Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 08:17
Je suis chercheur en Croyance. J'ai cherché. La nature de matématière m'a donné un surplus d'intelligence pour que je découvre un pan supplémentaire de son environnement. J'ai visité en intelligence le monde de métamatière. Je suis ambassadeur de la nature de métamatière auprès des terriens. La nature de matière a aussi choisi un ambassadeur : Al Gore. Les terreins lui ont même décerné un prix Nobel ! Quand à moi, ce n'est qu'offense ! sad.gif J'ai fait la plus grande découverte des temps modernes et mes contemporains me tournent en dérision. sad.gif La métamatière est le passage obligé pour un futur durable et serein. C'est un guide d'évolution fiable. Grâce à elle, la Croyance est maintenant capable de maîtriser l'emballement de la Science et de démanteler les entreprises qui nous détruisent afin de sortir l'évolution humaine du fossé dérèglement climatique pour retrouver un avenir durable. L'intelligence est l'énergie qui anime les êtres vivants de la nature de métamatière. Par comparaison, l'instinct est l'énergie qui anime les êtres vivants de la nature de matière. L'intelligence est une énergie métamatérielle. L'instinct est une énergie matérielle. L'intelligence humaine est l'énergie qui permet aux humains de sortir des liens instinctifs établis par la nature de matière. La nature de matière bride le comportement des animaux et des végétaux par des lois instinctives idéales et immuables. Ils ne peuvent pas sortir de ces lois et vivre comme bon leurs semble. Seuls les humains peuvent le faire. Ils ont une deuxième énergie, l'intelligence. Ils deviennnent de ce fait des électrons libres dans une nature bridée par l'instinct. Cette libertée de comportement est nécessaire pour que fonctionne la super symbiose des univers. Les humains ont les mains libres pour transférer l'intelligence métamatérielle et la diffuser dans la nature de matière.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 07:48
J'ai découvert un univers que l'on ne voit pas, que l'on ne sent pas, que l'on n'entend pas. Un univers non perceptible par nos sens matériels ni par nos outils matériels. Il est seulement perceptible par l'intelligence. J'ai découvert ses lois, son environnement, son énergie, ses êtres vivants, sa relation avec notre univrers de matière Il est impossible qu'un terrien fasse seul une telle découverte. La nature de métamatière, détentrice de l'énergie intelligence, m'a donné le surplus d'intelligence pour que je découvre un pan suplémentaire de son environnement sans matière avec comme consigne de l'expliquer à mes contemporains... Seulement leurs expliquer, pas les convaincre ! Alors, j'explique et ce que vous faites de ces explications ne me regarde plus ! L'esprit en gestation mémorise tout ce qui se dégage de la vie quotidienne de son gestateur humain sans possibilité d'arbitrer, le bien pour lui comme le mal. Ce qui est conforme métamatériellement comme ce qui est non conforme. A la naissance de l'esprit qui correspond à la mort de corps humain gestateur, la nature de métamatière juge si l'anatomie sans matière du nouvel esprit est viable ou non viable. Si l'esprit est viable, tout va bien ! Il accède de suite aux hautes sphères de la nature de métamatière. S'il est jugé non viable parce que son anatomie n'est pas conforme aux lois de la nature de métamatière, tout ce complique pour lui. Il ne meurt pas. La mort n'existe pas dans l'environnement métamatériel. Il erre dans les basses sphères métamatérielles, des lieux saturés d'angoisses métaphysiques qui oblige le maleureux à s'améliorer. Il ne peut pas s'accomoder de cet état. Impossible pour lui de s'habituer à ces angoisses. Elles sont trop profondes, trop intenses, trop insupportables. Le maheureux esprit n'a pas d'autre choix que de s'améliorer. La nature de matière n'a pas besoin d'angoisses aussi profondes pour "inviter" un être matériel a s'améliorer. La perspective de la mort via l'instinct de conservation suffit normalement à persuader à l'amélioration. Pas de mort dans la nature de métamatoière. Ce sont les angoisses métaphysiques qui obligent les êtres métamatériels non conformes à s'améliorer. Un humain gestateur d'un esprit non conforme, après la mort de son corps de matière, se voit lui aussi subir les angoisses de son hôte esprit. Il se voit lui aussi errer dans les basses sphères métamatérielles, là où rêgnent les angoisses infernales. Les extrémes s'élargissent considérablement dans la nature de métamatière pour un fonctionnement normal. Le coté bonheur s'élargit aussi. Il s'élargit autant que le coté angoisse pour un parfait équilibre.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 08:14
L'Humain n'est pas un animal et encore moins un végétal. Le soleil, la lune, la pluie, etc. e... bref les béatitudes matérielles ne sont pas pour lui. La nature de matière n'est pas un paradis pour lui. Pourquoi ? Parce qu'il possède une deuxième énergie que les animaux et les végétaux n'ont pas : l'intelligence. Les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre. Ils suivent les lois naturelles établies sans possibilité de dévier. A cause de l'intelligence, les humains n'ont pas accès aux béatitudes qui présentent la nature de matière comme un paradis. Ils peuvent vivre comme bon leur semble mais la nature de matière n'est pas un paradis pour eux. Ils n'ont pas demandé l'intelligence. Elle leur a été imposée par la nature de métamatière pour faire la liaison entre le monde de matière et le monde de métamatière. Alors, où est l'avantage de posséder l'intelligence ? Où est l'utilité de leur vie matérielle ? Avec l'intelligence, les humains ont un pied dans la nature de métamatière. Ils possèdent son énergie. Ils héritent donc de droit la spécificité de la nature de métamatière, l'éternité. Grâce à l'intelligence, les humains ne connaissent pas la Mort comme la connaissent mes animaux et les végétaux. Eux naissent, vivent, meurent et puis... plus rien. Le corps matériel des humains meurent mais les humains ne meurent pas. Ils se voient vivre dans la nature de métamatière pour l'éternité. C'est la plus grande récompense qu'un être matériel mortel puissent espérer. La Croyance étudie la nature de métamatière et sa relation avec la nature de matière. Elle est évolutive comme la Science. Elle ne reste pas à l'état primaire. Elle ne vénère plus ce quelle vénérait il y a des millénaires comme la Science ne vénère plus ce quelle vénérait il y a très longtemps. Le soleil, la lune, etc ont comblé le besoin de croyance de nos lointains ancêtres. C'est bien ! Mais nous avons évolué. Ces croyances sont maintenant obsolètes. Grâce à la découverte de la métamatière, nous pouvons comprendre notre évolution à partir de l'univers de matière et non plus à partir de la Terre. La métamatière nous permet de voyager en intelligence dans l'univers de matière et de regarder la Terre plutôt que de regarder l'univers de matière à partir de la Terre. Pour comprendre notre évolution sur Terre et dans l'univers de matière, il nous manquait la maîtrise d'un étalon de mesure : l'éternité. La Croyance vient de la retrouver en découvrant l'univers de métamatière.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 08:17
la découverte de la métamatière est une évolution de l'intelligence. Elle tire vers le haut l'intelligence humaine. C'est très difficile d'évoluer en intelligence. Croire est innée chez les humains. On naît croyant. Croire est naturel C'est bon pour la santé. La nature nous a fait croyant ; alors croyons !! Croire n'importe quoi ? Non ? Il y a une hiérarchie dans les théories de la Croyance du charlatan au génie. Seule la maturité d'intelligence de chacun peut prouver et faire la différence entre le vrai du faux en croyance. Vous êtes athées ? Impossible ! vous êtes nés croyants. Vous croyez à l'Athéisme... Ou alors vous êtes anorexique de croyance. Pour l'heure le chemin est bouché par le dérèglement climatique. L'avenir des terriens est compromis. La Scoience et ses dérivés ne pourront pas seuls régler ce problême. La Croyance peut aider l'évolution humaine à se sortir de cette impasse; Je suis un être normal. Je craind la mort via l'instinct de conservation. Je suis aussi intelligent. La Croyance est là pour empêcher l'intelligence d'exacerber l'instinct de conservation.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 08:09
le sommeil est une demie mort. Le coma est une trois quard mort. Dans ces états, les humains quittent momentanément le monde de matière. Seules leurs fonctions vitales restent en éveil. C'est le moment ou les humains sont en "tête à tête" avec le foétus d'esprit qui se génère dans leur vie quotidienne. Dans leurs rêves, ils visionnenent une autre nature, une nature sans matière, aux lois différentes de celles de la nature de matière. Ils la visionnent par l'intermédiaire du foétus d'esprit. Ils peuvent ainsi apprécier le degré et la qualité de la gestation de leur esprit. La nature de métamatière fait bien les choses. Elle n'accorde pas l'éternité aux humains au hasard. Leur éternité se prépare tout au long de leur vie matérielle. Ils peuvent la visionner de façon quasi quotidienne dans leurs rêves et examiner l'état de croissance et la qualité de de leur esprit. J'ai puisé la découverte l'univers de métamatière au source de l'intelligence : la nature de métamatière.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 08:46
La Croyance est évolutive. Ce n'est pas un "marché" fermé. Elle est ouverte à toutes les théories. Les preuves intelligentes font la différence entre le vrai du faux en Croyance. C'est une vision d'ensemble pour faire la différence entre notre vie matérielle que l'on maitrise et notre avenir métamatériel que l'on ne maîtrise pas d'où l'importance de se forger un patrimoine métamatériel de qualité pendant qu'il en est temps, pendant notre vie matérielle mortelle, pendant que l'on maîtrise la formation de notre avenir métamatérielle éternel. Après notre vie matérielle, après la mort de notre corps de matière, nous ne maîtriserons plus rien. Nous subirons ou jouirons d'un avenir métamatériel non viable ou viable sans possibilité arbitrer. Je sais que tu sais qu'il est mort et entérré. Tu peux lire, relire et rerelire Beaudelaire comme tu peux lire; relire et rerelire les Ecrits Anciens Religieux , tu ne trouveras pas de solutions à nos problêmes et interrogations actuels. Ils ont répondu aux attentes de leurs contemporains, c'est bien, mais ils sont dépassés et obsolètes pour nos attentes. Normal, nous avons évolué. Pas eux Donc, mettons leurs écrits au musée de notre mémoire et regardons devant, les pieds bien stables sur le présent. C'est ce que l'on croyait (peut être) avant la découverte de l'univers de métamatière ! La Croyance évolue elle aussi. Dans la nature de métamatière tout est éternel. Son environnement étant sans matière, l'idée de place, de masse n'est pas de rigeur. Tout nouvel arrivant a autant de place et de chance pour se dévelloper contrairement à la nature de matière qui se protége de l'excès de matière par la mort. Un esprit est un être vivant métamatériel. Il a une vie sans matière dans la nature de métamatière. Il a une gestation dans la nature de matière au travers de la vie quotidienne d'un humain. Une fois l'esprit né dans la nature de métamatière sa vie n'a pas de fin. Et là, c'est l'humain gestateur qui se verra vivre au travers de la vie de l'esprit issu de sa propre vie. Les preuves matérielles sont du domaine de la Science. Pas de preuves matérielles en Croyance seulement des preuves intelligentes. Il faut avoir la maturité dans les outils et dans la technique pour apporter les preuves matérielles et faire la différence entre le vrai du faux en Science. Il faut avoir la maturité dans 'intelligence pour faire la différence entre le vrai du faux en Croyance. Quand tu dors, t'as de l'esprit ? rolleyes.gif Quand tu dors tu quittes momentanément le monde de matière. Tu te vois vivre dans une autre nature : la nature sans matière. Puis tu reviens dans la nature de matière au réveil. Un jour tu ne reviendras pas dans la nature de matière. Ton corps de matière cessera de vivra mais toi, tu continueras ton existence pour l'éternité dans la nature de métamatière. Cette existence métamatérielle se prépare pendant ta vie matérielle d'où l'importance d'orienter ta vie matérielle de façon à ce quelle produise un avenir métamatériel le plus viable que possible. La Croyance est justement là pour montrer aux humains comment se forger un patrimoine métamatériel de qualité.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 07:50
L"éternité des humains dans la nature de métamatière après la mort de leur corps de matière n'est pas une vie ; c'est un avenir. Quest ce qu'une vie ? Une vie est un état que l'on maîtrise (normalement). Quand on a faim, on mange (s'il y a de quoi manger). Quand on a soif, on boit (s'il y a de quoi boire). Si l'on veut se mouvoir, on marche (si l'on peut marcher). Qu'est ce qu'un avenir ? Les humains ne maîtrisent plus leur avenir métamatériel éternel. Cet état n'est plus leur vie. C'est la vie des esprits issus de leur propre vie. Ce sont les esprits qui maîtrisent leur vie. Les humains gestateurs se voient uniquement vivre dans la vie de leur esprit et ne peuvent en aucun cas maîtriser ou arbitrer ces vies spirituelles. Les humains subiront ou jouiront d'un avenir métamatériellement non conforme ou conforme sans possibilité d'y remédier. C'est avant, lorsque que l'esprit est en gestation, qu'un humain peut facilement orienter sa vie quotidienne de façon à produire des molécules de métamatéière conformes qui génèreront un esprit le plus viable que possible. Après la mort du corps gestateur, dès la naissance de son esprit, l'humain ne peut plus rien faire. Il ne peut plus revenir à la vie. Son esprit ne peut plus revenir en gestation pour récupérer des molécules de métamatière conformes. L'humain gestateur se verra vivre dans la vie de son esprit pour l'éternité. Un esprit né ne meurt jamais ; la mort n'existe pas dans la nature de métamatière. Un humain et son esprit sont intimement liés pour l'éternité. L'esprit est l'hôte d'une vie humaine pendant sa gestation. L'esprit se forme dans la vie quotidienne d'un humain L'humain, après la mort de son corps de matière, devient l'hôte de la vie de l'esprit issue de sa propre vie. L'humain "héberge" l'esprit pendant que celui-ci était en gestation. L'esprit "hébergera" l'humain quand son corps de matière aura disparu. Beaudelaire est mort et entérré et depuis, l'évolution humaine a avancé sans lui. Beaudelaire a écrit pour un instant T dans l'évolution humaine. Cet instant T est largement dépassé. Ce n'est pas à un mort à régler les problêmes présents. Moi je suis bien vivant et bien en phase avec mon temps. Je respecte les anciens et leurs écrits. Je les place au fond de ma mémoire et je regarde vers l'avant les pieds bien fixés sur le présent. Les humains ont deux énergies, l'instinct et l'intelligence. C'est l'instinct qui te fait craindre la mort. La nature de matière a mis dans tout être matériel l'instinct de conservation pour garantir la préservation de la vie. L'intelligence au contraire te fait avoir confiance à la mort. Elle te montre l'éternité des humains dans la nature de métamatière après la disparition du corps de matière. La Croyance ne s'est pas trompée de maison. Planète Science est un site dédié à la Science. La Croyance ne fait pas intrusion. Elle a frappé normalement à la porte "Histoire et théorie". Elle vient avec un message de paix et de réconciliation. La Croyance demande avec force à la Science de l'écouter et de se réconcilier avec elle de façon qu'ensemble, Science et Croyance, nous sortions l'évolution humaine du fossé dérèglement climatique et que nous lui faisions retrouver une avancée durable et sereine. La Science et ses dérivés ne pourront pas, seuls, sortir l'évolution humaine de l'ornière dérèglement climatique. La déontologie de la Science est la métérialité. Le dérèglement climatique est l'apothéose de la matérialité. Pour sortir du dérèglement climatique, la Science devrait se saborder ; c'est impossible pour elle ! La Croyance peut le faire. Elle peut freiner l'emballement de la Science et la ramener à une allure raisonnable. Mon profil personnel et familiale ne regarde que moi. ¨ Par contre, je suis chercheur en Croyance. J'ai étudié en Croyance. J'ai cherché et j'ai découvert le deuxième univers. C'est un univers sans matière. Il est fait de métamatière et d'une énergie, l'intelligence. Pourcomparer, notre univers est fait de matière et d'une énergie, l'instinct. L'univers de métamatièrel est aussi puissant que notre univers de matière. Il n'est pas parrallèle au notre. Il est adjacent. Les deux univers vivent en symbiose. il se rencontrent en un seul et iunique point. L'espèce humaine est située sur ce point de rencontre. Elle a pour rôle de transférer les énergies symbiotiques. Elle a pour cela les énergies des deux univers, l'instinct et l'intelligence, alors que les autres êtres vivants matériels n'ont que l'instinct pour vivre.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 09:05
La Science n'a pas les moyens pour sonder notre univers. Ses outils matériels ne sont pas assez performants et sont incapables de maîtriser l'étalon de mesure univers, l'éternité. Pas de limite de temps et d'espace pour la Croyance. Son outil, l'intelligence, n'est pas soumis à l'évolution de la technique. La Croyance maîtrise l'éternité ce qui fait d'elle un guide de l'évolution humaine. Deux univers adjacents qui vivent en symbiose. Pas un de plus. D'autres univers de matière ? Non ! Notre univers contient toute la matière découverte et à découvrir. D'autres univers sans matière ? Non ! L'univers de métamatière contient toute la métamatière. Des univers formés d'un mélange de matière et de métamatière ? Impossible ! la matière et la métamatière ne peuvent pas se mélanger. Deux univers vivent en symbiose. Il s'échangent leur énergie. Seuls ils ne sont pas viables. L'univers de matière transfère son instinct chez son partenaire métamatériel. L'univers de métamatière transfère son intelligence chez son partenaire matériel. .Ce sont les humains, placés à l'interface des univers qui, pour la coté univers de matière, transfèrent lkes énergies. L'univers de matière a besoin de l'intelligence métamatérielle pour être viable. L'univers de métamatière a besoin de l'instinct matériel pour être viable. Pour quelle raison notre univers de matière a besoin de l'intelligence de son partenaire l'univers de métamatière ? Les rêves ! C'est pas irréfutable !! rolleyes.gif La découverte de la métamatière est une évolution de l'intelligence. La Croyance prouve l'éternité des humains par l'intelligence. Ils sont éternels en petit, au niveau de l'individu. Ils sont éternel en grands, au niveau de l'espèce. Dans la nature de métamatière, une espèce sans matière a exactement le même rôle et la même position que l'espèce humaine. Je les ai apellé, les esprits. L'espèce humaine est placée à l'interface des univers coté matériel. L'espèce esprit est située aussi à l'interface des univers mais coté métamatière. Humains et esprits se font face. Ce sont eux qui transfèrent les énergies de la super symbiose des univers. Les humains transfèrent l'instinct de la nature de matière dans la natiure de métamatière via les esprits. Les esprits transfèrent l'intelligence de la nature de métamatière dans la nature de matière via les humains. Voyons comment naissent les esprits dans la nature de métamatière. Les esprits vivent dans la nature de métamatière. Ils sont faits d'un corps sans matière et de deux énergies, l'intelligence propre à tous les êtres vivants métamatériels et l'instinct. Les esprits ont une vie. Ils ont donc eu une gestation ; rien ne naît du néant dans la nature de métamatière ! La gestation des esprits se déroule dans le matériel. Plus exactement dans la vie quotidienne des humains. En vivant leur vie de tous les jours, les humains produisent naturellement, sans qu'ils s'en rendent compte, des molécules de métamatière qui s'assemblent en un ensemble cohérent, un foétus d'esprit. Le foétus d'esprit mémorise tout ce qui se dégage de la vie de son gestateur humain sans rien arbiter. Il mémorise ce qui est bien pour lui comme ce qui est mal pour lui. La mort du corps humain gestateur correspond à la naissance de l'esprit. L'esprit entre dans la nature de métamatière. A sa naissance, la nature de métamatière juge si le nouvel esprit est conforme ou non conforme aux lois naturelles. Il connaitra alors une existence viable dans les hautes sphères de la nature de métamatière ou non viable dans les basses sphères. L'humain, gestateur de cet esprit, par un processus défiant les lois matérielles, se verra vivre dans la vie de l'esprit issue de sa propre vie, pour l'éternité. L'humain après la mort de son corps de matière sera l'hôte de l'esprit qu'il aura lui-même généré. L'humain ne pourra pas arbitrer cette vie métamatérielle. Il en sera l'hôte, La mort n'est pas l'ennemi des humains !!! biggrin.gif A ce compte là on peut dire que la naissance est l'ennemi des humains vu la galère parfois pour vivre !! biggrin.gif Non, la mort comme la naissance sont des paliers anti retour. La métamorphose d'un humain est la suivante : Fécondation, gestation, vie mortelle, avenir éternel. Le tout séparé par deux paliers anti retour, la naissance et la mort. Si tu as peur de la mort tu dois avoir aussi peur de la naissance. Naissance et mort sont naturelles donc aucune raison de les craindre ! Quelle impression a t-on quand on meurt ? Tu le sais. Tu meurs chaque fois que tu t'endors ! smile.gif Quand un humain rêve, il visionne l'état de croissance de son foétus d'esprit. Plus un humain s'approche de la mort de son corps de matière, plus l'esprit en formation dans le corps humain s'approche de sa naissance, plus les images mémorisées au cours de la gestation s'intensifiées. Le sommeil, une demie mort, donc un pas vers la mort. Les humains visionnent l'état de croissnace de leur foétus d'esprit. Le coma, une trois quard mort, un pas de plus vers la mort. Les humains visionnent leur foétus d'esprit au bord de la naissance. Les images qu'ils voient sont emplifiées par rapport au sommeil. La mort complète du corps humain. La naissance de leur esprit. Les humains se voient vivre chez leur hôte esprit pour l'éternité car la mort n''existe pas dans la nature de métamatière. Les images qu'ils visionnent atteignent leur pleine emplification. Commence alors pour les humains leur avenir sans matière éternel dans la vie des esprits et pas n'importe quels esprit, les esprits issus de leur propre vie. c'est tout. Ce n'est plus sa vie. C'est la vie de l'esprit. Il subira les bonheurs ou les angoisses métamatériels sans possibilté de réagir. D'où l'importance pour tout humain d'orienter sa vie quotidienne de façon à produire des molécules de métamatière les plus conformes que possibls qui génèreront un esprit le plus viable que possible qui accèdera aux sphères métamatérielles les plus élevées que possible. C'est de l'hygienne ! La Croyance frappe à la porte de la Science. Elle vient avec un message de paix et de réconciliation. Elle lui demande de l'écouter pour qu'ensemble, Science et Croyance, fassent évoluer les humains de façon durable et sereine. Je suis représentant de la Croyance. La Croyance regroupe toutes les religions, toutes les sectes et toutes les spiritualités. La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de la métamatière. Elle sait comment sortir l'évolution humaine de l'impasse dérèglement climatique. Mais seule, elle ne peut rien faire. Il lui faut le moteur Science pour qu'ensemble, moteur Science et guide Croyance, fassent retrouver un avenir serein et durable aux humains.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 08:47
Le respect de l'autre est le premier pas vers le rapprochement. La Croyance a ses méthodes d'investigation et de communication. Science et Croyance sont différentes pour une meilleur complémentarité. Elles doivent évoluer cote à cote, la main dans la main , en restant spécifiques et sans se faire ingérence. Je pense au contraire poster dans le bon forum. La Croyance interpelle la Science chez elle, dans ses fiefs, pour quelle écoute ce que la Croyance vient de découvrir. Elle a découvert un guide fiable pour une évolution durable. Cette découverte est t remarquable pour la Croyance qui a pour rôle de guider l'évolution humaine. ! C'est comme si la Science, moteur de l'évolution, avait découvert comment voyager plus vite que la lumière dans l'espace intersidéral ! La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de la métamatière. Elle demande maintenant à la Science de l'écouter afin que les deux se rapprochent et sortent les humains de l'impasse du dérèglement climatique. Dérèglement climatique provoqué par l'emballement de la Science et de ses filiiales. Métamatière = Structure de la nature de métamatière Matière = Structure de la nature de matière. Inconscience = Sommeil ou perte de connaissance ou coma. Sommeil, coma = Rêves Rêves = Vision sur la nature de métamatière Rien n'est caché aux humains. Il suffit qu'ils aient la maturité d'intelligence pour créer et comprendre. Même l'invisible, l'intouchable et l'impapable nature de métamatière n'est pas cachée pour eux. Ils en ont une vision quasi quotidienne dans leurs rêves. Nous visionnons la nature de métamatière dans notre sommeil puis nous revenons dans la nature de matière au réveil. Mais un jour, nous ne reviendrons pas dans la nature de matière. Après la mort de notre corps de matière nous nous verrons vivre dans la nature de métamatière pour l'éternité. Cet avenir métamatériel se prépare dans notre vie matérielle quotidienne d'où l'importance pour les humains d 'orienter son comportement quotidient de façon à se créer un patrimoine métamatériel de qualité que l'on utilisera dans la nature de métamatière après la mort de notre corps de matière. La Croyance est évolutive. Elle évolue par des découvertes. Elle n'avait pas évolué depuis la découverte de la croyance en Dieu il y a des siècles. Elle était devenue obsolète au regard de l'évolution humaine. Elle avait perdu de sa crédibilité par rapport à une Science en perpétuel évolution. La Science a besoin de preuves matérielles pour être viables et crédibles. Elle n'a pas de champ de vision. Elle est tributaire de la performance des lunettes de ses téléscopes pour voir loin dans notre univers. C'est un handicap pour elle mais c'est tout à fait normal. Elle est intrinsèquement faite comme cela, miope, elle ne peut pas changer. Par contre, elle est extrêmement mécanique. Elle a pour rôle de faire avancer les humains. Elle a un rôle de moteur de l'évolution humaine. L'évolution humaine a un moteur Science performant. Il lui manquait un guide Croyance performant. En effet, la Science et ses filiales, lancées au hasard à plein régime, viennent de précipiter l'évolution humaine contre le dérèglement climatique. La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de la métamatière. Elle retrouve la vision sur l'éternité. Chez elle, les preuves matérielles sont bannies. Les preuves intelligentes suffisent. Si l'on apporte des preuves matérielles à une croyance, elle vole en éclats. Ce n'est plus une croyance. Ce n'est pas non plus une science. C'est une croyance devenue obsolète. La Science, du fait de son évolution, a apporté des preuves matérielles sur la non existence de "Dieu dans les Cieux". Cette croyance est devenue obsolète au regard de l'évolution humaine. La Science n'est pas armée pour sonder la personnalité de l'univers de matière. Elle n'a pas la vision sur l'éternité. Elle ne maîtrise pas cette notion Les humains sont faits de deux états intimement liés pour l'éternité. Ils sont fait d'un état de matière dans une nature de matière pendant leur vie de tous les jours et d'un état sans matière dans la nature de métamatière après la mort de leur corps de matière. Les humains ne sont pas seulement fait d'un corps de matière ; ils serait des animaux. Ils ne sont pas non plus seulement fait d'un avenir sans matière ; ils seraient des esprits. Ils sont faits d'un corps de matière mortel et d'un avenir métamatériel éternel. Notre "passage sur Terre" comme tu dis est l'évolution naturel de tout humain. Les humains naîssent dans la nature de matière. Ils y vivent leur vie quotidienne. Leur corps de matière fini par mourir et disparaître mais les humains, eux, ne meurent pas. Ils continue dans une autre nature, la nature de métamatière. Notre comportement quotidient conditionne notre avenir métamatériel éternel. En vivant notre vie de tous les jpurs, nous nous créons un patrimoine métamatériel que nous utiliserons dans la nature de métamatière après la mort de notre corps de matière. D'où l'importance d'orienter son comportement quotidient de façon à ce que notre avenir métamatériel soit le plus conforme et viable que possible. parce que ses outils matériels sont incapables de sonder l'éternité. Pas de limite de temps et d'espace pour le seul outil de la Croyance, l'intelligence. Grâce à elle, la Croyance peut voir le fin fond de notre univers. Elle peut aussi en sortir et là elle voit un deuxième univers adjacent au notre. Pas parrallèle, non, adjacent en un seul et unique point de rencontre. Elle voit aussi la position de l'espèce humaine au sein de la super symbiose des univers. Les humains sont placés à l'interface des univers coté univers de matière. La Croyance voit le rôle des humains. Ils sont transmetteurs des énergies symbiotiques des univers. Ils ont, pour accomplir leur rôle, l'énergie des deux univers. Ils ont l'instinct propre aux êtres vivants matériels et ils ont l'intelligence métamatérielle. Les animaux et les végétaux n'ont pas cette deuxième énergie. Ils n'ont que l'instinct pour vivre.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
1 décembre 2007 6 01 /12 /décembre /2007 08:56
Certes, de tout temps, les humains ont eu conscience d'un ou plusieurs univers parallèles. Ils faisaient fausse route ! Pas sur l'existence du ou des univers mais sur sa position par rapport à notre univers. La Croyance vient de découvrir le deuxième univers. Il n'est pas parallèle au notre. Il est adjacent. C'est une différence colossale. Leur réciprocité conditionne l'existence et le rôle des humains dans son environnement. Deux univers parallèles ne se rencontrent jamais. Alors, quel intéret pour les univers ? Aucun ! Deux univers adjacents se rencontrant en un seul point et s'échangeant leur énergie via ce point de passage, là il y a grand intéret pour les univers. Les humains faisaient aussi fausse route sur le nombre d'univers. Il y en a deux et pas un de plus. Un univers dont la structure est faite de matière, celui dans lequel nous vivons qui regroupe toute la matière découverte et à découvrir et un univers qui n'est pas fait de matière mais de métamatière. La métamatière n'est pas du vide. Ce n'est pas non plus de l'antimatière. Ce n'est pas rien. C'est de la métamatière. Comment voir quotidiennement de la métamatière ? Simple ! Quitter momentanement notre univers de matière en dormant. Les rêves sont une fenêtre ouverte aux humains sur la nature de métamatière. Dans leurs rêves, ils se voient vivre dans une nature aux lois différentes. C'est la nature de métamatière. L'univers de matière regroupe ses êtres vivants dans une nature : la nature de matière. L'univers de métamatière regroupe aussi ses êtres vivants dans une nature : la nature de métamatière. L'énergie qui animent tous les éléments vivant dans la nature de matière l'instinct. Tout vit d'instinct dans la nature de matière. L'énergie qui anime tous êtres vivants dans la nature de métamatière est l'intelligence. Tout vit d'intelligence dans la nature de métamatière. les univers matériels et métamatériels vivent en symbiose. Ils s'échangent leur énergie. L'univers de matière transfère son énergie instinct chez son partenaire métamatériel. L'univers de métamatière transfère son énergie intelligence chez son partenaire matériel. Les univers se sont donnés les moyens pour que vivent leur symbiose. Pour le coté univers de matière, le transfère d'énergie est opéré par l'espèce humaine. Les humains sont idéalement situés à l'interface des univers. Les univers leurs ont donné les moyens pour accomplir leur rôle de transmetteurs d'énergies. Les humains ont entre autres l'énergie des deux univers. Ils ont l'instinct propre à tous les êtres vivants matériels, ils ont aussi l'intelligence métamatérielle. Les animaux et les végétaux n'ont pas cette deuxième énergie, l'intelligence. Ils n'ont que l'instinct pour vivre. L'instinct suffit largement pour vivre dans la nature de matière. L'intelligence n'est pas nécessaire pire elle nuit à une vie matérielle dans la mesure où l'espèce qui la possède n'a pas accès aux béatitudes qui présentent la nature de matière comme une paradis. La Croyance fait le pas vers la Science. Pourquoi ? Parce que l'avenir des humains est bouché par le dérèglement climatique. Je m'explique : Les humains ont une particularité que les animaux et les végétaux n'ont pas ; ils sont en perpétuel évolution. Pour que cette évolution humaine est lieu, il faut un moteur et un gouvernail. Le moteur seul peut faire avancer l'évolution humaine mais ce sera au hasard. Le gouvernail seul ne peut pas faire avancer l'évolution humaine. La Science est le moteur de l'évolution humaine. Elle est extrêmement mécanique. Elle a le pouvoir de faire avancer l'évolution mais elle est intrinsèquement miope. Elle est tributaire des preuves matérielles et des outils et techniques matériels. Au niveau de l'univers par exemple, elle ne pas pas voir plus loin que le nez du téléscope Hubble. La Croyance est le gouvernail de l'évolution humaine. Elle est extrêmement clairvoyante. Elle a la vision sur l'éternité. Eternité derrière elle. Eternité devant elle. Par contre, elle est intrinsèquement paralytique. Elle est incapable d'appliquer un seul mouvement. Science et Croyance doivent évoluer de concert. Si l'une ou l'autre est en retrait l'évolution humaine en est déséquilibrée. Actuellement, la Science fait évoluer seule les humains. La Croyance est absente des rouages de l'évolution parce que trop anciennes. La Science a apporté des preuves matérielles à la non existence de "Dieu dans les Cieux". Elle a fait volé en éclats cette croyance qui est devenue obsolète et incapable de remplir son rôle de guide de l'évolution. La Science, sans guide Croyance, a fait avancer les humains au hasard et les a inévitablement précipité contre le mur du dérèglement climatique. La Croyance vient d'évoluer en découvrant la métamatière. Elle a retrouvé sa vision sur l'éternité. Elle est revenue à la hauteur de la Science. Elle est en mesure de reprendre son rôle de guide de l'évolution. La Croyance fait le pas en direction de la Science pour qu'ensemble, Science et Croyance, nous sortions les humains du fossé réchauffement climatique et que nous leurs donnions un avenir durable et serein.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article