Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 10:01
Le fond de la Médecine ne change pas. C'est toujours soigner le corps humain. C'est la forme qui évolue en permanence et qui s'adapte à l'évolution humaine.

C'est pareil pour la Croyance !

Le fond de la Croyance ne change pas et ne changera jamais. C'est toujours préparer son avenir métamatériel éternel pendant sa vie quotidienne matérielle. C'est toujours espérer atteindre les plus hautes sphères de la nature de métamatière après la mort de son corps de matière. C'est la forme de la Croyance qui évolue et qui s'adapte à l'évolution humaine.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 09:50
La nature de matière est tenue de se protéger contre deux choses : l'excès de matière et la non conformité des éléments matériels. Elle a à sa disposition un moyen très efficace : la mort.

La nature de métamatière n'est pas tenue de se protéger contre excès de matière. Sa nature étant fait de métamatière, l'idée de place, de masse n'est pas de rigueur. Tout nouvel arrivant a autant de chance et de place pour se développer. Elle doit néanmoins se protéger contre la non conformité des éléments métamatériels. Elle a à sa disposition un moyen très efficace : l'élargissement considérable de son coté angoisses métaphysiques.Un être métamatériel non viable est o-bli-gé de s'améliorer. Il ne peut pas s'accommoder de son état. Les angoisses qu'il éprouve sont trop profondes. Pour s'améliorer, un esprit non viable doit faire appel à des vies humaines qui seules peuvent lui procurer les particules de métamatière saines indispensable à son amélioration.

Un humain est instinctif au plus haut degré et son intelligence est évolutive. Il a besoin d'évoluer en intelligence.
Un esprit est intelligent au plus haut degré et ses instincts sont évolutifs. Il a besoin d'évoluer en instinct.

L'esprit en besoin d'évolution de ses instincts va tenter d'entrer en communication avec des vies humaines en besoin d'évolution de leur intelligence. Lui, intelligent au plus haut degré va faire évoluer l'intelligence des humains parrainés pour qu'à leur tour leurs comportements quotidiens produisent des particules de métamatière saines qui seront captés par l'esprit en besoin d'amélioration en instinct.

Quand la communication fonctionne, l'esprit parrain va faire évoluer l'intelligence des vies humaines parrainées pour quelles produisent des particules de métamatière saines lesquelles feront évoluer l'esprit en instinct. l'esprit évoluera alors vers les hautes sphères de la nature de métamatière.

L'humain gestateur de l'esprit parrain se voit lui aussi vivre dans la vie de l'esprit issue de sa propre vie. Il se voit lui aussi parrainer des vies humaines. Ce n'est pas réincarnation d'un humain ! C'est vision de renouvellement de l'esprit issu de sa propre vie dans la nature de matière.

Certains humains parrainés arrivent à percevoir au travers du parrainage la vie antérieure de l'humain gestateur de l'esprit parrain.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 09:07
Pendant leur vie matérielle, les humains produisent naturellement, sans qu'ils sen rendent compte, des particules de métamatière - des métons - qui s'assemblent en un ensemble cohérent : un esprit.

L'esprit en formation récupère toutes les particules de métamatière produites par le comportement du gestateur humain sans rien arbitrer. Il mémorise les particules saines pour sa gestation comme les particules malsaines.

La mort du corps humain gestateur correspond à la naissance de l'esprit. Il entre dans la nature de métamatière avec l'anatomie que l'humain gestateur lui a généré.

Après la mort de son corps de matière, après la naissance de son esprit dans la nature de méttamatière, l'humain ne peut plus rien faire. Si l'esprit est jugé viable, tout va bien pour l'humain gestateur. Il se voit vivre dans la vie d'un esprit ayant atteint les hautes sphères du bonheur métaphysique. Si au contraire le nouvel esprit est jugé non viable au regard des lois de la nature métamatérielle, l'humain gestateur se voit vivre dans la vie d'un esprit errant dans les basses sphères des angoisses métaphysiques.

L'avenir métamatériel n'est pas caché aux humains. Ils en ont une vision quasi quotidienne dans leurs rêves. La nature de métamatière ne prend aucun humain au dépourvu. Elle leurs montre en permanence l'état de croissance de l'esprit qui deviendra leur hôte après la mort de leur corps de matière.

La mort du corps de matière des humains correspond à la naissance des esprits dans la nature de métamatière. Après la mort de leur corps de matière, les humains se voient vivre dans la vie de l'esprit issu de leur propre vie pour l'éternité.

Tous les comportements intelligents humains sont transformés en particules de métamatière : des métons.

Ces métons servent d'une part à générer des esprits et d'autre part à améliorer leur existence. Les esprits, qui sont des êtres vivant dans la nature de mmétamatière, améliorent leur condition de vie en récupérant les métons produits par les humains. Les métons leurs permet d'évoluer en comportements instinctifs et d'atteindre les hautes sphères de la nature de métamatière.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 09:57

La naissance d'un esprit correspond à la mort du corps matériel de l'humain gestateur.

Le nouvel esprit naît dans la nature de métamatière. Dès sa naissance, elle juge si le nouvel esprit est viable ou non viable au regard des lois naturelles.

S'il est jugé viable, tout va bien pour lui. Il accède aux hautes sphères de la nature de métamatière.

S'il est jugé non viable parce que son anatomie métamatérielle n'est pas en phase avec les lois de la nature de métamatière, les gros ennuis commencent pour lui. Il ne meurt pas ! La mort n'existe pas dans cet environnement. C'est le coté angoisse qui s'élargit considérablement et qui oblige le malheureux esprit à s"améliorer. Il ne peut pas s'accommoder de cet état. L'esprit non viable erre dans des lieux saturés d'angoisses métaphysiques qui l'obligent à s'améliorer.

La nature de matière n'a pas besoin d'angoisses aussi profondes pour persuader les éléments matériels non viables de s'améliorer. La mort via l'instinct de conservation suffit normalement. La mort n'existe pas dans la nature de métamatière. Elle se protège de la non conformité par un élargissement considérable de son coté angoisse. Un esprit non viable, tourmenté par ces angoisses métaphysique, est obligé de s'améliorer. Il ne peut pas s'accommoder de cet état. Les angoisses sont trop profondes. Il ne peut pas revenir en gestation dans la vie humaine qui la généré ; le corps humain gestateur n'est plus. Il est mort !! Sa seule issue est l'amélioration. Il ne peut pas s'accommoder de son état d'angoisses métaphysiques constantes.

Pour s'améliorer; l'esprit non viable doit faire appel à des vies humaines qui peuvent ne pas être en contact ni disposées à cette entente. Seules une vie humaine peut lui procurer les particules de métamatière saines dont il a grand besoin.

L'humain gestateur de cet esprit non viable ne reste pas innocent de ce fiasco métamatériel. Après la mort de son corps de matière l'humain se voit vivre dans la vie de l'esprit issu de sa propre vie pour l'éternité. Il se voit aussi subir les angoisses infernales de son hôte esprit. Il se voit lui aussi souffrir le martyr métaphysique. Il ne peut rien faire. Il ne peut que subir. Ce n'est plus sa vie. C'est la vie de l'esprit qu'il a généré. C'était avant lorsque l'esprit était en gestation que l'humain gestateur pouvait orienter sa vie quotidienne de façon à générer un esprit viable. Son corps de matière n'est plus. L'humain gestateur se voit maintenant vivre dans la vie de l'esrit issue de sa propre vie. C'est son avenir métamatériel. Il ne peut plus rien faire. Il ne peut que subir.

Le coté bonheur métamatériel s'élargit de la même intensité pour un équilibre parfait de la nature de métamatière.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 09:11

La Croyance ne bénit plus les guerres depuis belle lurette.

C'est la Science via sa filiale Pétrochimie qui les bénit maintenant. Elle a bénit les guerres d'Irak, d'Afghanistan, du Darfour. Elle voudrait bien bénir une guerre en Iran !!

 

Elle a provoqué un Tchernobyl marin au large des cotes américaines.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 13:18
En communiquant avec des copier/coller, je vous teste !! Je met à l'épreuve votre persévérence et vote curiosité, facultés indispensables pour évoluer en intelligence et visionner l'univers de métamatière. L'univers de métamatière ne se visionne que par un outil intelligence performant. Je vous sonde !! Je vois de suite à qui j'ai affaire !!

J'ai déjà tellement expliquer, expliquer, et encore expliquer la découverte de l'univers de métamatière que j'en suis venu aux FAQ. Plus facile pour moi !! Wink

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 11:07

Tu as subit un crash en haute montagne. Tu es vivant. Tes congénères sont morts. Tu es en train de mourir de faim. Faut-il écouter tes instincts et manger de la viande humaine ou ton intelligence qui te dit de ne pas manger tes congénères ? C'est l'instinct de survie qui prime. Manges exceptionnellement de la viande humaine !!

Tu es innocent. Une personne menace directement ta vie. Tu as la possibilité de la défendre. Faut-il écouter tes instincts qui te disent de défendre ta vie à n'importe quel prix ou ton intelligence qui te dit de ne pas nuire à autrui ? C'est l'instinct de survie qui prime. Défends ta vie par tous les moyens !!

Tu as faim, très faim. Tu es dans un marché. Faut-il écouter ses instincts et se jeter sur le premier étal de charcuterie venu ou écouter son intelligence et trouver un autre moyen pour assouvir sa faim ? C'est l'intelligence qui prime ! N'attends pas de mourir de faim pour utiliser ton intelligence et te nourrir.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 09:07

Les humains font partie intégrante de la nature de matière. Ils sont sous l'influence de l'énergie qui anime tous les êtres matériels : l'instinct.

Amour et haine sont des sentiments naturels. Ils sont présents chez tous les êtres matériels. Ils sont maintenus à l'état raisonnable par les liens de l'instinct. Pas d'amour et pas de haine au-delà des limites raisonnables fixées par la nature de matière chez les animaux et les végétaux.

Il en va autrement chez les humains. Ils ont l'intelligence en plus de l'instinct. Instinct et intelligence sont des énergies différentes. Elle doivent rester séparées. En se mélangent, il en résulte des comportements anarchiques qui nuisent à la nature de matière. L'instinct se met au service de l'intelligence et l'intelligence se met au service de l'instinct.

L'intelligence humaine se met au service de leurs sentiments instinctifs d'amour et de haine et les exacerbe. Plus de limite dans l'amour et dans le haine chez les humains s'ils mélangent leurs instincts et leur intelligence.

En maintenant séparés l'intelligence et l'instinct, les sentiments d'amour et de haine retrouvent un niveau raisonnable.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 11:09
Les humains ont deux énergies : l'instinct et l'intelligence, les animaux et les végétaux en ont qu'une : l'instinct.

Pour l'instinct, pas de problème. Il appartient à l'univers de matière qui le contrôle. Il a établi des lois instinctives idéales selon les espèces depuis toujours et pour toujours et ne revient plus dessus. Les espèces animales et végétales suivent ces lois idéales sans possibilité de dévier. Les humains aussi ont l'instinct. Ils suivent aussi les lois instinctives qui garantissent le fonctionnement normal le la nature de matière.

Humains, animaux et végétaux sont instinctifs au plus haut degré. Ils n'évoluent pas en instinct.

Il en va autrement pour l'intelligence humaine. L'intelligence n'appartient pas au monde matériel. La nature de matière, réputée invulnérable devient vulnérable face à l'intelligence. Cette énergie n'est pas de son monde. De plus, l'intelligence humaine est évolutive contrairement aux instincts humains qui sont figés au plus haut degré par les lois immuables de la nature de matière.

L'intelligence appartient à la nature de métamatière. C'est l'énergie qui anime ses éléments. Elle a doté les humains de son énergie intelligence pour qu'ils agissent sous son couvert chez sa partenaire la nature de matière pour le fonctionnement de leur symbiose.

Les instincts humains sont contrôlés par la nature de matière, l'intelligence humaine est contrôlée par la nature de métamatière.
Les instinct humains sont figés au plus haut degré. L'intelligence humaine est évolutive.
La nature de matière a figé les instincts humains au plus haut degré. La nature de métamatière fait évoluer l'intelligence humaine.

Comment la nature de métamatière fait-elle évoluer l'intelligence d'une fratrie humaine comme le Terrien ?

Toujours de la même façon :
Elle dote un humain d'un surplus d'intelligence pour qu'il découvre un pan supplémentaire de son environnement : un terrien indicateur.

D'autres humains, friands d'intelligence parce que naturellement en besoin d'évolution en intelligence, repèrent l'intelligence qui se dégage du terrien indicateur : des terriens premiers. Les premiers repèrent l'intelligence qui se dégage de l'indicateur, ils arrivent à son niveau en intelligence puis le dépassent en intelligence. Lorsque l'indicateur est trop en arrière de l'avancement des premiers, ceux ci hésitent et risquent de se perdre dans des chemins ténébreux. C'est le moment que choisi la nature de métamatière pour implanter un nouvel indicateur plus en avant de l'avancement des premiers. Ceux-ci le repèrent, arrivent à son niveau en intelligence, le dépassent en intelligence et s'éloignent en intelligence et ainsi de suite jusqu'à la disparition naturelle du Terrien sur Terre.

Les autres terriens, les terriens suiveurs, suivent les terriens premiers. Il ne suivent pas le terrien indicateur ; ses paroles sont trop brutes d'intelligence. Ils suivent l'intelligence raffinée des terriens premiers.

Comment la nature de métamatière fait-elle évoluer l'intelligence du terrien indicateur ?

D'un coup ! le terrien indicateur découvre d'un coup le pan supplémentaire de l'environnement métamatériel. Sans le surplus d'intelligence impossible de découvrir l'univers de métamatière.

L'indicateur est choisi par la nature de métamatière pour son aptitude à écouter et à recevoir. Il doit obligatoirement s'isoler un temps plus ou moins long du reste de ses contemporains.

Je me suis isolé un temps du reste des humains. Et puis un jour, d'un coup, en quelques minutes, j'ai découvert les bases de la croyance à l'univers de métamatière. En rerrelisant les paroles de Bouddha sur la réincarnation, d'un coup j'ai compris l'existence de l'univers de métamatière, sa symbiose avec notre univers de matière et sa relation. avec les humains. Ce ne sont pas les paroles de Bouddha sur la réincarnation qui m'ont fait découvrir la métamatière : ce n'est pas réincarnation, rien ne se "réincarne" dans la nature de matière. C'est renouvellement. C'est la nature de métamatière qui m'a fait visionner d'un bloc son environnement.

Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet sont des terriens indicateurs implantés par la nature de métamatière à un moment donné dans l'évolution du Terrien. Ces terriens indicateurs sont des génies en Croyance. Leur découverte ont guidé l'évolution humaine.

Ces génies en Croyance sont des humains. Ils sont mortels. Ils sont morts. Le Terrien lui n'est pas mort. Il n'a pas cessé d'évoluer. Personne ne peut parler à la place des génies en Croyance. Personne n'a le droit de changer ne serait-ce une seule virgule des écrits d'un génie en Croyance. Lorsque les indications d'un génie en Croyance se retrouve trop en arrière de l'avancement de a fratrie humaine. Lorsque la fratrie humaine se trouve est trop en avant des indications du génie en Croyance, celle-ci avance en hésitant et risque de se perdre dans des chemins funestes.

C'est ce qui est arrivé au Terrien. Les indications des génies en Croyance se sont retrouvés, avec le temps, trop en arrière de son avancement. Le Terrien a avancé au hasard, sans guide Croyance, et s'est perdu dans l'impasse dérèglement climatique.

La nature de métamatière implante alors un nouvel indicateur en avant de l'évolution humaine. l'évolution humaine le repère, avec le temps, elle le rejoint, puis elle s'éloigne et ainsi de suite jusqu'à la disparition naturelle du Terrien sur Terre.


Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 08:29
L'intelligence humaine est évolutive.

L'évolution de l'intelligence d'une fratrie humaine comme le Terrien commence d'un embryon d'intelligence - le Terrien nouveau né : l'Homme de Cro-magnon - et se finit au summum de l'intelligence : sa disparition faute de reproduction.

La fratrie humaine aura passé les stades enfance, adolescence, adulte, vieillesse. Elle aura atteint un tel degré d'intelligence quelle sera à la hauteur de l'intelligence de la nature de métamatière. Elle ne se reproduira plus d'instinct. Elle se reproduira d'intelligence sur d'autres planètes habitables et elle même disparaitra faute de reproduction.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article