Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 07:14

L'espèce humaine est prioritaire sur l'Animal et le Végétal.

Prioritaire ne veut pas dire plus de valeur ou supérieure. Toute vie a de la valeur.

L'Humain mange l'Animal et le Végétal et non l'inverse. C'est d'abord lui qui s'installe en faisant de la place parmi les animaux et les végétaux. Pas l'inverse.

Une espèce animale n'est pas prioritaire sur une autre espèce animale. Le prédateur mange d'instinct sa proie pour un bon fonctionnement de la nature de matière. Ce n'est pas la même chose pour l'Humain. Il est instinctif et intelligent. Il modèle d'intelligence son environnement pour une bonne harmonie de la nature de matière. Il a la priorité sur les autres espèces qui ne sont qu'instinctives. C'est lui d'abord qui se sert.

Une biodiversité idéale pour l'univers de matière est une biodiversité dominée par les humains.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 08:51

Qui est arrivé le premier dans la nature matérielle universelle ? L'humain ou la biodiversité ?

Personne n'est arrivé avant l'autre. Ils sont là depuis toujours et pour toujours.

L'univers de matière est éternel. Il vit en symbiose avec l'univers de métamatière qui ne connait la mort. Tout est éternel dans son environnement. L'univers de métamatière est éternel, l'univers de matière est aussi éternel en renouvelant sans cesse sa matière sans jamais se rassasier.

L'espèce humaine est la seule espèce de l'univers de matière capable de faire la liaison entre les deux univers pour que se réalise leur symbiose. Sans elle pas de symbiose des univers, pas d'univers. L'univers de matière est éternel, la nature de matière est éternelle, l'espèce humaine aussi est éternelle en se renouvelant sans cesse.

Qui est arrivé le premier sur Terre ? La biodiversité terrestre ou le Terrien ?

La biodiversité bien sûr mais ce n'était pas une biodiversité idéale pour l'univers de matière parce que dominée par une espèce animale suradaptée qui laissait dans son environnement que ce qui lui était nécessaire pour vivre : dinosaures et consorts. Une biodiversité idéale pour l'univers de matière est une biodiversité dominée par les mammifères et chapeautée par l'espèce humaine. C'est le but de la naissance du Terrien sur Terre. Une ou des fratries humaines extraterrestres adultes, capables de voyager dans l'espace intersidéral, ont provoqué la naissance du Terrien sur Terre pour qu'il entretienne une biodiversité mammifère chère à l'univers de matière.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 09:15

Le pont entre Dieu et l'univers de métamatière c'est l'intelligence mais vous n'avez pas le surplus d'intelligence pour le traverser.

Qu'est ce qu'un surplus d'intelligence ?

Ce n'est pas un surplus d'instruction.

Un exemple : Jésus Christ avait un surplus d'intelligence. Il expliquait ce qu'il avait découvert mais personne n'a compris ce qu'il disait. Pas même son plus fidèle disciple qui l'a renier trois fois le jour de son arrestation. Après la mort de Jésus, les apôtres ont reçu un surplus d'intelligence le jour de la Pentecôte : "La venue du Saint-Esprit" "Des langues de feu se posent sur chacun d'eux" en fait l'apparition subite d'un surplus d'intelligence de la part de la nature de métamatière. Pierre a compris ce que disait Jésus. Il s'en est voulu de l'avoir renier.

"Personne n'a compris Jésus pas même moi Pierre. Je l'ai renié de jour de son arrestation. Je m'en veux énormément. J'ai compris ce qu''il expliquait après avoir reçu le surplus d'intelligence. J'ai compris aussi l'erreur que j'ai fais en le reniant. D'immenses regrets me tourmentent. A mon tour d'être supplicié pour apologie du Christianisme je demande à être crucifié la tête en bas pour montrer, à Jésus et aux autres, à quel point je regrette de l'avoir renié. J'intensifie volontairement la souffrance de ma torture en témoignage du respect que je porte à Jésus-Christ et en repentance de l'avoir renier.

Vous voyez la puissance d'un surplus d'intelligence chez une personne ? Avant Pierre renie Jésus, après avoir compris il se fait crucifier la tête en bas tellement il s'en est voulu de l'avoir renié.

Le surplus d'intelligence est donné uniquement par la nature de métamatière détentrice et émettrice de l'énergie intelligence.

La passerelle vers la nature de métamatière ? Vous la traversez une fois toutes les 24 heures. Dans votre sommeil, en rêvant vous vous voyez vivre dans la nature de métamatière. Puis vous refaites le chemin inverse et vous revenez dans la nature de matière au réveil. Un jour vous ne reviendrez plus dans la nature de matière. Vous ne vous réveillerez plus. Votre corps de matière sera mort. Vous n'aurez plus de corps de matière pour revenir en mode matière. Vous resterez en mode métamatière pour l'éternité.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 09:22

Croire est obligatoire pour les humains comme manger et boire. C'est la seule liaison entre la nature de matière et la nature de métamatière. Croire est lié à l'intelligence. Seuls les humains ont la fonction croire. Les animaux et les végétaux ne l'ont pas. Ils ne croient pas. Ils n'ont pas l'intelligence. Ils vivent seulement d'instinct au plus haut niveau.

Croire, oui, mais pas croire n'importe quoi au risque de s'intoxiquer mentalement.

Que fait-il donc croire ?

Les croyances ancestrales, celles qui ont fait leurs preuves et qui ont comblé le besoin de croire de centaines voir de milliers de générations : Christianisme, Judaïsme, Bouddhisme, Islam, etc. Là c'est du solide. Pas de risque d'intoxication. Nous pouvons les croire à satiété. Elles sont toutes issus de la nature de métamatière.

Ensuite, si les croyances ancestrales ne comblent plus nos besoins de croire parce que jugées trop obsolètes, la source du nouveau produit doit impérativement provenir de la nature de métamatière. La nature de métamatière donne la nouvelle croyance à un humain via un surplus d'intelligence. Cet humain a pour mission d'expliquer la nouvelle croyance à ses contemporains. La louange revient à la nature de métamatière pas à l'humain qui l'a seulement expliqué.

Ne jamais consommer une croyance qui n'est pas issue de la nature de métamatière. Ne jamais consommer une croyance issue uniquement de l'intellect d'un humain au risque de se rendre malade.

J'ai reçu la découverte de la métamatière directement de la nature de métamatière sans intermédiaire humain.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 08:30

Les humains ne connaissent pas la grande mort comme la connaissent les animaux et les végétaux. Eux naissent, vivent, meurent et puis plus rien. Les humains connaissent la petite mort. Ils naissent, ils vivent, leur corps de matière meurt mais eux ne meurent pas. Après la mort de leur corps de matière ils se voient vivre dans la nature de métamatière pour l'éternité comme ils se voyaient rêver lorsqu'ils vivaient.

La nature de métamatière, détentrice et émettrice de l'énergie intelligence, m'a donné un surplus d'intelligence pour que je découvre un pan supplémentaire de son environnement. A ma charge de l'expliquer à mes contemporains.

Nos rêves ne sont pas issus du notre cerveau. La preuve, notre cerveau mort nous continuons à rêver pour l'éternité.

Les rêves font partie intégrante de la nature de métamatière. Ils sont une vision quasi quotidienne de l'état de croissance du foétus d'esprit qui se génère au dépend de notre vie quotidienne. Au travers des rêves nous pouvons orienter nos comportements quotidiens de façon à ce qu'ils produisent des particules de métamatière saines. Le foétus d'esprit les mémorise et son corps métamatériel en formation se génère conformément. Un fois notre corps de matière mort nous nous verrons vivre dans la vie de l'esprit issue de notre propre vie pour l'éternité.

L'hygiène pour un humain est donc d'avoir un comportement matériel adéquat de façon à produire des particules de métamatière saines qui permettront la gestation d'un esprit le plus conforme que possible lequel naitra viable de suite dans la nature de métamatière.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 09:36

Les Etats-unis dans leur mission de piloter le véhicule Nouvel Ordre Mondial pour faire reculer/régresser le Terrien afin de le dégager de l'impasse dérèglement climatique ne sauvent personne. Il ne sont qu'un maillon du sauvetage.

Les "terroristes" dans leur mission d'effacer tout ce qui a entrainé le Terrien dans l'impasse funeste ne sauvent personne. Ils ne sont qu'un maillon du sauvetage.

La croyance à la métamatière qui orientera et conduira le Terrien dans nouveau chemin plus durable et plus serein ne sauve personne. Elle n'est qu'un maillon du sauvetage.

La combinaison du travail de ces trois acteurs va sauver le Terrien d'une fin certaine, asphyxié contre le mur infranchissable qui bouche l'impasse dans laquelle il s'est fourvoyé.

Il faut bien comprendre qu'une fratrie humaine installée sur une planète habitable a un besoin vital d'évoluer. Si elle est bloquée à quelque part par quelque chose à la longue elle meurt. Elle peut reculer le temps de se dégager mais elle doit très vite reprendre son avancement. Un recul se fait toujours dans la douleur. Il doit donc être le plus rapide que possible pour éviter que la vie de la fratrie humaine n'en pâtisse irréversiblement et qu'il repart en marche avant. L'avancement n'est que bonheur.

Le sauvetage est décidé, organisé, inéluctable. Nous sommes dans la phase recul/régression embarqués dans le véhicule Nouvel Ordre Mondial piloté par les US. Les "terroristes" se forment à leur rôle d'effacer tout ce qui nous a entrainé dans l'impasse dérèglement climatique. La croyance à la métamatière est en attente pour faire repartir le Terrien en marche avant dans un chemin durable et serein.

Que faire au niveau individuel ?

Rien ! Au risque de se marginaliser.

Connaitre l'existence de la manoeuvre de recul et visionner son déroulement permettent de rester vigilant et de prendre les bonnes décisions vis à vis de sa personne.

Et au niveau collectif ?

On ne peut rien faire non plus !

Une action collective a un cout financièrement. Toutes les actions collectives, aussi puissantes quelles soient, qui entravent le recul sont contrées par les pilotes du véhicule Nouvel Ordre Mondial infiniment plus puissants financièrement.

Le sauvetage du Terrien est inéluctable. Reculer est sa seule issue. Il est bloqué dans une impasse funeste en train de suffoquer contre le mur infranchissable du dérèglement climatique. La manoeuvre est très douloureuse comme un remède amer qu'il doit s'efforcer de prendre pour lutter contre une maladie grave.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 09:05

Deux natures vivent en symbiose et s'échangent leur énergie : la nature de matière et la nature de métamatière. L'instinct de la nature matérielle est transféré dans la nature de métamatière, l'intelligence de la nature de métamatière est transférée dans la nature de matière. Le transfert vital d'énergies est réalisé par deux espèces d'êtres vivants d'exception : les esprits pour le coté métamatériel et les humains pour le coté matériel.

Pour accomplir leur mission les esprits et les humains ont deux énergies pour vivre : l'instinct et l'intelligence alors que les autres espèces en ont une, l'instinct s'ils vivent dans la nature de matière, l'intelligence s'ils vivent dans la nature de métamatière.

Le Terrien, fratrie humaine habitant la planète Terre, a l'intelligence en plus des instincts ce qui lui confère des pouvoirs exceptionnels par rapports aux telluriens : les espèces animales et végétales terrestres. Elles n'ont que l'instinct pour vivre. Le revers de la médaille, si l'intelligence est laissée sans contrôle le Terrien est capable d'anéantir la biodiversité terrestre par des comportements intelligents anarchiques.

La nature de métamatière a donné l'intelligence aux humains pour que sa participation dans la symbiose avec la nature terrestre puisse se concrétiser. Toute action humaine intelligente doit avoir l'aval de la nature de métamatière. Toute intervention humaine dans la nature matérielle doit d'abord être acceptée par l'instance détentrice et émettrice de l'énergie intelligence. Pour abattre un animal ou un végétal par exemple un humain se mettra en cohérence avec le métamatériel via la fonction croire laquelle est la seule liaison entre le matériel et son partenaire le métamatériel.

L'espèce humaine est l'archétype des biodiversités installées sur les planètes habitables. Les espèces animales et végétales s'harmonisent autour d'elle pour former des biodiversités idéales chères à l'univers de matière. Elles sont sa personnalité. La vie d'un humain prévaut sur la vie d'un animal ou d'un végétal. La vie d'un animal prévaut sur celle d'un végétal.

Toute action intelligente humaine impactant la nature terrestre se fera avec le consentement de la nature de métamatière ou ne se fera pas. Les humains sont de simples exécutants au sein de la super-symbiose des univers matériel et métamatériel. Ils sont dotés d'intelligence uniquement pour permettre le passage des énergies symbiotiques. Grâce à la fonction croire, ils récupèrent l'intelligence métamatérielle et la diffusent dans la nature de matière, ils envoient l'instinct matériel en direction de la nature de métamatière. En aucun cas ils doivent agir en intelligence sur la biodiversité matérielle sans l'aval de la nature de métamatière. La biodiversité, personnalité de l'univers de matière, est hautement sensible à l'intelligence humaine anarchique.

http://univers-sans-matiere.over-blog.com

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 09:39

Pourquoi tout le monde parle de décadence mais personne ne fait rien ou ne peut rien faire pour inverser la courbe ? Parce que l'heure est au recul, pas à la marche en avant.

Nous devons coûte que coûte reculer pour nous dégager de l'impasse "Dérèglement Climatique" dans laquelle nous nous sommes fourvoyés. Nous devons suivre le chemin chaotique la décadence, embarqué dans le véhicule "Nouvel Ordre Mondial" pour arriver jusqu'au "Reset". Seulement à partir du Reset nous pourrons abandonner le véhicule "N.O.M." et repartir en marche avant dans un chemin durable et serein.

Si le Terrien ne reculait pas ce serait la fin des humains sur Terre, asphyxiés contre le mur infranchissable du "Dérèglement Climatique". Le recul est douloureux mais salutaire tel un remède amer pour combattre une maladie grave. La douleur est physique et morale.

Soyons fiers que le Terrien recule et acceptons de reculer avec lui. Des jours meilleurs pointent au-delà du Reset.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 09:40

Normalement une femme enceinte fait tout ce qui est en son pouvoir pour que son bébé naisse viable parce quelle sait quelle subira les affres de la maladie ou de la malformation de son enfant.

C'est le même processus dans la nature de métamatière.

Je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour que l'esprit en formation dans ma vie quotidienne naisse le plus viable qui possible dans la nature de métamatière parce que je sais que je me verrais vivre dans la vie de l'esprit issu de ma propre vie après la mort de mon corps de matière.

Diffuser l'explication de la découverte de la métamatière, avec tous les inconvénients que cela comporte, est une "nourriture" de choix pour le foétus d'esprit qui se génère au dépend de ma vie quotidienne. Je compte bien profiter de ce patrimoine métamatériel durement constitué et jouir d'un avenir métamatériel éternel de qualité après la mort de mon corps de matière.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 07:24

"Dérèglement Climatique" est une appellation générique. C'est le nom de l'impasse dans laquelle le Terrien s'est fourvoyé.

L'évolution humaine a un besoin vital d'évoluer. Si elle stagne elle disparait à long terme ; Plus d'humains sur Terre. C'était la destinée du Terrien s'il restait bloqué contre le mur infranchissable du "Dérèglement Climatique".

Pour son salut, la nature de métamatière, détentrice et émettrice de l'énergie intelligence, lui fait faire une manoeuvre de recul pour se dégager de l'impasse fatale. La manoeuvre se nomme "Nouvel Ordre Mondial". Elle se fait dans la douleur parce que c'est une régression de l'évolution humaine. "Démocratie" est le véhicule dans lequel les peuples s'embarquent pour la manoeuvre de régression. Le Terrien doit régresser, régresser, et régresser encore pour atteindre le Reset. Le summum de la douleur. Après le Reset il repartira en marche avant dans un autre chemin plus durable et serein. Il connaitra alors un bonheur intense. Evoluer est source de bonheur. Reculer n'est que douleur.

Actuellement la manoeuvre de recul est gênée par un gros caillou russe. Néanmoins, à force de burinage, des signaux indiquent qu'il commence à se fissurer prélude à son concassage lequel libèrera la voie au Nouvel Ordre Mondial.

Le processus salutaire définit par la nature de métamatière pour éviter au Terrien une asphyxie contre le mur infrachissable de l'impasse "Dérèglement Climatique" est : Manoeuvre de recul au moyen du véhicule "Démocratie", remise à zéro ; effacement des erreurs qui nous ont conduit dans l'impasse funeste, redémarrage dans une direction durable et sereine avec comme guide une nouvelle croyance en phase avec l'évolution. Aucune force matérielle ou humaine ne peut s'opposer à ce processus.

La suite logique est la suivante :

le dérèglement climatique engendre le nouvel ordre mondial. On en est là. On recule, on régresse pour se dégager de l'impasse.
Le nouvel ordre mondial engendre la "remise à zéro". Le Reset. On efface tout ce qui nous a amené dans l'impasse funeste.
Le Reset engendre le nouveau départ dans un chemin durable et serein. La découverte de la métamatière entrera à ce moment là dans sa phase active.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI
commenter cet article