Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 07:40
J'ai découvert la nature dans laquelle tous les humains sans exception se voient vivre pour l'éternité après la mort de leur corps de matière.

Parlons simple. Ton corps de matière est mort. On l'enterre ou on le brûle. Il disparait de la nature de matière.

Et bien toi, par la magie de la symbiose de l'univers de matière et de l'univers de métamatière, tu ne meurs pas !! Exraordinaire, non !!

Tu te vois vivre dans une autre nature. Une nature avec des lois, des êtres vivants et une énergie pour faire fonctionner ces êtres vivants. Tu passes dans la nature de métamatière et tu te vois vivre pour l'éternité.

Ce "patrimoine" métamatériel se prépare dans le matériel, dans ta vie quotidienne. C'est la Croyance qui est chargée de l'étudier et de te montrer comment générer un bon patrimoine.

La Science est à ta disposition pour te montrer comment bien gérer ta vie et ton corps matériel.
La Croyance est à ta disposition pour te montrer comment bien gérer ton avenir et ton patrimoine métamatériel.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 07:49
Sans l'intelligence métamatérielle, l'univers de matière perd sa personnalité et se dégrade.

Sans l'instinct matériel, l'univers de métamatière perd sa personnalité et se dégrade.

Que ce que la personnalité de l'univers de matière ?

L'univers de matière est fait d'une structure de matière en perpétuel mouvement.
Il a une personnalité : les biodiversités qui se développent sur les planètes habitables.
Il a une fierté : l'espèce humaine.

Pour quelle raison sa personnalité se dégrade t-elle ?

Compte tenue que sa structure de matière est en perpétuel mouvement, l'univers de matière ne peut pas mettre de limite supérieure à l'adaptation des espèces animales et végétales installées sur les planètes habitables.

Les espèces tendent donc toutes vers une suradaptation qui se caractérise par le gigantisme de ses éléments. une espèce animale arrivée au stade de suradaptation est assurée de dominer la planète pour des millions d'années. Aucune autre espèce ne peut la suplanter.

L'espèce animale ou végétale suradaptée laisse dans son environnement que ce qui lui est nécessaire pour vivre. Le développement des autres espèces animales ou végétales st tenue en respect par l'espèce dominante. e n'est pas une biodiversité idéale pour l'univers de matière.

Une biodivesité idéale pour l'univers de matière n'est pas issue de la domination d'une espèce animale ou végétale. Elle est issue de la domination de l'intelligence humaine.

Pour installer une biodiversité idéale sur une planète habitable, il suffit d'anéantir la domination animale ou végétale existante afin de favoriser le développement des mammifères jusqu'à leurs apogées les humains.

Un esprit est un être vivant dans la nature de métamatière.
Un humain est un être vivant dans la nature de matière.

Humain et esprit sont intimement liés pur l'éternité.

Un esprit se génère dans la nature de matière au cours d'une gestation dans la vie quotidienne d'un humain

Un humain, après la mort de son corps de matière, se voit vivre dans la nature de métamatière au travers de la vie de l'esprit issu de a propre vie et celà pur l'éternité.

Ne pas confondre antimatière et métamatière. Rien à voir !!

L'antimatière appartient à l'univers de matière.
La métamatière appartient à l'univers de métamatière.

L'antimatière est étudiée par la Science.
La métamatière est étudiée par la Croyance.

La Science cherche désespérément l'antimatière.
La Croyance vient de découvrir tout un univers de métamatière.


Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 07:27
Le somnambulisme est la forme pathologique du cerveau en sommeil. Rien à voir avec les rêves !!

Sommeil paradoxal et rêves : rien à voir !!

Je le prouve par les preuves intelligentes.

La Science ne peut pas et ne pourra jamais visionner les rêves. Elle ne peut que supposé que ce sont des rêves mais ce ne sont pas les rêves.

La Science est experte en ce qui concerne la nature de matière. Elle est armée pour cela. Elle a les preuves et les outils matériels à sa disposition. Mais les rêves font partie intégrante de la nature de métamatière. La Science est donc incapable de les appréhender.

Leur étude est du domaine de la Croyance. Elle a les moyens pour le faire. Elle a à sa disposition les preuves intelligentes et l'outil métamatériel indispensable : l'intelligence pure.

J'ai étudié les acquis de la Croyance. J'ai cherché à comprendre et à faire évoluer la Croyance. Et j'ai découvert une nouvelle croyance : l'univers de métamatière.

J'ai étudié les acquis de la Croyance. J'ai cherché à comprendre et à faire évoluer la Croyance. Et j'ai découvert une nouvelle croyance : l'univers de métamatière.

L'activité que je représente est la Croyance. La Croyance étudie la nature de métamatière. La nature de métamatière ne peut pas se faire connaitre par des preuves matérielles. Son environnement est métamatériel.

Nous ne pouvons pas demander à la nature de métamatière de se matérialisée pour se faire connaitre dans la nature de matière par des preuves matérielles.

Nous ne pouvons pas non plus demander à la nature de matière de se métamatérialisée pour se faire connaitre dans la nature de métamatière.

L'univers de métamatière est éternel. La mort n'existe pas dans cet environnement.

Les univers matériel et métamatériel vivent en symbiose. Seul ils ne sont pas viables. Ils perdent leur personnalité et se dégradent.

L'univers de métamatière est éternel. Son partenaire l'univers de matière est aussi éternel en renouvelant sans cesse sa matière.

L'espèce humaine est indispensable à l'univers de matière. Il faut toujours qu'il y ait des humains dans l'univers de matière pour transférer les énergies symbiotiques nécessaire à la super symbiose des univers.

L'univers de matière est éternel. L'espèce humaine est aussi éternel. C'est la seule espèce de l'univers de matière a être capable de se reproduire à l'infini sur une infinité de planètes habitables afin d'éterniser l'indispensable espèce humaine.

La venue du Terrien sur Terre entre dans une logique d'éternisation de l'espèce humaine.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 08:59
Non ! C'est simple et évident maintenant qu'on a découvert l'univers de métamatière !

L'univers de métamatière est peuplé d'êtres vivants faits de métamatière. Ils ne sont pas faits de rien. ils ne sont pas faits de vide. Ils ne sont pas faits d'antimatière. Ils sont faits de quelque chose que le Terrien ne connaissait pas. De quelque chose de nouveau. De nouvelles particules. Des particules de métamatière. Les particules de métamatière ne sont pas rien ou du vide ou de l'antimatière. Ce sont des particules que l'on visionne seulement lorsque l'on sort de la nature de matière dans le sommeil, le coma et la mort.

Les êtes vivants métamatériels ont une vie dans la nature de métamatière. Ils ont obligatoirement une gestation ; rien ne naît du néant dans la nature de métamatière comme dans la nature de matière.

Une espèce d'être vivant métamatériel intéresse beaucoup les humains. Je les ai appeler : les esprits. Les esprits sont des êtres vivant dans la nature métamatière. Leur gestation est spéciale. Elle se déroule dans le vie quotidienne des humains. Les humains produisent naturellement, sans qu'ils s'en rendent compte, des particules de métamatière, qui s'assemblent en un ensemble cohérent : un foétus d'esprit.

Le foétus d'espriit mémorise tout ce qui se dégage de la vie de son hôte humain sans rien arbitrer. Il mémorise ce qui est bon pour lui comme ce qui est mauvais pour lui. Ce qui est conforme pour sa gestation comme ce qui est non conforme pour sa gestation. Il mémorise tout. Il n'a pas la possibilité de trier. C'est au gestateur humain de produire les bonnes particules de métamatière lesquelles génèreront un esprit viable.

Mais encore faut-il que l'humain gestateur ait la possibilité de visionner l'état de croissance de son foétus esprit pour orienter son comportement quotidien afin de produire des particules de métamatière les plus saines que possibles. Les rêves sont là pour visionner l'état de croissance de son fétus d'esprit. Dans leurs rêves, les humains sont en "tête à tête" avec leur foétus d'esprit. Selon ce qu'ils interprètent de leurs rêves, ils peuvent persévérer où modifier leurs comportements quotidiens afin qu'ils produisent des particules de métamatière saines lesquelles génèreront un esprit viable de suite.

La naissance de l'esprit correspond à la mort du corps humain gestateur. La nature de métamatière juge si le nouvel esprit est viable ou non viable au regard des lois naturelles (comme le fait d'ailleurs sa partenaire la nature de matière). S'il est jugé viable, tout va bien pour lui. Il accède de suite aux hautes sphères de la nature de métamatière. Si au contraire il est jugé non viable, ses ennuis commencent. Il ne meurt pas ; la mort n'exite pas dans la nature de métamatière. C'est le coté angoisses qui s'élargit considérablement. Le malheureux esprit erre dans des lieux saturés d'angoisses métaphysiques qui l'obligent à s'améliorer. Il ne peut pas s'accommoder de cet état. Les angoisses sont trop profondes. Il est obligé de s'améliorer.

Alors en quoi cela intéresse t-il les humains ?

Les humains, après la mort de leur corps de matière, se voient vivre dans la vie de l'esprit issu de leur propre vie. Ils se voient eux aussi bénéficier du bonheur métamatériel de leur hôte esprit viable ou supporter les angoisses métaphysiques de leur hôte esprit non viable. Ils ne peuvent rien faire. Ils ne peuvent pas arbitrer. Ce n'est plus leur vie. C'est la vie de leur esprit. C'était avant lorsqu'ils vivaient dans la nature de matière qu'ils pouvaient générer un esprit viable. Une fois leur corps de matière mort, une fois leur esprit né, ils ne peuvent plus rien faire. Ils ne peuvent que jouir des hautes sphères métamatérielles dans lesquelles leur esprit se trouve ou subir les angoisses métaphysiques de leur hôte non viable.

Le fond de la Croyance ne change pas. C'est la forme qui évolue et qui s'adapte à l'évolution humaine.

La découverte de l'univers de métamatière est une évolution de la Croyance.

La vie quotidienne des humains produit naturellement des particules de métamatière Ces artticules dde métaatière servent à deux choses : à la gestation des esprits et à l'amélioration des esprits.

Un esprit non viable, perclu d'angoisses métaphysiques, est obligé de s'améliorer. Il ne peut pas s'accommoder de cet état. Les angoisses sont trop profondes. Pour s'améliorer, il doit obligatoirement faire appel à des vies humaines. Il va chercher à parrainer des vies humaines afin quelles produisent les particules de métamatière saines indispensable à son amélioration. Lui, être métamatériel intelligent au plus haut niveau, il va chercher à faire évoluer l'intelligence des humains parrainés afin que leurs comportements matériels quotidiens produisent des particules de métamatière saines en adéquation avec les lois de la nature de métamatière. L'esprit parrain récupère les particules de métamatière saines produites par l'humain parrainé et s'en sert pour s'améliorer.


Mon activité et la Croyance. Je suis chercheur en Croyance. J'ai découvert l'univers de métamatière. L'univers de métamatière est une découverte de la Croyance, pas de la Science.

L'univers de métamatière ne se visionne pas avec un outil intelligence standard. Il se visionne avec un outil intelligence plus évolué.

Je suis là pour faire évoluer l'intelligence des terriens afin qu'ils puissent visionner l'univers de métamatière et qu'ils comprennent leur rôle dans la nature terrestre et dans l'univers de matière. C'est à ce prix qu'ils sortiront de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science, ses dérivée et ses lobbies les ont précipité.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 08:18
La Science peut détecter les signaux des connections neurologiques du cerveau en sommeil. Ce ne sont pas les rêves. Elle pense que ce sont les rêves mais ne sont pas les rêves.

Les rêves sont indépendants du cerveau. Ton cerveau mort, tu continues à rêver pour l'éternité.

Pour rêver il faut sortir momentanément ou définitivement de la nature de matière dans le sommeil, le coma ou la mort. Impossible pour les humains de vivre dans la nature de matière et en même temps se voir vivre dans la nature de métamatière.

Les rêves sont liés à l'intelligence. Les animaux et es végétaux n'ont pas cette énergie. Ils n'ont que l'instinct. Ils ne rêvent pas. Les humains ont deux énergies : l'instinct et l'intelligence. Ils rêvent.

Les rêves sont issus de la gestation d'un esprit qui se génère au dépend de notre vie quotidienne.

Dans nos rêves nous visionnons l'état de croissance du foétus d'esprit. Nous pouvons ainsi orienter ou persévérer dans nos comportements quotidien de façon à le faire naître le pus viable que possible parce qu'après la mort de notre corps de matière nous nous verrons vivre dans la vie de l'esprit issu de notre propre vie et cela pour l'éternité.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 07:12
Deux univers vivent en symbiose. Seuls ils ne sont pas viables.

Dans l'univers de métamatière la mort n'existe pas. Tout est éternel.

L'univers de métamatière est éternel, son partenaire l'univers de matière est aussi éternel en renouvelant sans cesse sa matière.

L'espèce humaine indispensable pour l'univers de matière. Elle est donc aussi éternelle. Elle n'a ni commencement ni fin.


Des terriens parachutés sur une autre planète habitable dans l'espoir qu'ils se reproduisent et la colonisent, c'est peine perdue !! Ca ne marche pas !

Et de piller ses ressources voire coloniser ou anéantir la fratrie humaine enfantine existante des plus vulnérable comme les conquistadors en Amérique du sud !!!

Le Terrien est une fratrie humaine qui entre seulement dans son adolescence. Elle est encore agressive. Elle doit apprendre à se comporter de façon responsable avant de pouvoir voyager dans l'espace intersidéral au contact des autres fratries humaines.

Les fratries humaines adultes de l'univers de matière sont responsables. Elles n'ont pas l'intention de coloniser une planète habitable. Elles ont pour rôle de se reproduire en intelligence sur de nouvelles planètes habitables afin d'éterniser l'indispensable espèce humaine.

Elles nous montrent le chemin de notre évolution future


Le Terrien sera devenu tellement intelligent, au plus haut degré d'intelligence, qu'il ne se reproduira plus d'instinct mais d'intelligence. Il sera à la hauteur de l'intelligence suprême des esprits.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 06:16
L'espèce humaine fait la liaison entre deux univers vivant en symbiose.
Sans elle, les univers ne sont pas viables Ils perdraient leur personnalité et ne seraient qu'une structure sans vie.

Il faut toujours qu'il y ait des humains dans l'univers de matière. Compte tenue que tout est mortel dans cet univers et que toutes les fratries humaines et leur planète habitable finissent un jour par disparaître naturellement, il importe de fonder sur de nouvelles planètes habitables de nouvelles fratries humaines pour éterniser l'indispensable espèce humaine.

La venue du Terrien entre dans cette logique. Une ou des fratries humaines extraterrestres hyperévoluées ont fait naître le Terrien en fécondant de leur intelligence la nature terrestre.

Une preuve intelligente ?

Le Terrien en a les marques d'affinité : l'instinct de la matrice la nature de matière et l'intelligence des géniteurs humains extraterrestres.

les animaux et les végétaux n'ont pas eu cette fécondation intelligente. Ils sont seulement nés de la matrice terrestre. Ils sont instinctifs mais n'ont pas l'intelligence.

Pour changer de comportements afin de nous sortir de l'impasse dérèglement climatique, il faut bien comprendre qui est nous sommes, d'où nous venons, où nous en sommes et où nous allons.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 07:33
C'est physique !

L'évolution d'une fratrie humaine sur une planète habitable est tellement délicate, tellement complexe, tellement fragile qu'un sentiment seulement d'adoption lui serait fatale.

La fratrie humaine doit se sentir pleinement née de la matrice planétaire. Elle doit se sentir totalement appartenir à la planète si elle veut avoir des chances de se développer et de la coloniser.

Nos géniteurs humains extraterrestres l'avaient compris depuis longtemps, depuis très longtemps, depuis l'éternité. Ils étaient dans la phase adulte de leur existence. Ils maitrisaient la notion d'éternité.

Le Terrien ne la maîtrise pas encore. La maîtrise de la notion d'éternité est le point de départ de l'exploration de l'univers de matière et du contact avec les autres fratries humaines de l'univers de matière.

Le Terrien entre seulement dans son adolescence. Il n'est qu'au début de son évolution sur sa planète habitable.

Les fratries humaines extraterrestres hyperévoluées n'auront jamais de contact avec une fratrie humaine enfantine et agressive comme le Terrien. Trop risqué pour la fratrie humaine enfantine. Elle prendrait leur technologie hyperévoluée pour finir de se détruire. Elle se servirait d'armes et de moyens qui ne sont pas de son âge pour finir de s'entretuer.

Les rêves ne sont pas issus du cerveau ; la Science ne peut pas et ne pourra jamais les détecter ni les visionner.

Ils font pleinement parti de la nature de métamatière. Ils sont issus de la gestation d'un esprit qui se génère dans notre vie quotidienne. dans nos rêves nous visionnons l'état de croissance de notre foétus d'esprit.

Au travers de nos rêves nous pouvons persévérer ou orienter notre vie quotidienne pour quelle produise des molécules de métamaière les plus saines que possible afin de générer un esprit le viable que possible parce qu'après la mot de notre corps de matière nous nous verrons vivre dans la vie de l'esprit issu de notre propre vie pour l'éternité.

Les humains sont des mammifères.

Une fratrie humaine ne naît pas dans un nid oiseau ou reptile ou insecte ou seulement végétal ou seulement minéral. Elle naît seulement dans un nid mammifère.

Une preuve intelligente ?

Le Terrien nouveau né a rendu un culte aux mammifères en dessinant dans ce qui était pour lui des lieux intimes : les grottes garnies de gravures rupestres, ses profonds sentiments envers sa matrice mammifère.

Les peintures rupestres veulent deux mots et seulement deux mots : Maman, Papa, comme les premiers mots d'un enfant revient à ses parents.

Maman, pour la représentation de mammifères en hommage à la matrice mammifère qui l'a porter en son sein.
Papa, pour la beauté des représention en hommage à l'intelligence qui a fécondée la nature terrestre.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 08:35
Les fratries humaines extraterrestres adultes hyperévoluées qui ont fait naître le Terrien maîtrise l'éternité.

Pour nous, fratrie humaine enfantine, 60 millions d'années nous paraissent extrêmement longues. Pour elles, ce n'est que le temps d'une gestation de fratrie humaine.

Parachuter des humains sur une planète vierge d'humain avec l'espoir qu'ils se reproduisent jusqu'à coloniser la planète, ça ne marche pas !! L'essai s'éteint immanquablement.

Une fratrie humaine doit naître de sa planète. Pour naître, elle doit avoir du temps. Il lui faut 60 millions d'années.

les fratries humaines extraterrestres adultes et responsables ont pour rôle d'éterniser l'indispensable espèce humaine. Elle cherche des planètes habitables vierge d'humain.

Quand elles en repère une, elles préparent un terrain favorable à la gestation de la fratrie humaine. Ce terreau favorable est une ambiance mammifère. Une fratrie humaine se génère uniquement dans un nid mammifère. Ils doivent favoriser le développement des mammifères.

La nouvelle planète habitable est forcement dominée par une espèce animale ou végétale arrivée au stade de surdaptation. Les fratries humaine adultes doivent d'abord annuler la domination animale ou végétale. Elles utilisent pour cela l'arme idéale : une bonne volée de météorites de bon calibre ni trop grosses pour ne pas anéantir toute vie, ni trop petite pour avoir l'effet escompté à savoir annuler seulement la domination animale ou végétale et laisser les mammifères se développer jusqu'à leur apogée : les humains.

Cette pratique est courante dans l'univers de matière. C'est la seule façon de faire maître une fratrie humaine sur une planète habitable vierge d'humain.

Avec la découverte de l'univers de métamatière, les terriens entrent dans l'adolescence de leur existence. Elle leurs ouvre les portes de deux univers, de l'univers de matière et de l'univers de métamatière. Elle leurs fait comprendre leur rôle dans la nature terrestre et dans l'univers de matière.

Le Terrien aura une longue vie adulte responsable au contact d'autres fratrie humaines de l'univers de matière. Il se reproduira d'intelligence sur de nouvelles planètes habitables.

Le Terrien aura une sage vieillesse.

le Terrien mourra faute de reproduction.

La Croyance est évolutive comme sa partenaire la Science. Elle évolue par des découvertes faites par des chercheurs en Croyance.

La métamatière est une découverte de la Croyance.

La Croyance est faite de croyances : toutes les religions, toutes les sectes et toutes le spiritualités.

La découverte de l'univers de métamatière est une évolution de la Croyance. Certains mots de la Croyance évoluent aussi :

Le mot "prophète" évolue en : génie en Croyance.
Le mot "dogme" évolue en : preuves intelligentes.

A la Science les preuves matérielles.
A la Croyance les preuves intelligentes.

Les rêves font partie intégrante de la nature de métamatière.

Pour rêver, il faut avoir accès à la nature de métamatière.

Pour avoir accès à la nature de métamatière, il faut posséder son énergie : l'intelligence.

Les animaux et les végétaux n'ont pas l'intelligence. Ils ont seulement l'instinct. Les humains ont l'instinct et l'intelligence. Les animaux et les végétaux n'ont pas accès à la nature de métamatière . Ils ne rêvent pas.

Après la mort de leur corps de matière, les humains rêvent pour l'éternité.
Pour les animaux et les végétaux, après la mort de leur corps de matière : plus rien !!

Afin que leur vie matérielle vaille la peine d'être vécue, la nature de matière se présente à eux comme un paradis. Si l'intelligence humaine leurs vole ce paradis, leur vie ne vaut pas la peine d'être vécue.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 08:36
Le Terrien n'a jamais été singe, n'est pas singe et ne sera jamais singe.

Pendant sa gestation chez les mammifères, il était australopitèque, pas singe.

Les singes ne seront jamais humains même après des millions d'années d'évolution. Ils ont déjà eu leur période de gestation. Ils ne sont pas nés intelligents. Ils ne sont pas devenus humains intelligents. Ils sont devenus singes instinctifs.

Pour naître humaine, une fratrie doit passer par des stades bien spécifiques ;
1) Une fécondation sciemment décidée et bien préparée.
2) Une gestation australopitèque chez les mammifères.
3) Une naissance intelligente.

La fécondation du Terrien résulte de l'union d'une intervention intelligente et d'un milieu instinctif. Une ou des fratries humaines extraterrestres hyperévoluées ont fécondé e leur intelligence mature la nature terrestre. Elles ont annulé la domination des dinosaures afin de favoriser le développement des mammifères.

La gestation du Terrien fut la période où son anatomie s'est longuement affinée pour devenir le summum de la nature terrestre, du mammifère primitif à l'australopitèque, de l'australopitèque à l'Homme de Cro-magnon.

La naissance du Terrien fut le moment où la nature de ùétamatière l'ayant trouvé apte à porter à terme des gestations d'espits l'a nantti d'inteligence.

Il se démarque depuis des animaux et des végétaux.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article