Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 09:30
Atil a écrit :

Si on est de bonne foi alors on ne peut pas affirmer qu'il n'y a pas eu de supercheries.
On ne peut dire honnêtement qu'une seule chose : c'est qu'on n'en sait rien.
Mais si jamais on trouvait une méthode pour prouver les miracles, alors ceux-ci ne seraient plus du domaine de la foi mais de la science.


La Croyance et la Science sont deux pôles d'activité distinctes et indispensables chez les humains.
A chacun son domaine sans ingérence chez l'autre.
Quand la Science se fait Croyance ce n'est que science-fiction !
Quand la Croyance se fait Science ce n'est qu'abhération scientifique !
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 09:19
Atil a écrit :

Pendant des millénaires, à cause de la Bible, les hommes ont CRU que notre but était de domestiquer, dominer et asservir la nature. C'était bien une croyance. Et c'est grace à la science qu'on a enfin compris l'écologie.
C'est donc les réflexions de certains scientifiques et philosophes qui ont fait découvrir que la science appliquée dévait être freinée, et non pas les croyants.


La Bible est digne de respect. Elle a guidé des milliers de générations et en guide encore. Mais la Croyance est évolutive. Elle s'adapte à l'évolution humaine. Elle doit s'adapter à l'évolution de sa consoeur la Science pour faire évoluer les humains de façon durable.

Sans le guide de la Croyance, la Science s'emballe dans la matérialité et noircit l'évolution humaine en détruisant l'environnement matériel.
Sans le moteur de la Science, la Croyance s'enlise dans des dogmes métamatériels qui empêchent toute évolution.
Science et Croyance doivent évoluer la main dans la main.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 09:02
Atil a écrit :

L'intelligence c'est de l'information.
L'intelligence permet de construitre le monde de la culture (noosphère) par opposition au monde de la nature.
C'est le création du mot "métamatière" qui m'intrigue.
Cela fait un mot de plus qui se rajoute à "intelligence", "noosphère", "culture", "mêmes", etc ... Et il contient le mot "matière" ce qui pourrait induire en erreur car il laisse penser qu'il s'agit d'une substance, ce qui n'est pas prouvé.

Enn tout cas nous parlons bien ici d'intelligence et plus de croyance.
Encore que les croyances habitent bien dans la partie inférieure du monde des mêmes / Noosphère.


Soyons clairs et logiques en Croyance comme la Science est claire et logique si l'on veut être crédible aux yeux des scientifiques de la matière.

L'intelligence et l'instinct sont des énergies. Seules, elles ne construisent pas. Il faut les associer à de la matière pour "construire".

De l'intelligence en contact avec de la matière ça devient de la technique. Une technique issue de l'intelligence est en perpétuelle évolution comme chez les humains.

De l'instinct en contact avec de la matière est aussi de la technique. Une technique issue de l'instinct n'évolue pas (ou très peu) comme chez les animaux et les végétaux.

La matière étant une constante, on peut en déduire que l'intelligence est évolutive et que l'instinct est figé au plus au degré par des lois immuables.

La métamatière est ce qu'il y a au-delà de la matière. L'univers de métamatière se trouve au-delà de l'univers de matière. Ce n'est pas un univers d'antimatière. L'antimatière appartient à l'univers de matière. La Science cherche en vain l'antimatière ? La Croyance a trouvé tout un univers de métamatière !

Métamatière est un mot nouveau pour une théorie nouvelle inscrite dans la suite logique d'une Croyance en perpétuelle évolution.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 08:34
Atil a écrit :

Ce qui nous empèche de profiter simplement des plaisirs de la vie ce n'est pas l'intelligence mais les croyances.
Au lieu de vivre simplement nous cherchons à atteindre plein de buts artificiels rendus attrayants par nos croyances : recherche de gloire, besoin de suivre les ordres contenus dans des livres religieux, désir de suivre une tradition, etc ...


Les humains n'ont pas accès aux béatitudes matérielles comme y ont accès les animaux et les végétaux...
le paradis terrestre n'existe pas pour les humains.
C'est pas la peine de le chercher, on ne le trouvera pas. Plus on le cherchera, plus on s'en éloignera.
Il faut se faire une raison ; c'est à cause de l'intelligence.

Les humains n'ont pas demandé l'intelligence. Elle leur a été imposée dès leur naissance. Leur récompense est ailleurs. Les humains ne connaissent pas la Mort comme la connaissent les animaux et les végétaux. Les humains sont éternels. Après la mort de leur corps de matière, ils se voient vivre dans la nature de métamatière pour l'éternité.

Pour les humains, la Croyance est l'art de se forger un avenir éternel viable. La Croyance sait comment faire pour qu'au cours de leur vie quotidienne ils se créent un patrimoine éternel de qualité qu'ils retrouveront après la mort de leur corps de matière.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 08:14
Atil a écrit :

>>>>>Le dressage se fait volontairement.
Je parlais de réactions animales spontanées, sans que l'homme n'ait rien voulu apprendre à l'animal.


Les animaux et les végétaux ne font rien sciemment. Leurs comportements sont dridés par les lois idéales de la nature de matière. Ils ne peuvent pas les outrepasser. Ils ne peuvent pas vivre comme bon leur semble comme les humains... Heureusement pour la nature parce que, vu les problêmes quelle a avec les humains, ça deviendrait ingérable !!
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
12 mars 2007 1 12 /03 /mars /2007 07:45
tayaqun a écrit :

Peux-tu nous donner des exemples d'implications?
Je réfléchis comme les autres.
Cela fonctionne comme un beau moteur binaire...



Les natures matérielles et métamatérielles vivent en symbiose parce quelles ont besoin de l'énergie de leur partenaire.
La nature de matière a besoin de l'intelligence de la nature de métamatière pour veiller à l'harmonie de ses éléments.
La nature de métamatière a besoin de l'instinct de la nature de matière pour veiller à l'harmonie de ses éléments.

Les natures et leurs éléments ne peuvent pas agir directement dans l'espace partenaire à cause de la barrière infranchissable qui sépare la matière de la métamatière. Les natures ont donc trouvé un autre moyen. Elles ont doté une espèce vivant dans l'espace partenaire de son énergie avec la condition sine qua non que cette espèce soit en communication permanente avec elle.
La nature de métamatière dote l'espèce humaine de son énergie pour quelle agisse sous son couvert dans la nature de matière afin de diffuser l'intelligence nécessaire à l'harmonie des éléments matériels. A condition que les humains soient en constante communication avec la nature de métamatière.
La nature de matièredote l'espèce esprit de ses instincts pour quelle agisse sous son couvert dans la nature de métamùatière afin de diffuser l'instinct nécessaire à l'harmonie des éléments métamatériels. A condition que les esprits soient en constante communication avec la nature de matière.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
11 mars 2007 7 11 /03 /mars /2007 09:09
tayaqun a écrit :

J'aimerais que Claude de Bortoli résume sa vision des choses.



Ma théorie est claire et logique. En voici les bases :

Il est impossible physiquement et techniquement de sortir de notre univers. Il est néanmoins possible d'en sortir par l'intelligence.

Lorsque l'on sort par l'intelligence de notre univers et que l'on s'en éloigne on distingue deux sphères infiniment puissantes reliées par un seul point commun. Les sphères ne sont pas parallèles mais adjacentes. Elles se rencontrent en un point commun et un seul.

Une sphère contient toute la matière ; c'est notre univers de matière.
L'autre sphère contient tout ce qui est fait du contraire de la matière : la métamatière. C'est l'univers de métamatière.

L'univers de matière réunit ses éléments de matière dans une nature : la nature de matière.
L'univers de métamatière réunit ses éléments de métamatière dans une nature : la nature de métamatière.

L'énergie qui anime les éléments de la nature de matière est l'instinct.
L'énergie qui anime les éléments de métamatière est l'intelligence.

Les natures matérielles et métamatérielles vivent en symbiose. Elles s'échangent leur énergie.
La nature de matière transfère son instinct chez sa partenaire métamatérielle et reçoit d'elle l'intelligence.
La nature de métamatière transfère son intelligence chez sa partenaire matérielle et reçoit d'elle l'instinct.

Ce transfert d'énergie est opéré par deux espèces situées à l'interface des univers. Coté nature de matière ce sont les humains qui transfèrent les énergies nécessaire à la symbiose des univers. Coté nature de métamatière ce sont les esprits qui ont ce rôle.

Pour remplir leur rôle de transmetteurs d'énergie les humains et les esprits ont les énergies des deux natures.
Les humains sont instinctifs comme tous les êtres vivants du Matériel. Ils ont aussi l'intelligence métamatérielle.
Les esprits sont intelligents comme tous les êtres vivants de la nature de métamatière. Ils sont aussi instinctifs.

Humains et esprits ont tous deux l'instinct et l'intelligence. Ils ont une communauté de sort. Ils sont compatibles. Ils sont programmés par les natures matérielles et métamatérielles pour vivre en symbiose. Leur symbiose est la seule liaison d'une symbiose infiniment plus puissante : la symbiose de l'univers matériel et de l'univers métamatériel.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
11 mars 2007 7 11 /03 /mars /2007 08:29
tayaqun a écrit :

La religion peut apporter des "preuves"... Ainsi, en se limitant à la religion chrétienne, les prodiges et miracles des Saints, donnaient une espèce de preuve à celle-ci. Et il faut être de bonne foi pour en discuter: il n'y a pas eu que des supercheries.


J'aimerais que Claude de Bortoli résume sa vision des choses.


Le propre d'une preuve matérielle est qu'elle peut être vue par tout le monde.

On ne peut donc pas parler de preuves matérielles "les prodiges et miracles des Saints". Ce sont des brides de croyances.

La Croyance bannit les preuves matérielles. Elle les redoute comme la Science redoute l'absence de preuves matérielles.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
11 mars 2007 7 11 /03 /mars /2007 08:13
Atil a écrit :

Mais, finalement, on parle neaucoups de métamatière ici. mais qu'est-ce qui nous prouve qu'elle existe vraiment ?
Et comment passe-t-on de la proposition "la métamatière existe" à "donc la croyance permet de corriger la science" ?
Je ne vois aucun lien logique permettant de déduire la 2ème phrase de la 1ère.



La découverte de la métamatière est prouvée par l'intelligence et la logique quelle dégage !

La découverte de la métamatière est une évolution de la Croyance. Cette découverte nous montre clairement, entre autres choses, que les humains sont obligés de se comporter de façon responsable dans l'environnement de matière sinon il risque de se faire rapeller à l'ordre par la nature de métamatière.

La Croyance lance un cri d'alerte à l'exubérance de la Science. Elle lui demande de freiner son emballement et de se laisser conduire par la clairvoyance de la Croyance pour retrouver ensemble le chemin de l'évolution durable.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
11 mars 2007 7 11 /03 /mars /2007 07:55
Atil a écrit :

Les animaux aussi ont des croyances. On a même fait des études la-dessus.
Ainsi, si l'on apporte à manger à des animaux alors qu'ils faisaient un certain geste, ils auront tendance à répéter ce geste car ils croient que c'est cela qui a fait venir la nourriture.



Ca s'appelle du dressage !

L'instinct est l'énergie de la nature de matière. Les animaux et les végétaux vivent seulement d'instinct. L'instinct suffit largement pour vivre dans la nature de matière. L'intelligence n'est pas nécessaire. Pire, l'intelligence nuit à une vie matérielle dans la mesure où l'espèce qui la possède, l'Humain, n'a pas accès aux béatitudes matérielles qui présentent la nature de matière comme un paradis.

L'intelligence est l'énergie de la nature de métamatière. Les êtres vivants métamatériels vivent d'intelligence. L'instinct n'est pas nécessaire pour vivre dans la nature de métamatière. L'instinct nuit à une vie métamatérielle.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article