Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 07:57
d'apres ce que je t'ai compris, t'es le genie , et il te manque l'ensemble des cons qui vont constituer ta base, ton probleme, c'est que les temps ont changé, de nos jours, il y a autant de genies que de cons, mais bonne chance, Freude a reussi cette equation, aucune raison, que tu reussisse pas.

Pourquoi ce complexe d'infériorité ?

J'oeuvre pour la Croyance. Vous aussi, je pense. Alors on est partenaire, pas concurrent !

Il est nécessaire de mettre de l'ordre dans la hiérarchie des acteurs de la Croyance. Sourire
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 10:54
Il y a une hiérarchie chez les acteurs de la Croyance ; Comme en Science ! Tout ce petit monde est au service de leurs congénaires en ce qui concerne la Croyance. En bas de la hiérarchie, se trouvent le stade des profiteurs de la Croyance. Les Charlatans adaptent les croyances ancestrales à leur convenance et tentent de séduire leurs comtemporains pour en tirer des profits purement matériels. Puis vient le stade des praticiens en Croyance. Les Généralistes. Ils sont gardiens des aquis en Croyance et entretiennent les croyances ancestrales chez leurs proches. Les Spécialistes, plus férus dans certaines parties des croyances ancestrales. Vient le stade de ceux qui cherchent à faire évoluer la Croyance. Les Chercheurs qui se hissent sur le piedestal stable des croyances ancestrales et qui cherchent au loin. Au sommet de la hiérarchie se trouvent les Génies. Depuis leur piedestal stable ils ont découvert une nouvelle croyance.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 09:44
"Salam Alaikoum, Hamdoulillaih, ont à le Coran, pour toutes explications tous es dans le CORAN. Monsieur de Bortoli." J'ai cherché dans les Livres Saints à comprendre ce que les humains venaient faire dans une nature qui n'a pas besoin de leur intelligence destructrice et je n'ai pas trouvé. Merci élissa de me donner quelques explications au regard de votre croyance.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 08:11
si d'un point de vue pragmatique elle est difficilement conçevable en terme de lieu, et de fonctionnement concret, force est de constater que cette théorie est une grille de lecture du monde attractive et dynamique, avec du mouvement, de l'énergie, des monades, des esprits, de l'atomisme, de la transcendance, un monde visible/matériel et un monde invisible/immatériel et ce sans frontière,oui "un esprit lié à chacun de nous pour l'éternité", cette découverte est plus de l'ordre du "rêve"d'immortalité que chaque humain porte en lui qu'une découverte réelle, mais tu la vis comme réelle et que tu te vis "éternel", j'envie ton bonheur! en attendant, à défaut de me vivre immortelle et de conçevoir le reste de l'humanité comme éternelle, je rêve à un monde sans défunts.


Dans la nature matérielle le seul fait de se savoir mortel fait mériter l'éternité !

Compte tenu que dans cette nature tout est mortel, pour que la vie vaille la peine d'être vécue la nature se présente comme un paradis.

Les animaux et les végétaux ne se savent pas mortels jusqu'au moment de leur mort. Ils ont accès, tout au long de leur vie, aux béatitudes matérielles qui présentent la nature de matière comme un paradis.

Les humains se savent mortels. Celà nuit à leur vie. Ils n'ont pas accès aux béatitudes matérielles qu'éprouvent les animaux et les végétaux. Ils se savent mortels parce qu'ils possèdent une force que les autres êtres vivants n'ont pas : L'intelligence.

Les humains n'ont pas demandé l'intelligence. Elle leur a été imposée dès leur naissance par la nature de métamatière pour qu'ils soient des transmetteurs d'intelligence dans la nature de matière. La nature de métamatière transmet son intelligence à sa partenaire la nature de matière via les humains.

Mais l'intelligence nuit à la vie des humains : A cause d'elle ils se savent mortels !
Il est donc juste et naturel qu'ils reçoivent une compensation à la hauteur du travail fourni. Le salaire est l'éternité.
Les humain ne connaissent pas la Mort comme la connaissent les animaux et les végétaux. Après la mort de leur corps de matière, ils se voient vivre dans la nature de métamatière au travers de la vie de l'esprit issue de leur propre vie.

Les humains vivent dans une nature où tout est mortel. Ils n'échappent pas à la mort.
Mais ils ont aussi un "pied" dans la nature de métamatière puisqu'ils possèdent la force de cette nature : L'intelligence.
Les humains héritent aussi de droit de la spécificité de la nature de métamatière : L'éternité !
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
23 janvier 2007 2 23 /01 /janvier /2007 10:21
Un humain seul n'est pas viable. Un esprit seul n'est pas viable. Un humain et un esprit forme une paire. L'entité viable est la paire humain/esprit. la paire humain/esprit est intimement liée pour l'éternité. Dès la naissance d'un humain, un embryon d'esprit se greffe à l'humain et se génère au depend de la vie du gestateur humain. Le foètus d'esprit mémorise les molécules de métamatière que le gestateur humain produit naturellement dans sa vie quotidienne. Les images mémorisées sont l'anatomie de l'esprit. La mort du corps de l'humain gestateur correspond à la naissance de l'esprit. Par un processus défiant les lois matérielles, l'humain gestateur, après la mort de son corps de matière, se voit vivre dans la vie de l'esprit issue de sa propre vie et celà pour l'éternité. L'humain, pendant sa vie, génère un esprit qui deviendra son hôte pour l'éternité quand son corps de matière disparaîtra. Les molécules de métamatière produites par un humain pendant sa vie ne génèrent pas seulement un foétus d'esprit. Elles attirent aussi des esprits en mal d'amélioration ou des esprits en besoin de perfection. Si le foétus d'esprit ne participer pas à la vie du gestateur humain et ne peut pas l'influencer, les esprits parrains eux peuvent influencer le comportement intelligent des humains parrainés à condition que ceux-ci soient en contact avec eux. Les esprits parrains ont la possibilité d'influencer le comportement intelligents des humains parrainés à condition que ceux-ci oient en contact avec eux et non pas rompus unolatéralement la communication. Le propre d'un humain est qu'il est éternel. le propre d'un esprit est qu'il n'est pas figé dans l'éternité mais qu'il se renouvelle dans le Matériel en parrainant des vies humaines. Il récupère les molécules de métamatière produites par les humains parrainés et s'en sert pour s'améliorer. L'esprit parrain sait quelle est la meilleure façon de faire pour produire des molécules métamatérielles saines lesquelles génèreront un foètus d'esprit viable de suite. Il vit dans une nature dont l'intelligence est l'énergie ! L'esprit est intelligent au plus haut degré !
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
23 janvier 2007 2 23 /01 /janvier /2007 09:08
Le respect des autres et de leur croyance est un devoir dans l'explication de ma découverte ! Je suis chercheur en Croyance. J'ai fait une découverte majeure qui fait faire un bond en avant spectaculaire à la croyance. J'explique cette découverte avec un profond respect aux croyances anciennes. la Métamatière est ce qu'il y a au-delà de la matière. Toute la métamatière est comprise dans un univers aussi puissant que notre univers de matière lequel contient tout ce qui est fait de matière. L'énergie qui anime l'univers de matière est l'instinct. L'énergie qui anime l'univers de métamatière est l'intelligence.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
23 janvier 2007 2 23 /01 /janvier /2007 08:28
et alors c'est quoi "cet univers de métamatière en symbiose avec l'univers de la matière"?, ce que tu as dévouvert n'est rien d'autre qu'un néologisme, un nouveau mot: "métamatière" et ça c'est du "métalangage", car en fait tu réfléchis moins sur une thèse futuriste que sur un mot, un terme: ici "métamatière", et si tu ne le fais pas alors en fait c'est que ce mot n'a qu'une fonction superficielle dans ton discours voire esthétique.

J'ai découvert ce qu'il y a au-delà de la matière : La métamatière.
J'ai découvert ce qu'il y a au-delà de notre univers de matière : Un univers de métamatière.
J'ai découvert ce qu'il y a au-delà de chaque être humain : Un esprit lié à chacun de nous pour l'éternité !
La Croyance vient de faire un bond en avant spectaculaire qui la place devant l'évolution de la Science.

"la croyance regarde notre univers de l'extérieur", tu parles ici de transcendance, sinon ça ne veut rien dire, et à en croire cette phrase tu personifie la croyance (une croyance ça regarde!); dans cette optique si la croyance est une personne tu parle alors de "psychique", et finalement qu'est-ce qui psychiquement peut (quel humain peut prétendre) se regarder de l'extérieur et regarder la planète en se délogeant et d'une de sa matière cérébrale ( et de deux de la planète terrestre (on est donc dans l'immanence que l'on soit sur le versant de la pensée magique (croyance) ou de la pensée scientifique), bien sûr un astronaute peut physiquement regarder la p^lanète de l'extérieur mais pas psychiquement. en revanche si tu déifie la croyance, ton raisonnement admet la transcendance, si l'humain en est dépourvu, un dieu métamatériel en serait pourvu ou du moins ici les extraterrestres. encore que les termes de science et de croyance ne conviennent pas du tout, je trouve.

En intelligence tout est possible !
La Croyance vient de placer un "oeil intelligent" à l'extérieur de l'univers de matière.
Cet "oeil intelligent" nous transmet des "images intelligentes" de ce qu'il voit.
Il voit deux sphères infiniment puissantes reliées en un seul point commun : Notre univers de matière vit en symbiose avec un univers de métamatière.
Si l'on s'approche du point de rencontre des univers on apercoit l'activité de deux espèces d'êtres vivants d'exception : Les humains coté univers de matière et les esprits coté univers de métamatière.
Toutes les énergies que les univers se transfèrent pour leur symbiose passent via les humains et les esprits.

moi je pense que ton univers de "métamatière" c'est la réalité psychique/langagière et que ton univers de "matière" c'est la réalité physique/tangible, sinon ce que tu as découvert n'est pas très intelligible et relève du barbarisme ou plus gentiment de la poésie, mais ce n'est que mon avis.

C'est un véritable univers !
Un univers qui contient tout ce qui est fait de métamatière avec comme énergie : L'intelligence.
Notre univers de matière contient tout ce qui est fait de matière avec comme énergie : L'instinct.
L'univers de métamatière est un univers aussi puissant que notre univers de matière. Les deux univers vivent en symbiose. Les énergies symbiotiques sont transférées par les humains pour le coté Matériel et par les esprits pour le coté Métamatériel. __________________
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
23 janvier 2007 2 23 /01 /janvier /2007 07:56
Merci Claude pour cette découverte.
Quelles en sont les applications théoriques/pratiques?


Elles sont nombreuses.

L'une d'entre elles : Nous ne résouderons pas le problème du réchauffement climatique par la Science et par le Matériel.

Nous le résouderons par la Croyance et par la Métamatérialité.

Le réchauffement climatique est un prôblème lié aux comportements intelligents des humains et la nature métamatérielle est compétente en matière d'intelligence.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
22 janvier 2007 1 22 /01 /janvier /2007 10:31
Merci Claude pour ces précisions.

Une petite question au sujet de la réincarnation. Si j'ai bien compris, selon toi, les esprits (qui proviennent de la mort physique des êtres humains) restent dans la métamatière et ne se réincarnent plus dans le monde matériel. Mais étant donne que beaucoup d'entre eux n'auront pas encore atteint le niveau requis pour vivre pleinement dans la métamatière, ils seront obligés (ou se sentiront obligés) de s'améliorer en reprenant contact avec le monde matériel et en "parrainant" (je reprends ton terme) des êtres humains.

Je trouve, dans cette manière de concevoir les choses, une notion d'injustice. Pourquoi un esprit, issu de la mort physique d'un être humain, va-t-il souffrir dans le monde de la métamatière alors qu'il n'est pas responsable de son niveau d'évolution ? Tu dis toi-même qu'un esprit en gestation dans un corps humain, vivant dans le monde matériel, n'a aucune influence sur le comportement de cet être humain. Il est un peu comme un foetus dans l'utérus de sa mère. Pourquoi cet esprit aurait-il à "payer" (dans le monde de la métamatière) les erreurs commises par l'être humain qui le portait, erreurs dont il n'était pas responsable ?

Toujours selon ta théorie, chaque être humain est en relation avec deux esprits : le premier est en gestation au sein de l'être humain qui le porte et n'a donc aucune influence sur lui et le second est un parrain qui pourrait guider l'être humain en question si celui-ci le souhaite (une sorte d'ange gardien).

Pourquoi compliquer les choses et n'avoir pas gardé le principe de la simple réincarnantion ? Un esprit insuffisamment évolué et ne pouvant pas vivre indéfiniment dans la métamatière reviendrait vers le monde matériel en se réincarnant dans un corps physique humain et en le guidant de l'intérieur. Ces aller et retour de l'esprit se feraient antant de fois qu'il le faut jusqu'au moment où l'esprit soit suffisamment évolué pour continuer sa vie dans le monde de la métamatière, atteignant ainsi le paradis ou le nirvana. Cette façon de voir les choses ne me semble pas être en contradiction avec ta théorie ; en plus elle a l'énorme avantage de rendre l'esprit responsable de l'état d'évolution dans lequel il se trouve.

Brahim



Pas mal Brahim !! Sourire

Un esprit est un être vivant dans la nature de métamatière ; Il ne naît pas du néant ! Il a une phase de gestation dans la vie quotidienne d'un humain. Le comportement de l'humain produit naturellement des molécules de métamatière et le foétus d'esprit les récupère pour se constituer une anatomie sans matière. Le foètus d'esprit se génère au depend de la vie de son gestateur humain.

Le foétus d'esprit ne participe pas à la vie de l'humain gestateur. Il ne peut pas l'influencer dans tel ou tel comportement qui pourrait lui fournir de meilleures molécules de métamatière. Le foétus d'esprit ne fait que mémoriser les molécules de métamatière produites par son gestateur humain sans rien arbitrer. Il mémorise ce que est bien pour lui comme ce qui est mauvais pour lui. Il mémorise le Bien comme le Mal sans rien arbitrer.

L'hygienne vaut que les molécules de métamatière produites par le comportement de l'humain gestateur soient les plus conformes métamatériellement que possible pour que le foètus d'esprit naisse le plus viable que possible dans la nature de métamatière.

Une fois né, le nouvel esprit a deux options : Soit il est viable parce que l'humain gestateur aura produit des molécules conformes pour la nature de métamatière, soit il n'est pas viable parce que l'humain gestateur aura produit des molécules non conformes pour la nature de métamatière.

Dans le premier cas, le nouvel esprit accède de suite aux hautes sphères de la nature de métamatière. Dans l'autre cas, il se retrouvera dans les bas-fond de la nature de métamatière, dans des endroits saturés d'angoisses qui vont obliger le malheureux esprit à s'améliorer.

De telles angoisses n'existent pas dans la nature de matière. La nature de matière n'a pas besoin de ces angoisses métaphtsique pour persuader les êtres matériels à être conformes. La perspective de la souffrance et de la mort, via l'instinct de conservation, suffisent normalement à persuader un être matériel de s'améliorer.

Mais la mort n'existe pas dans la nature de métamatière. Ce sont ces endroits saturés d'angoisses métaphysique qui vont obligés les esprits non viables à s'améliorer. Ils ne peuvent pas s'accomoder de cet état. Ils sont obligés de s'améliorer. La souffrance est trop intense. Et pour compliquer leur état, pour s'améliorer, les esprits doivent faire appel à des humains qui peuvent ne pas être disposés à cette entente.

Le pire dans tout çà est que l'humain gestateur, qui est à l'origine de cet esprit non viable, se voit lui aussi vivre dans la vie du malheureux esprit issue de sa propre vie. Il se voit lui aussi éprouver les angoisses métaphysiques de son hôte esprit. L'humain ne peut rien faire. Il ne peut que subir. C'était avant, lorsqu'il vivait qu'il pouvait produire des molécules saines de façon à faire naître un esprit viable. Une fois son corps de matière mort, une fois l'esprit né, l'humain gestateur ne peut plus rien faire.

Après la mort de son corps de matière, l'humain gestateur ne peut que profiter du bonheur métaphysique d'un esprit né viable ou subir les angoisses métaphysiques d'un esprit né non viable sans rien arbitrer.

Après la mort de son corps de matière, l'humain devient l'hôte d'une vie sans matière laquelle était hôte de la sienne quand il vivait ! Clin d'oeil
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
22 janvier 2007 1 22 /01 /janvier /2007 09:19
Ce n'est guère éclairant...
Mais admettons: dans ce cas, quelle est la différence entre Science et Croyance ?


Les humains sont faits d'un corps matériel mortel qui vit dans la nature de matière. Ils sont faits aussi d'un avenir éternel dans la nature de métamatière.
L'avenir métamatériel des humains se prépare dans leur vie matérielle quotidienne.

La Science étudie le monde de matière et la Croyance étudie le monde de métamatière.

La Science, avec ses preuves matérielles, est le domaine de la partie matérielle de l'Humain.
La Croyance, avec ses preuves intelligentes, est le domaine de la partie métamatérielle de l'Humain.

Science et Croyance sont deux pôles d'activité distinctes indispensables aux humains.
Science et Croyance doivent évoluer de concert, "la main dans la main", pour éviter un déséquilibre fatal dans le comportement des humains dans leur environnement.

Mon domaine d'activité est la Croyance. Je suis chercheur en Croyance. J'ai découvert un univers de métamatière qui vit en symbiose avec notre univers de matière.

Avec cette découverte, la Croyance rattrappe un retard de mille ans quelle avait pris sur la Science.
La Croyance dépasse même la Science en évolution. Elle regarde maintenant notre univers de "l'extérieur". Elle voit deux sphéres infiniment puissantes reliées en un point commun, là où se trouvent les humains.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article