Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 07:51
Non, elle ne fait plus partie des rouages de l'évolution. Elle a été écartée de son rôle de guide de l'évolution humaine car trop obsolète et plus crédible face à l'évolution de la Science. La Science fait donc évoluer seule les humains sans le guide Croyance et voilà l'évolution himaine dans le fossé dérèglement climatique.

L'avenir des terriens est bouché. Ce n'est pas complètement de la faute de la Science ; elle a trop bien jouer son rôle de moteur de l'évolution humaine. La Croyance a une part de responsabilité. Elle n'a pas évoluer depuis des siècles et n'a pas pu tenir son rôle de guide.

La Science via sa filiale Pétrochimie est productrice et distributrice du liquide fétal qui nous tue.
La Science via ses filiales Automobile et Aviation est admistratrice de ce liquide mortel dans les veines de la nature terrestre.

Seule la Croyance est capable de stopper le processus d'exécution enclanché par La Science.

 Je suis au dessus de toi !
Tu comprends la Terre depuis la Terre.
Je comprend la Terre depuis l'univers de matière.
J'ai un avantage sur toi ; j'a la vision d'ensemble que tu n'a pas ! 

Non, les croyances anciennes ont droit à un profond respect. Elle ont bien travaillé. Elles ont guidé l'évolution humaine pendant des siècles. Elles ont comblé le besoin naturel de croire de centaines de générations et le font encore dans certains endroits. Elle ont maintenant leur place d'honneur au musée de la Croyance.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 08:05
La nature de métamatière guide l'évolution humaine par la Croyance. Le seul outil de la Croyance humaine est l'intelligence. la nature de métamatière fait évoluer l'intelligence humaine en dotant un humain d'un surplus d'intelligence. Le rôle de cet humain est de tirer vers le haut l'intelligence de ses semblables. Cette intelligence évoluée induit une évolution des comportements. Plus l'intelligence évolue, plus les comportements évoluent.

La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de la métamatière. Elle est maintenant capable de faire avancer les humains bloqués contre le mur du dérèglement climatique. Elle est capable de les faire reculer un peu pour les dégager de l'impasse et de prendre un autre chemin plus serein, plus durable.

Les rêves sont le moyen a disposition des humains pour visionner en quasi permanence leurs futur éternel. Les esprits en formation dans les vies humaines ne font que mémoriser les molécules de métamatière produites par les vies humaines. En aucun cas ils guident les humains. Les rêves montrent seulement ce que les vies humaines ont produit après, c'est aux humains de faire l'effort de déchiffrer leurs rêves pour orienter leurs comportements. 

La Croyance fait la liaison les humains et la nature de métamatière. Le dérèglement climatique n'est pas issu de trop de Croyance mais de pas assez de Croyance. Il est issu de trop de Science. Donc aucun lien entre la Croyance est le dérèglement climatique. Aucun lien entre la nature de métamatière et le dérèglement climatique. Le dérèglement climatique est une agression globale contre la nature de matière. La nature de métamatière transfert son intelligence pour veiller au bon fonctionnement de l'environnement matériel. Elle ne transfère pas l'intelligence pour détruire la nature de matière. Le dérèglement climatique sur Terre est une destruction globalisante de la nature terrestre donc rien à voir avec la natiure de métamatoière ni avec la Croyance. C'est un problème issu du moteur Science qui s'est emballé dans sa matérialité faute de métamatérialité.

 Je ne crains pas ni pour ma famille, ni pour mes descendants, ni pour moi (je serais mort ! :a1:) le retour de la Croyance aux rennes de l'évolution humaine. C'est plutôt un non retour de la Croyance que je crains avec une amplification du désastre climatique causé par une Science en délire.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 07:55
L'univers de métamatière a donné l'intelligence aux humains pour qu'ils veillent sur le maintient de la biodiversité idéale chère à son partenanire l'univers de matière. La biodiversité issue de l'intelligence humaine est la personnalité de l'univers de matière.

Seulement être responsable en intelligence ça s'apprend. Ca prend du temps et des erreurs.

Avec les animaux et les végétaux, pas de problème. Ils ne possèdent pas l'intelligence. Seulement l'instinct. La nature de matière a bridé leurs comportement par des lois instinctives idéales et immuables. Ils ne peuvent pas sortir des liens instinctifs et vivre comme bon leurs semble.

Les humains ont l'instinct et l'intelligence. Grace à leur ibtelligence uls peuvent sortir des liens de l'instinct et vivre comme bon leurs semble. Il y a un problème récurent : Libérés des liens instinctifs c'est bien beau mais, quels comportements avoir quand il n'y a pas de modèle intelligent dans notre entourage. Avoir la possibilité de vivre comme bon nous semble c'est bien mais comment faire pour évoluer sereinement et ne pas faire des erreurs. Nous ne connaissons aucune fratrie humaine hors Terre pour nous montrer l'exemple.

L'intelligence est donc un cadeau empoisonné ? Nous n'avons pas demandé l'intelligence. Elle nous a été imposée.

La nature de métamatière connait ce problème. Elle a tout prévu. En même temps quelle a doté les humains d'intelligence, elle a leur a donné la fonction croire. L'intelligence va obligatoirement avec la Croyance. Les humains naissent intelligents et croyants. La Croyance est faite pour guider l'évolution des humains sans qu'ils aient de modèle intelligent dans leur entourage.

Pendant des millénaires la Croyance a joué son rôle de guide d'évolution. Elle est passée par les peintures rupestres des premiers terriens, par les pyramides des égyptiens, par la croyance bouddiste, par Dieu, etc. A chaque peuple sa croyance.

Au niveau Croyance nous sommes dans une position charnière. Nous passons d'une Croyance "régionale" à une Croyance mondiale ; la mondialisation de la Croyance. Ce n'est plus chacun pour soi en Croyance. C'est une Croyance pour tout les terriens.

Ce transfère de compétence prend du temps. Les anciennes croyances ne sont plus crédibles au regard de l'évolution humaine , la nouvelle Croyance ne pas encore effective. Cela veut dire que la croyance ne remplie pas son rôle de guide d'évolution. La moteur Science sans le guide Croyance s'est emballée et a précipité l'évolution humaine dans le fossé dérèglement climatique.

Devant l'évolution des terriens se dresse maintenant un mur infranchissable qui empèche tout avancement et toute vision sur le lointain. Seule la Croyance est capable de faire revenir un peu en arrière l'évolution humaine pour la dégager de cette impasse afin de prendre un autre chemin plus serein en partenaria avec un moteur Science ramené à la raison.

 Il faut bien comprendre que la Croyance est extrêmement clairvoyante mais intrinsèquement paralytique. Son rôle n'est pas de faire avancer. Son rôle est de guider.

Le moteur, c'est la Science. Elle est extrêmement mécanique mais intrinsèquement miope. Elle a un rôle de motricité pas de guidage.

Que les terriens remettent la Croyance à sa place comme guide de l'évolution et vous verrez ; les changements seront radicaux : plus d'agression contre la nature de matière, plus de pollution ! Démantellement des entreprises qui nous détruisent, maitrise de l'emballement de la Science. Ce sera douloureux mais tellement nécessaire !
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 07:49
Qu'est ce qu'on veut ? Sortir du dérèglement climatique ? Oui ? Alors ça demande des efforts !
La Science et ses dérivés ne sont pas capables de nous en sortir. Ce sont eux qui nous ont préciipité. Il faudrait qu'ils se sabordent ; impossible ! 

Inepties pour la Science ! C'est certain puisque le dérèglement climatique est le summum de la Science, le summum de la matérialté ! On ne peut pas demander à la matérialité de se saborder pour freiner l'ampleur de la matérialité et se sortir du summum de la matérialité ! C'est impensable !

Non, il faut le demander à une activité en dehors de la matérialité? à la Croyance. La déontolopgie de la Croyance n'est pas la matérialité mais la métamatérialité. Donc ça marche ! Il suffit de mettre la Croyance à sa place comme guide de l'évolution pour que le summum de la matérialité disparaisse comme par enchantement ; logique !! 

La Science via sa filiale Pétrochimie prospecte, extraie et distille le pétrole. Elle bénit la guerre en Irak, en Afganistan et au Darfour.
La Science via ses filiales Automobile et Aviation, étudie, construit et vend les principaux vecteurs de pollution.

On ne peut pas demander à la Science de se saborder pour sortir de l'impasse dérèglement climatique. Elle ne peut pas le faire malgré tous ses efforts. C'est à la Croyance de guider l'évolution humaine vers une destinée durable et sereine. La Science fait évoluer d'après sa déontologie, la matérialité. Elle est arrivée au summum de la matériamité. Elle ne peut pas faire mieux.

 L'évolution humaine ne retourne jamais en arrière. Elle va toujours vers l'avant.

Freiner l'emballement de la Science et de ses dérivés ou démanteler les entreprises qui nous détruisent ce n'est pas reculer c'est avancer vers un avenir durable et serein.

 La Croyance peut freiner l'emballement de la Science et de ses dérivés et démanteler les entreprises qui nous détruisent. La Science et ses dérivés ne peuvent pas le faire puisque le dérèglement climatique fait corps avec eux. 

Il suffit que l'évolution humaine remette la Croyance dans son rôle de guide de son évolution pour que celle ci ramenne la Science et ses dérivés à une vitesse raisonnable et quelle démantelle les entreprises comme Renault ou Airbus. La Croyance peut le faire ; la matérialité n'est pas son domaine. La Science ne peut pas le faire ; elle fait corps avec la matérialité. 

Mes bases en Croyance sont Catholiques et je ne renie pas mes bases ! Est ce qu'un chercheur en Physique par exemple renie les bases qu'il a aquis lorsqu'il étudiait ? Non ! Moi non plus. Je ne renie pas mes bases catholiques. Je les respecte, je les met au fond de ma mémoire et je regarde loin devant.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 07:47
La découverte de la métamatière est une évolution de la Croyance. La Croyance a pour rôle de guider l'évolution humaine en partenaria ave la Science qui est le moteur de l'évolution.

Actuellement la Science fait évoluer seule les humains sans le guide Croyance parce que la Croyance était dévenue obsolète et plus crédible au yeux de l'évolution humaine.

La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de l'univers de métamatière. Elle est maintenant capable de reprendre son rôle de guide. Il suffit que les humains remettent la Croyance dans les rouages de leur évolution.

Les premières choses que la Croyance fera :
- Freiner l'emballement de la Science pour la ramener à une vitesse raisonnable.
- Démantellement des entreprises vecteur de pollution ou qui fabriquent des vecteurs de pollution.

Impensable, impossible, irréaliste ! Oui, si l'on raisonne 100% Science. Non, si l'on raisonne 100% Croyance. Les humains peuvent sortir de l'impasse dérèglement climatique dans laquel la Science et ses dérivés les ont précipité. Il suffit qu'ils remettent la Croyance comme guide de leur évolution. La Science ne peut pas rien faire contre le dérèglement climatique ; elle se saborderai ! La Croyance peut faire quelque chose !

Pourquoi ?

Parce que le dérèglement climatique est issu de l'emballement de la matérialité. C'est le summum de la matérialité. Il ne se réglera pas par la Science. Il ne se règlera pas par encore plus de la matérialité. Il se réglera par l'inverse de la matérialité : la métamatérialité de la Croyance.

 Les rêves c'est 100% personnel. C'est ta vie quotidienne qui a produit les molécules de métamatière que ton esprit en gestation a mémorisé.

Donc c'est à toi d'interprèter tes rêves, pas à moi.

Moi je te dis simplement que tu dois te voir sortir vainqueur des situations de tes rêves.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 09:09
Explications :

Pour comprendre, regardons la vie dans la nature de matière. Un principe fondamental : la nature de matière est tenue de se protéger contre deux choses : l'excès de matière et la non conformité de ses éléments. Sa protection est la mort.

A la naissance d'un être matérie quelqu'il soit la nature de matière juge si le nouvel arrivant est viable ou non viable aux regard des lois naturelles. S'il est viable tout va bien pour lui. Il peut prétendre accéder aux hautes sphères de la vie dans la nature de matière. S'ils n'est pas viable, ses ennuis commencent ; soit il peut s'accomoder de ces ennuis, soit son instinct de conservation le persuade de se soigner, soit il meurt. C'est la parade de la nature de matière contre la non conformité de ses éléments.

Dans la nature de métamatière c'est le même principe sauf que la mort n'existe pas. Tout est éternel dans cet environnement. La nature de métamatière est tenue de se protéger contre une chose : la non conformité de ses éléments. Elle n'est pas tenue de se protéger contre l'excès de matière vu que ses éléments sont faits de métamatière. L'idée de place, de masse n'est pas de rigueur dans l'environnement métamatériel.

A la naissance d'un être métamatérielquel qu'il soit la naturedemétamatière juge si le nouvel
arrivant est viable ou non viable aux regard des lois naturelles.S'il est viable tout va bien pour lui. Il peut accéder aux hautes sphères de la vie dans la nature de métamatière ; c'est le paradis ! S'il est jugé non viable par la nature de métamatière de gros ennuis commencent pour lui. La mort n'existe pas dans la nature de métamatière. la nature de métamatière se protège contre la non coformité de ses éléments non pas par la mort mais par une extension formidable de son coté malheur.

Un être métamatériel juger non viable par la nature de métamatière ne meurt pas mais erre dans les basses sphères métamatérielles des lieux saturés d'angoisses métaphysiques. La malheureus est obligé de s'améliorer. Il ne peut pas s'accomoder de cet état. J'insiste bien : il est obligé de s'amméliorer vu l'intensité métaphysique des angoisses qu'il endure. C'est l'enfer pour lui ! Il est impossible qu'il s'accomode de cet état. C'est la parade de la nature de métamatière contre la non coformité de ses éléments.

Le pire est que l'humain gestateur de cet esprit non viable se voit lui aussi subir les angoisses profondes de son hôte métamatériel d'ou l'extrême importance pour l'humain gestateur de faire naitre un esprit le plus viable que possible en ayant un comportement matériel adéquat pour que l'esprit naissent viable de suite. Il peut le faire faciement pendant sa vie quotidienne. Un fois son esprit né, une fois son corps de matière mort; l'humain ne peut plus rien faire. Il ne peut que subir les malheurs de son hôte esprit sans rien arbitrer.

Les extrêmes de la nature de métamatière s'élargissent considérablement pour un fonctionnement normal de cet environnement. La nature de matière n'a pas besoin d'angoisses aussi profondes pour persuader les êtres non conformes de s'améliorer. La perspective de la mort via l'instinct de conservation suffit normalement à persuader. La mort n'existe pas dans la nature de métamatière. C'est le coté malheur qui s'élargit considérablement. Les êtres non conformes plongés dans l'état de non conformité ne peuvent pas s'accomoder de cet état. Ils sont obligés de s'amméliorer. La souffrance y est trop intense.

Le coté bonheur métamatériel s'élargit de la même amplitude. Un bonheur métaphysique qui contre balance un malheur métaphysique pour un parfait équilibre de la nature de métamatière.

 Il est difficile pour un esprit non viable de s'améliorer. Il doit faire appel à une vie humaine qui peut ne pas être disposée à cette entente. Seule une vie humaine peut lui apporter les molécules de métamatière saines qui lui sont indispensable pour une amélioration. L'esprit va donc redoubler d'effort pour capter une vie humaine. Il va tenter d'orienter cette vie humaine de façon à ce quelle produise des molécules de métamatière saines. L'esprit va parrainer l'intelligence de cet humain.

 Un esprit en gestation se forme avec les molécules de métamatière produites naturellement par le comportement d'une vie humaine un peu comme un foétus humain se génère avec les molécules de matière tirées du corps de sa mère.

La mère doit avoir un comportement adéquat pour que son enfant naisse le plus viable que possible parce quelle sait quelle subira elle aussi les malheurs de son enfant.
Un humain doit avoir un comportement adéquat pour que son esprit naisse le plus viable que possible parce qu'il se verra lui aussi subir les angoisses profondes d'un hôte esprit non conforme.

Pour un esprit en gestation, les meilleurs molécules de métamatière sont celles produites par un comportement humain de paix et de responsabilité.
Paix et responsabilté avec soi-même.
Paix et responsabilté avec les humains.
Paix et responsabilté avec les animaux et les végétaux.
Paix et responsabilté avec toute la nature de matière. 

Dans tes rêves, tu vois l'état de croissance de ton foétus d'esprit. Au travers de tes rêves tu peux voir si ton esprit a une gestation conforme ou non coforme. Si tu la juge conforme tu peux persévérer dans tes comportements matériels. Si tu la juge non conforme alors un conseil change de comportement matériel pendant qu'il est facile de le faire. 

Et bien c'est lui ! les rêves c'est le foétus d'esprit. C'est son anathomie. Dans tes rêves tu es en tête à tête avec l'anathomie de ton foétus d'esprit. La mort de ton corps de matière correspond à la naissance de ton esprit. Après la mort de ton corps de matière, tu te vois vivre dans la vie de ton esprit pour l'éternité d'où l'importance de le faire baitrte le plus vialble que possible. La nature de métamatière ne prend personne en traitre. elle permet à chacun de visionner l'état de croissance du foétus d'esprit avec les rêves.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 09:04
Mon domaine d'action est la Croyance. La Croyance est différente de la Science. Elle sont complémentaires et ne doivent pas se faire ingérance.

Tu montres à un représentant de la Croyance une image de la Science, des cranes, Et tu lui demandes de les commenter ! Quest ce que tu veux que je te dise ? Pour moi, c'est que des os !
C'est comme si la Croyance montrait à la Science une image de la Sainte Vierge ou une icone orthodoxe en lui demandant de la commenter. Ils repondraient : "c'est que du papier !"

Saches que la Science et la Croyance sont différentes pour une meilleure complémentarité dans le but de faire évoluer les humains de façon durable et sereine. Quand la Science fait évoluer seule les humains elle s'emballe dans sa matérialité et précipite l'évolution humaine contre un mur tel que celui ou buttons actuellement : le dérèglement climatique.

 La découverte de l'univers de métamatière tire vers le haut l'intelligence pure des terriens.

Que voit-on dans la nature de métamatière ?

Voyons dabord comment sont faits les humains.

Les comportements de la vie quotidienne des humains produisent naturellement, sans qu'ils s'en rendent compte, des molécules de métamatière qui s'assemblent en un ensemble cohérent : un foétus d'esprit.

Quest ce que ça veut dire ?

Ca veut dire que les images matérielles de ton chat, de ton chien, de tes proches, de tes arbres, de ton gazon, afin de ton environnement, sont transformées en images métamatérielles, en molécules de métamatière, et sont mémorisés par un esprit en gestation dans ta vie quotidienne.

Ton environnement et ton comportement génèrent un esprit en formation. Les molécules de métamatière issue de ton environnement et de ton comportement génèrent l'anathomie d'un être métamatériel.

La naissance de cet être métamatériel dans la nature de métamatière se produit lorsque ton corps de matière meurt. Et toi, par un processus défiant les lois naturelles, tu te vois vivre dans la vie de l'esprit issue de ta propre vie. Donc, ton chat, ton chien, ton gazon, tes arbres, tes proches tu les retrouvent dans la nature de métamatière puisqu'ils forment l'anathomie de ton hôte métamatériel. Encore faut-il que l'anathomie de ton esprit soit conforme aux lois de la nature de métamatière sinon les ennuis commencent pour ton esprit et pour toi par réaction.

Un conseil d'ami. Plus encore : un conseil de frère : l'hygiene pour un humain est d'orienter son comportement quotidient de façon à produire des molécules de métamatière les plus conformes que possible pour faire naître un esprit le plus viable que possible afin qu'il accède le plus vite possible aux hautes sphères de la nature de métamatière en évitant le plus possible les basses phères de la nature de métamatière, des endroits saturés d'angoisses métaphysiques d'ou il est difficile de sortir.

 L'univers de métamatière est adjacent à l'univers de matière. Ils se rencontrent en un seul point. Ils vivent en symbiose. Par leur unique point de rencontre passent toutes les énergies nécessaire à leur symbiose. L'instinct de matériel passe dans le métamatériel. L'intelligence métamatérielle passe dans la matériel.

Deux espèces d'êtres vivants sont chargées du transfert des énergies symbiotiques : l'espèce humaine qui se situe coté univers de matière et l'espèce esprit qui se situe coté univers de métamatière. Ces deux espèces se font face.
L'espèce humaine se situe à l'extrême limite du monde matériel. Après elle, c'est le monde de métamatière.
L'espèce esprit se situe à l'extrême limite du monde métamatériel. Après elle, c'est le monde de matière.

En fait les univers matériels et métamatériels se frôlent mais ne se touchent pas. Il y a toujours entre eux la barrière de matière et de la métamatière.

Alors, comment se produit le transfert de leurs énergies symbiotiques s'ils ne se touchent pas ?

Par une autre symbiose. Par la symbiose des humains et des esprits. Les humains et les esprits sont programmés pour vivre en symbiose. Seuls ils ne sont pas viables. Au travers de leur symbiose passent toutes les énergies nécessaire à la super symbiose des univers.

 C'est clair !

Ce que tu vois dans tes rêves c'est ce que l'esprit en gestation dans ta vie quotidienne a mémorisé.

Pour l'instant l'esprit est 'locataire" de ta vie. Il se génère à partir de ta vie quotidienne. Après la mort de ton corps de matière, c'est toi qui sera "locataire" de la vie de ton esprit. Tu te verra vivre dans la vie de ton esprit.

La nature de métamatière ne prend personne en traitre ! Elle permet aux humains de visionner tout au long de leur vie l'état de croissance de leur foétus d'esprit par l'intermédiare des rêves.

 La découverte de l'univers de métamatière apporte des éléments de compréhension nouveaux ; Ce n'est plus réincarnation. C'est renouvellement.

Tout est mortel dans l'univers de matière. Tout se renouvelle sans cesse sans jamais se rassasier. La spécificité de l'univers de matière est le renouvellement.

Tout est éternel dans l'univers de métamatière. La spécificité de l'univers de métamatière est l'éternité.

Les humains vivent coté matériel et ont un pied coté métamatériel. Ils héritent donc des spécificités des deux mondes ; du renouvellement et de l'éternité. Leur corps de matière est mortel mais eux ne meurent pas. Ils sont éternels. Ils vivent dans la natiure de matière pendant la vie de leur corps de matière et ils se voient vivre dans la nature de métamatière après la mort de leur corps de matière.

Les esprits vivent coté métamatériel et ont un pied coté matériel. Ils héritent aussi des spécificités des deux mondes ; de l'éternité et du renouvellement. Ils vivent éternellement coté métamatière et se renouvellent coté matière au travers de parrainage de vie humaine.

L'humain gesteur d'un esprit se voit vivre dans la vie de son esprit après la mort de son corps de matière. Il est l'hôte de son esprit pour l'éternité pour le meilleur et pour le pire. Il se voit lui aussi se renouveller dans la nature de matière. Il se voit lui aussi parrainer des vies humaines. Il ne se réincarne pas dans la nature de matière. Il se voit se renouveller dans la nature de matière. 

La découverte de la métamatière a pour but de tirer vers le haut l'intelligence humaine.

Ce n'est donc pas à la métamatière de descendre au niveau de l'intelligence standard c'est à l'intelligence standard de faire l'effiort de monter au niveau de l'intelligence de la métamatière.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 07:58

La précision matérielle du comment de la Science et complémentaire à la clartée métamatérielle du pourquoi de la Croyance.

Donc tes photos de cranes, montres-les à la Science pas à la Croyance !

Une fratrie humaine sur une planète habitable a un cheminement à éffectuer de sa conception à sa disparition.
Sa conception fut l'union d'une intervention intelligente extratrerrestre et d'un milieu terrestre instinctif.
Sa gestation fut la période ou son anathomie s'est longement affinéé pour devenir le summum des mammifères. Du mammifère primitif a l'Australopitèque. De l'Australopitèque à l'Homme de Cro-magnon.
Saaissance fut le moment où la nature de métamatière l'ayant trouvé arte à porter à terme des gestations d'esprits l'a doté d'intelligence;
Le Terrien se démarque depuis des autres mammifères.

 Le chimpanzé rêve et la morue ne rêve pas ? Ce serait un iniquité ! Pourquoi cette inéquité ? Pas d'inquité dans la nature de matière. Aucun animal ni végétal ne rêve. Seuls les humains rêvent. 

La nature de matière a bridé leurs instincts selon des lois immuables. Il ne peuvent pas sortir de ces liens. Ta chatte ne pourra pas faire autre chose que ce que la nature de matière lui a imposé.
Tiens par exemple, tu lui donnes de la paté. Elle aime pas. Pas à son gout. Tu crois quelle prendrait la salière pour mettre un peu de sel. Non ! Elle préfèrerait se priver de ta patée plutôt que de l'assaisonner.

Ils ne sont pas inférieurs à nous. Les végétaux ne sont pas inférieurs aux animaux. Les animaux ne sont pas inférieurs à nous. Nous avons seulement une classification à part. Nous ne sommes pas des animaux et encore moins des végétaux. Il y a les végétaux, les animaux et les humains. Les humains se différencient des animaux non pas par leur anathomie mais par leur intelligence. Avec leur intelligence ils forment une classification à part.


 Pas l'ombre d'une intelligence chez les animaux et les végétaux. Heureusement pour la nature de matière. Elle a déja tant à faire avec les humains ! Si les animaux possèdaient l'intelligence, ce serait ingérable. Non, la nature de matière a bridé le comportements des animaux et des végétaux par des mois instinctives idéales et immuables. ils ne peuvent sortir des ces lois et vivre comme bon leur semble comme pour les humains.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 07:51
Ils ne rêvent pas ! Aucun animal ni aucun végétal, pas plus ton chien que mes vers de terre, ne rêve.

Il est imossible qu'ils rêvent. Ils n'ont pas accès à la nature de métamatière.

Les rêves font partie intégrante de la natuire de métamatière. Ils sont une vision sur cette nature accessible uniquement aux humains. C'est leur compensation pour porter l'intelligence laquelle nuit à une vie matérielle. L'espèce qui possède l'intelligence n'a pas accès aux béatitudes qui présentent la nature de matière comme un paradis.

Pour les humains, la nature de matière ne se présente pas comme un paradis. Elle se présente comme un paradis seulement pour les animaux et les végétaux.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 07:31
L'évolution humaine est tributaire de deux activités : la Science et la Croyance.
La Science comme moteur de l'évolution,et la Croyance comme guide de l'évolution.

De nos jours, la Science seule fait avancer l'évolution humaine sans le guide Croyance devenu obsolète car trop ancien. La Science sans bride Croyance s'est emballée dans sa matérialité et a précipité l'évolution humaine dans le fossé dérèglement climatique.

 C'est ce qu'on pensait avant la découverte de la métamatière. La découverte apporte des éléments de compréhension nouveaux.

Les animaux et les végétaux ne rêvent pas. Les rêves sont une vision sur la nature de métamatière qui est accessible uniquement aux humains. Les animaux et les végétaux n'ont pas accès à la nature de métamatière. Ils ne rêvent donc pas.

La Science pense que les animaux rêvent !! Les rêves sont du domaine de la Croyance pas de la Science. La Science n'est pas "outillé" par étudier les rêves. Il faut quelle trouve des preuves matérielles aux rêves et pas de possibilité de preuves matérielles sinon les soubresauts naturels du corps en sommeil qui font penser que l'animal rêve.

Les rêves font partie intégrante de la Croyance. Elle est outillée par étudier les rêves : son intelligence. 

Si ton chien rêve les vers de terre de mon jardin rêvent aussi alors !!!
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article