire est assouvit.

Il y a ceux qui ne s'en contentent pas. Poussés par leur besoin naturel de croire, ils consomment des croyances indigestes proposées par des charlatans en Croyance. Trop téméraires en Croyance !!

Il y a ceux qui ne s'en contentent pas non plus. Poussés par leur besoin naturel de croire, ils voudraient bien consommer de nouvelles croyances mais ils hésitent par crainte d'intoxication morale ! Ils savent très bien que consommer des croyances indigestes rend malade moralement. Ils sont prudents mais pas assez forts en Croyance !! Pas assez confiants et pas assez surs d'eux en Croyance !!

Il y a ceux chez qui toute la Croyance ne passent plus. Pour assouvir leur besoin naturel de croire, ils se tournent vers la Science. Le problème est que la Science n'a pas vocation à faire croire. Elle n'a pas vocation à assouvir le besoin de croyance des humains. Ils trompent ainsi leur faim de croyance.

Il y a ceux chez qui la Croyance ne passe pas non plus. Ils préfèrent se passer de croire. Ils deviennent anorexiques de croyance. Leur santé morale en est affectée.

Il y a ceux qui ne se contentent pas non plus des croyances ancestrales. Poussés eux aussi par le besoin naturel de croire, fors et avertis en Croyance, ils cherchent à la faire évoluer. Ils découvrent une nouvelle croyance. Leur découverte est une évolution de la Croyance. Ceux là sont reconnus génies de la Croyance.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 09:28

Le dérèglement climatique. Vieillissement de la terre. Manoeuvre de recul.

La déontologie de la Science est la matérialité. La Science étude la matière.

Le dérèglement climatique est le summum de la matérialité. C'est l'apothéose de la domination de la Science, de ses dérivés et de se lobbies. Le Terrien ne se sortira pas de l'impasse dérèglement climatique avec encore plus de Science, encore plus de matérialité ; il est déjà au summum de la matérialité. Il sortira de l'impasse avec autre chose que de la matérialité ; avec de la métamatérialité. Avec la métamatérialité de la Croyance.

La Croyance est capable de sortir le terrien du summum de la matérialité. La métamatérialité n'est pas sa "tasse de thé".
La Science n'est pas capable de sortir du summum de la matérialité. Il faudrait quelle se saborde ; impossible pour elle !!

La Terre vieillit, c'est une évidence ! Tous les éléments matériels suivent la même métamorphose de leur naissance à leur mort. Mais nos générations ont fait vieillir la Terre de plusieurs millénaires en quelques décennies. C'est impardonnable vis à vis de nos lointains descendants. Nous serons des générations maudites.

Montrons leurs que nous ne sommes pas fondamentalement mauvais. C'étaient due aux erreurs comportementales dues à notre jeunesse. Nous leurs donnons en contre partie un guide d'évolution : la découverte de la métamatière.


La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de l'univers de métamatière. elle vient de retrouver la vision sur l'éternité quelle avait perdu. Elle est capable de reprendre les guides de l'évolution humaine pour sortir le Terrien de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science, ses dérivés et ses lobbies l'ont mené.

La Croyance est capable de manoeuvrer l'évolution humaine. Elle est capable de la faire reculer délicatement, en souplesse, pour mieux la dégager de l'impasse dérèglement climatique. Elle est capable de la faire tourner. Puis elle est capable de la remettre en marche avant dans un chemin durable et serein.

La seule solution est une manoeuvre de marche arrière. La Croyance peut guider la manoeuvre. Forcer désespérément le mur dérèglement climatique comme le fait la Science ne sert à rien. Plus la Science force, plus le mur se renforce !!

le Terrien savait que se servir seulement du guide Croyance conduit au summum de la métamatérialité : le marasme de l'inquisition.
Il ne savait pas que se servir seulement du moteur Science conduit au summum de la matérialité : le dérèglement climatique.


Les rêves. Le somnanbulisme

Les rêves font partie intégeante de la nature de métamatière.

Pour rêver, il faut avoir accès à cette nature. Les animaux et les végétaux n'y ont pas accès. Seule l'espèce humaine y a accès parce qu'elle est dotée de son énergie, l'intelligence.

Les animaux et les végétaux ne rêvent pas. Seuls les humains rêvent.

Rien n'est caché aux humains, pas même l'invisible métamatière. Ils en ont une vision quasi quotidienne dans leurs rêves

Les mondes matériel et métamatériel se rencontrent chez les humains. Ils vivent leur vie quotidienne dans la nature de matière et ils se voient vivre dans la nature de métamtière dans leurs rêves.

Les rêves sont une fenêtre ouverte sur la nature de métamatière accessible aux humains. Dans leur rêves; ils se voient vivre dans une nature différente de la nature de matière. c'est la nature de métamatière.

Les rêves ne sont pas issus du cerveau. ils sont issus de la gestation d'un esprit qui se génère dan notre vie quotidienne

Une preuve ?

Le cerveau mort, nous continuons à rêver pour l'éternité.

Seuls les humains rêvent. Seuls les humains ont accès à la nature de métamatière. Les rêves sont produits par l'intelligence.

Les animaux et les végétaux n'ont pas l'intelligence. Ils ne rêvent pas. Ils n'ont pas accès à la nature de métamatière. Ils vivent, ils meurent et puis plus rien !!!

Les humains, eux, vivent, leur corps de matière meurt mais les humains ne meurent pas. Après la mort de leur corps de matière, ils se voient vivre dans la nature de métamatière pour l'éternité.

Le somnanbulisme est une forme pathologique du sommeil. Rien à voir avec les rêves !


La Science n'a pas et n'aura jamais les outils matériels pour visionner les rêves. Elle ne peut que détecter les soubressauts du corps en sommeil dus aux connections neurologiques. Ce ne sont pas les rêves ! Parce que les rêves ne sont pas issus du cerveau humain mais de la gestation d'un esprit qui se génère au dépend de la vie humaine.

Dans nos rêves nous visionnons l'état de croissance de notre foétus d'esprit. Au travers des rêves nous pouvons orienter ou persévérer dans nos comportements quotidiens de façon à ce qu'ils produisent des particules de métamatière les plus saines que possibles lesquelles génèreront un esprit le plus conforme que possible afin qu'il naissent le plus viable que possible. A la mort de notre corps de matière nous nous verrons vivre dans la vie de l'esprit issu de notre propre vie pour l'éternité.

Les rêves sont liés à l'intelligence. Les animaux et les végétaux n'ont pas cette énergie. Ils n'ont que l'instinct. Ils ne rêvent pas. Seule l'espèce humaine rêve. Elle possède deux énergies : l'instinct et l'intelligence.


Le singe qui casse des noix. La technique de chasse des loups. Les fourmis qui fabriquent leur fourmillière

Un singe qui n'arrive pas à casser ses noix avec une pierre se passera de noix. La nature de matière lui a imposé une méthode pour casser les noix et ne revient pas dessus. Il casse ses noix d'instinct et ne peut pas faire autrement que de casser les noix comme la nature de matière lui a imposé pour casser les noix. Il n'a pas l'intelligence pour sortir des liens de l'instinct et fabriquer un casse noix plus efficace que cassera à coup sur les noix comme celui que ma grand mère utilisait quand elle faisait ses délicieuse tarte aux noix.

Le Terrien n'a aucune avance sur le primate !!

Lorsque le Terrien était en gestation australopitèque, ils étaient à nos cotés. Ils sont restés animaux. Nous sommes nés humains.

Même après des millions d'années d'évolution les animaux et les végétaux n'auront jamais l'intelligence. La nature de métamatière ne s'ingère pas outre mesure dans la nature de matière jusqu'à donner l'intelligence à tout le monde !!! Ce serait la fin de la nature de matière universelle.

Ils possèderaient l'intelligence, ils auraient déjà fabriquer des armes beaucoup plus efficaces pour leur chasse, genre fusil !! Ils ne le peuvent pas. Leur technique de chasse est prédéfinie par la nature de matière depuis toujours et pour toujours. L'instinct n'a pas fini de nous épater !!

La technique de chasse des loups est instinctives. Elle ne change pas (ou très peu).
La technique de chasse des humains est intelligente. Elle évolue.

Elle ne peuvent pas changer leur façon de bâtir leur fourmilière depuis toujours et pour toujours. La nature de matière a bridé leurs comportements par les liens de l'instinct et ne revient plus dessus. Pas l'ombre d'une intelligence dans leurs comportements. Tout est mu par l'instinct chez eux.


Evolution des mots.

La métamatière est une découverte fondamentale. Plus rien ne sera comme avant en Croyance.

A toute découverte, nouveaux sens des mots.

Ce n'est plus "dogme". C'est : "preuves intelligentes".
Ce n'est plus "prophète". C'est : "génie en Croyance".
Ce n'est plus "prêche". C'est : "explication".

Disons :
"Humains" pour parler des éléments de l'espèce humaine.
"Terriens" pour parler de la fratrie humaine habitant la planète Terre.
"Telluriens" pour parler des autres éléments vivants sur la planète Terre.
"Humanité" pour parler de l'ensemble des humains de l'univers de matière.


Génie en Croyance et charlatan en Croyance

La Croyance étudie la métamatière.
La Science étudie la matière.

La matière est animée par l'instinct.
la métamatière est animée par l'intelligence.

La Science a besoin de nombreux outils matériels performants pour évoluer.
La Croyance a besoin d'un seul outil métamatériel performant pour évoluer : l'intelligence.

Le génie en Croyance se distingue du charlatan en Croyance par l'intelligence qui se dégage de sa théorie. Encore faut-il avoir la maturité d'intelligence pour détecter cette intelligence.

Autre chose :

Le génie en Croyance suit la déontologie de la Croyance : au-delà de la matérialité. La métamatérialité. De sa théorie, il cherche à se créer du patrimoine métamatériel qu'il utilisera après la mort de son corps de matière dans la nature de métamatière.

Le charlatan en Croyance ne suit pas la déontologie de la Croyance. Il cherche à se créer du patrimoine purement matériel qu'il utilisera pendant qu'il vivra dans la nature de matière.

Néanderthal et Homo-sapien

Pour la Croyance, Néanderthal n'a pas disparu. Il a la peau noire !

Néanderthal et Homo-Sapiens se côtoient sur Terre. Les deux sont égaux. Ils forment une seule et même famille : le Terrien.

Seule la morphologie les différencie.
Néanderthal est plus massif et plus robuste. Il s'adapte partout sur Terre.
Homo sapiens est plus grand frère !!


Eternité de l'Humain en petit et en grand.

L'Humain est éternel en petit, au niveau de l'individu. Pendant sa vie matérielle, il se créé un patrimoine métamatériel. Il utilisera ce patrimoine à la mort de son corps de matière. Il se verra alors vivre dans la nature de métamatière pour l'éternité avec ce qu'il aura généré comme patrimoine métamatériel pendant sa vie matérielle.

L'Humain est éternel en grand, au niveau de l'espèce. Il est capable de se reproduire à l'infini sur une infinité de planètes habitables et éterniser ainsi l'indispensable espèce humaine.

La venue du Terrien sur Terre entre dans une logique d'éternisation de l'espèce humaine.


La barrière entre la matière et la métamatière

Rien, absolument rien de ce qui est matériel ne passe dans la nature de matière. Et vice versa : rien de ce qui est métamatériel ne passe dans le matériel. Une barrière infranchissable sépare la matière de la métamatière.

Le corps matériel de l'humain, comme de tout être matériel, reste dans la nature de matière et ne passe pas dans la nature de métamatière. Il meurt et se dissipe dans la nature de matière.

Mais les humains ne sont pas faits que d'un corps matériel ; ce serait des animaux. Ils sont faits d'un corps matériel mortel et d'un avenir métamatériel éternel. Après la mort de leur corps de matière, il reste leur avenir éternel. Ils se voient vivre dans la nature de métamatière comme ils se voyaient vivre dans leurs rêves lorsqu'ils vivaient.


Méthodes de communication de la Croyance

La Croyance est différente de la Science.

Les méthodes de communication de la Croyance aussi sont différentes de celles de la Science.

le "mot d'ordre" en Croyance est : expliquer, expliquer et expliquer encore la découverte de l'univers de métamatière.

C'est la seule solution pour sortir le Terrien de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science, ses dérivés, sa déontologie et ses lobbies l'ont mené.


Souffrance et bonheur métamatériels

La mort n'existe pas dans la nature de métamatière certes, mais le coté souffrance s'élargit considérablement. Il oblige les êtres métamatériels à s'améliorer. Le coté bonheur métamatériel s'élargit de la même dimension pour un parfait équilibre de la nature de métamatière.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 09:27

L'instinct.

Dans l'univers de matière, tout est mu par une seule énergie : l'instinct.

L'instinct est totalement contrôlé par l'univers de matière. Via cette énergie, l'univers de matière contrôle tous les éléments matériels, de l'infiniment grand à l'infiniment petit. Il leurs impose des comportements et ne revient plus dessus. C'est son assurance vie !! Son assurance de longévité !!

Les galaxies évoluent d'instinct selon les lois immuables que l'univers de matière leurs a imposé. Impossible pour elles de dévier de ces lois.
Les planètes tournent d'instinct selon une trajectoire immuable définie par l'univers de matière. impossible pour elles de dévier.
Les animaux et les végétaux vivent d'instinct selon les comportements que l'univers de matière leurs a imposé. Impossible pour eux de dévier de ces lois.
Les molécules se reproduisent d'instinct d'instinct selon des lois immuables définies par l'univers de matière.

Les humains sont différents des animaux et des végétaux parce qu'ils possèdent deux énergies : l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence métamatérielle.

Les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre. Ils n'ont pas l'intelligence. L'instinct suffit largement pour vivre dans la nature de matière. L'intelligence n'est pas nécessaire. Elle nuit même à une vie matérielle dans la mesure où l'espèce qui l'a possède n'a pas accès au béatitudes qui présentent la nature de matière comme un paradis.



La technique

Ne pas confondre intelligence pure et instruction !!

Instruction et technique vont ensembles.

La technique est une énergie en contact avec la matière.

Deux énergies donc deux techniques :
- Une technique issue de l'instinct. Exemple la fabrication d'un nid par des oiseaux. C'est une technique qui' n'évolue pas ou très peu.
- Une technique issue de l'intelligence. Exemple la fabrication d'un ordinateur. C'est une technique en perpétuelle évolution.

La matière étant une constante on peut en déduire que :
- L'instinct n'évolue pas (ou très peu)
- l'intelligence est en perpétuelle évolution.



Quelles sont tes sources ? D'où viennent tes informations ?

J'ai puisé la découverte de la métamatière aux sources de l'intelligence : la nature de métamatière. Je l'ai visité en intelligence. J'ai visionné ses lois, ses êtres vivants, son environnement, sa relation avec la nature de matière, sa relation avec les humains.

La nature de métamatière, détentrice et émettrice de l'énergie intelligence, m'a donné un surplus d'intelligence pour que je découvre un pan supplémentaire de son environnement.

Mon rôle est d'expliquer cette découverte mes contemporains pour qu'ils évoluent à leur tour en intelligence et en comportements intelligents, qu'ils sortent de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science les a perdu et qu'ils retrouvent un avenir durable et serein.



Quelle est la preuve que les fratries humaines hyper évoluées existent?

La Terre n'est qu'une goute d'eau dans l'océan universel. Faut-il être bien prétentieux (ou bien innocent !) pour se croire le centre de la vie universelle !!

La preuve, c'est nous ! les terriens !!

La nature de matière ne crée pas seule une espèce aussi nuisible pour son environnement. seulement des espèces qui s'intègrent dans son harmonie.

le Terrien est pour l'heure hautement nuisible pour la nature terrestre. Sa venue ne s'est donc pas faite de façon hasardeuse. Elle ne s'est pas faite de façon hasardeuse, elle a donc été soigneusement préparée par de l'intelligence seule capable d'agir sciemment dans la nature de matière.

En découvrant la métamaière j'ai aussi découvert que, dans tout l'univers de matière, seule l'espèce humaine possède l'intelligence. La naissance du terrien a été préparée par une ou des fratries humaines extraterrestres adultes hyperévoluées.

Le Terrien en a d'ailleurs les marques d'affinité : l'instinct de la matrice la nature de matière et l'intelligence des géniteurs humains extraterrestres.


La vulnérabilité des natures à l'énergie partenaire.

L'intelligence n'appartient pas à la nature de matière. C'est l'instinct qui appartient à la nature de matière.

La nature de matière, réputée invulnérable, devient vulnérable face à l'intelligence. Cette énergie n'est pas de son monde. L'intelligence est capable de la détruire. L'instinct n'est pas capable de la détruire. La nature de matière maîtrise l'instinct mais elle ne maîtrise pas l'intelligence.

C'est la nature de métamatière qui maîtrise l'intelligence. Cette énergie lui appartient. La nature de métamatière devient vulnérable face à l'instinct. L'instinct est capable de nuire à la nature de métamatière.


les animaux et les végétaux sont seulement issus de la nature matérielle. Ils n'ont pas été fécondés par l'intelligence. Comme marques d'affinité, ils ont seulement l'instinct de la matrice qui les a fait naître.



Degrés d'évolution des fratries humaines.

Le Terrien n'est à lui seul l'ensemble des humains. D'autres fratries humaines, sur d'autres planètes habitables, constituent, avec le Terrien, l'Humanité.

L'espèce humaine est éternelle. C'est elle qui veille à l'harmonie de la biodiversité idéale chère à l'univers de matière.

Une infinité de fratries humaines peuplent une infinité de planètes habitables. Elles sont dans tous les degrés d'évolution.

Certaines fratries humaines sont dans leur prime enfance comme nous le Terrien l'a été lorsqu'il était Homme de Cro-magnon.

Certaines fratries humaines sont dans leur enfance comme le Terrien l'a été.

D'autres sont dans l'adolescence agressive comme nous le sommes actuellement.

D'autres fratries humaines sont dans la phase adulte responsable de leur existence. Elles sont capables de voyager dans l'espace intersidéral. Elles ont pour rôle de reproduire l'espèce humaine sur des planètes habitables vierges d'humains pour éterniser l'indispensable espèce humaine et établir la biodiversité idéale. Elles maîtrisent la notion d'éternité.

D'autres fratries humaines sont dans la sage vieillesse de leur existence.

Sur certaines planètes habitables, la fratrie humaine a disparu faute de reproduction.

Sur d'autres planètes habitables, la fratrie humaine est en gestation comme le Terrien l'a été lorsqu'il était australopitèque.


Le rôle des humains et des esprits dans la symbiose des univers matériel et métamatériel.

L'espèce humaine est instinctive au plus haut degré parce quelle vit dans un monde dominé par l'instinct. Elle a aussi l'intelligence métamatérielle. Ce qui lui permet d'avoir un "pied" dans la nature de métamatièrre et d'être en contact permanent avec elle.

La nature de métamatière et la nature de matière vivent en symbiose. La nature de métamatière transfère son intelligence chez sa partenaire la nature de matière via l'espèce humaine. Les humains récupèrent l'intelligence et la diffuse dans leur environnement matériel. Ils transfèrent l'instinct en direction de la nature de métamatière. L'instinct transféré par les humains est récupéré par les esprits.

L'espèce esprit est intelligente au plus haut degré parce quelle vit dans un monde dominé par l'intelligence. Elle a aussi l'instinct. Ce qui lui permet d'avoir un "pied" dans la nature de matière et d'être en contact permanent avec elle.

Les esprits transfèrent l'intelligence métamatérielle en direction de la nature de matière. Les humains la récupèrent et la diffusent dans leur environnement matériel. L'intelligence diffusée par les humains sert au maintient de la biodiversité matérielle idéale chère à l'univers de matière. Elle est garante de sa personnalité.

A leur tour, les humains diffusent l'instinct en direction de la nature de métamatière. Les esprits le récupèrent et le diffusent dans leur environnement métamatériel. L'instinct diffusé par les esprits sert au maintient de la biodiversité métamatérielle idéale chère à l'univers de métamatière. Il est garant de sa personnalité.

La symbiose des univers matériel et métamatériel est opéré par deux espèces d'exception : l'espèce humaine et l'espèce esprit.

Dans l'univers de matière tout bouge,tout tourne, tout vit d'instinct. De l'infiniment grand à l'infiniment petit, de la galaxie à la molécule en passant par les animaux et les végétaux, rien n'est fait sciemment. Pas l'ombre d'une action sciemment décidée. Pas l'ombre d'une intelligence. Tout est ordonné, guidé et bridé par l'instinct.

Sauf chez les humains ! Ils sont des électrons libres dans un environnement totalement encadré par l'instinct. Pourquoi ?

Parce que l'espèce humaine possède une énergie que les autres éléments matériels n'ont pas : l'intelligence. Cette énergie leur permet de s'affranchir des liens instinctfs qui brident les comportements des êtres matériels.

Pour quelle raison l'espèce humaine possède t-elle l'intelligence ?

Pour comprendre nous devons prendre une échelle plus grande que l'échelle terrestre : l'échelle universelle.

Deux univers vivent en symbiose ; un univers fait de matière, celui dans lequel nous vivons et un univers fait de métamatière, celui dans lequel nous nous verrons vivre après la mort de notre corps de matière.

Leur symbiose se manifeste par un échange d'énergie.
L'univers de matière transfère son instinct chez son partenaire métamatériel qui en a fondamentalement besoin.
L'univers de métamatière transfère son intelligence chez son partenaire matériel qui en a fondamentalement besoin.

Les univers n'agissent pas directement chez le partenaire. Ils utilisent des transmetteurs d'énergie.
L'espèce humaine est transmettrice d'énergie pour le coté univers de matière.
L'espèce esprit est transmettrice d'énergie pour le coté métamatériel.

Avec l'intelligence métamatérielle, les humains s'émancipent des liens instinctifs qui brident les comporteùents des êtres matériels. Ils doivent néanmoins rester en communication permanente avec la nature de métamatière pour le contrôle de leur intelligence et de leurs comportements intelligents. Ils sont les mains intelligentes au service de la nature de métamatière dans sa symbiose avec la nature de matière. L'espèce humaine transfère l'instinct de l'univers de matière en direction de l'univers de métamatière. Elle récupère l'intelligence venant du métamatériel et la diffuse dans la nature de matière. L'espèce humaine est pleinement impliquée dans le bon déroulement de la symbiose des univers matériel et métamatériel.

Avec l'instinct matériel, les esprits s'émancipent des liens intelligents qui brisent les comportements des êtres métamatériels. Ils doivent néanmoins rester en communication permanente avec la nature de matière pour le contrôle de leur instinct et de leurs comportements instinctifs. Ils sont les ambassadeurs de l'univers de matière dans sa symbiose avec l'univers de métamatière. L'espèce esprit transfère l'intelligence de l'univers de métamatière en direction de l'univers de matière. Elle récupère l'instinct venant de l'univers de matière et le diffuse dans la nature de métamatière. L'espèce esprit est pleinement impliquée dans le bon fonctionnement de la symbiose des univers matériel et métamatériel.

Le rôle des humains est de diffuser l'intelligence venant de la nature de métamatière via les esprits dans leur environnement matériel. Pour se faire, ils doivent rester en contact permanent avec la nature de métamatière via leur fonction croire laquelle va maitrise leur intelligence et la faire évoluée. S'ils coupent unilatéralement la communication, leur intelligence n'est plus contrôlée. Elle se mélange aux instincts. Il se produit alors chez les humains des comportements anarchiques qui nuisent et détruisent la nature de matière. Au lieu d'harmoniser, ils détruisent. Au lieu d'être la fierté de la nature de matière, ils en deviennent la honte !!

Le rôle des esprits est de diffuser l'instinct venant de la nature de matière via les humains dans leur environnement métamatériel. Pour se faire, ils doivent rester en contact permanent avec la nature de matière laquelle va maitrise leurs instincts et les faire évoluer. S'ils coupent unilatéralement la communication, leurs instincts ne sont plus contrôlés. Ils se mélangent à l'intelligence. Il se produit alors chez les esprits des comportements anarchiques qui nuisent et détruisent la nature de métamatière. Au lieu d'harmoniser, ils détruisent. Au lieu d'être la fierté de la nature de métamatière, ils en deviennent la honte !!
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article