Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 décembre 2005 6 24 /12 /décembre /2005 08:12


Les humains font partie du système d’échange symbiotique des natures. Ils sont transmetteurs d’intelligence et non émetteurs. Ils diffusent l’intelligence en provenance de la nature sans matière et ont obligation de communication sincère avec l'instance émettrice d'intelligence. Les énergies symbiotiques que s’échangent les natures doivent être saines. Si les humains coupent la communication avec la nature sans matière et agissent sans contrôle ils diffusent de l’intelligence dévoyée.


Les esprits
font aussi partie du système d’échange symbiotique des natures. Ils sont transmetteurs d’instinct. Ils diffusent l’instinct en provenance de la nature matérielle et ont obligation de communication sincère avec l'instance émettrice d'instinct. La nature sans matière reçoit de l’instinct sain issu de son partenaire. Si les esprits coupent la communication avec la nature matérielle et agissent sans contrôle ils diffusent de l’instinct dévoyé.


Les humains et les esprits possèdent deux forces motrices : L’instinct et l’intelligence. Ils sont les seuls dans leur environnement à avoir deux forces. Les autres êtres n'ont qu'une force : soit l'instinct s’ils vivent dans la nature matérielle, soit l’intelligence s’ils vivent dans la nature sans matière.


La nature matérielle
émet et contrôle l’instinct, la nature sans matière émet et contrôle l’intelligence. L’intelligence n’est pas une force matérielle, l’instinct n’est pas une force sans matière.        
Le comportement instinctif des humains est contrôlé par la nature matérielle.
Le comportement intelligent
des humains est contrôlé par la nature sans matière.            
Le comportement intelligent des esprits est contrôlé par la nature sans matière.
Le comportement instinctif des esprits est contrôlé par la nature matérielle.


Les humains et les esprits sont intrinsèquement faits pour vivre en symbiose. Leur union est le seul système d’échange d’énergies vitales pour les natures. Le moteur qui fait fonctionner l’union de ces deux races est une carence qui les affecte. Les humains ont besoin d’un contrôle de leur intelligence, les esprits ont besoin d’un contrôle de leurs instincts. La nature sans matière contrôle l’intelligence des humains via les esprits, la nature matérielle contrôle les instincts des esprits via les humains.                                              


La symbiose des humains et des esprits
se déroule ainsi : un humain, vivant dans un environnement instinctif, lui même hautement instinctif, transforme naturellement, sans qu’il s’en rende compte, les actions de sa vie quotidienne en « substances instinctives » assimilables par un partenaire esprit. L’esprit capte les substances instinctives et s’en sert pour orienter son comportement instinctif. Il reçoit le contrôle des instincts dont il a besoin de la nature matérielle via un humain. Un esprit, vivant dans un environnement intelligent, lui même hautement intelligent,  transforme naturellement les actions de sa vie en « substances intelligentes » assimilables par un partenaire humain. L’humain capte ces substances intelligentes et s’en sert pour orienter son comportement intelligent. Il est contrôlé en intelligence par la nature sans matière via les esprits.                                                  


La symbiose fonctionnement si les deux parties s’investissent dans l’union. Les esprits contrôlent efficacement et font évoluer l'intelligence et le comportement intelligent des humains à condition que ceux-ci soient à l’écoute et solidaires de leurs partenaires. Les humains doivent orienter leurs comportements quotidiens de façon à produire des substances instinctives saines capables d’attirer un partenaire sans matière sain. Les humains contrôlent et font évoluer les instincts et le comportement instinctif des esprits à condition que ceux-ci soient solidaires avec leurs partenaires humains. Ils doivent orienter leur vie de façon à produire des substances intelligentes attractives capable d’attirer un partenaire humain sain.


La nature matérielle est vulnérable à l'intelligence. La nature sans matière est vulnérable à l’instinct. Cette vulnérabilité est nécessaire pour le fonctionnement de la symbiose  des natures. Par cette ouverture dans l’invulnérabilité se transfèrent les énergies symbiotiques. Les natures ne prendront pas le risque de se transmettre de l’énergie dévoyée ; Il en va de leur propre existence par effet de symbiose.
Les transmetteurs humains et esprits doivent transférer de l’énergie saine.Si les esprits diffusent, dans leur environnement, de l’instinct dévoyé parce qu’ils ont coupé la communication avec la nature matérielle, ils se détruisent. Si les humains diffusent, dans leur environnement, de l’intelligence dévoyée parce qu’ils ont coupé la communication avec la nature sans matière, ils se détruisent. Les natures ont scellé cette loi dans leur union depuis toujours et pour toujours.

 
 
                Claude De Bortoli
     Découvreur de l'univers sans matière



Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
17 décembre 2005 6 17 /12 /décembre /2005 08:45


L'Univers matériel et l'Univers sans matière sont séparés par une barrière infranchissable. Elle a l'avantage de séparer deux mondes différents dans leur structure, leurs lois et leur environnement. Les univers ne s'ingèrent pas, ils se complètent. Ils ne se mélangent pas, ils se côtoient. Aucun être intelligent de la nature sans matière ne peut passer et agir dans l'environnement instinctif. Aucun être instinctif du Matériel ne peut passer et agir dans l'environnement intelligent. Sans cette barrière, les éléments des deux natures modèleraient l’espace partenaire en leur faveur et bouleverseraient les lois naturelles en vigueur.


La symbiose des univers se concrétise par des actions au sein même des natures. Mais une barrière interdit toute permutation d’éléments susceptibles d’agir dans l’espace partenaire. Les natures vont utiliser un autre moyen : elles vont doter des éléments vivant dans l’espace partenaire de leur énergie. La nature sans matière va doter les humains de son intelligence avec la condition sine qua non d’une parfaite communication entre elle et eux. Les humains ont, de ce fait, deux forces : l’instinct propre aux êtres de la nature matérielle et l’intelligence. Ils ont pour rôle d’agir intelligemment dans l'environnement instinctif sous couvert de la nature sans matière.
La nature matérielle va doter les esprits de ses instincts avec comme condition sine qua non une parfaite communication entre elle et eux. Les esprits ont aussi deux forces ; l’intelligence propre aux êtres sans matière et l’instinct. Ils ont pour rôle d’agir instinctivement dans l'environnement intelligent sous couvert de la nature matérielle.


Les humains et les esprits ont le même rôle dans leur environnement. Ils ont une communauté de sort. Ils sont compatibles. Ils sont intrinsèquement faits pour vivre en symbiose. Seuls ils ne sont pas viables. Leur union est la seule liaison entre l’univers matériel et l’univers sans matière. Elle est l’instrument d’une symbiose plus puissante ; Au travers de l’union de ces deux races s’échangent les énergies nécessaires au fonctionnement de la symbiose de l'univers matériel et de l'univers sans matière.


           Claude De Bortoli
Découvreur de l'univers sans matière



Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
13 décembre 2005 2 13 /12 /décembre /2005 07:59

 
Dans la symbiose des univers, les humains ont pour rôle de transférer et de diffuser les énergies nécessaires à cette union. Ils partagent ce rôle avec d’autres êtres vivants situés dans la partie sans matière. Pour faciliter l’écriture je propose de les appeler : les esprits.

Les humains et les esprits sont situés dans le système d’échange symbiotique des univers ; Les humains dans la partie matière, les esprits dans la partie sans matière. Ils transfèrent des énergies. De quelles énergies s’agit-il ?


Un univers a un environnement ; une nature. Cette nature est composée d’éléments qui ont besoin d’une énergie pour fonctionner, pour se mettre en mouvement, pour vivre.


L’énergie de l’univers de matière est l’instinct.
L’énergie de l’univers sans matière est l’intelligence.


Dans la nature de matière, tout vit d’instinct.
Dans la nature sans matière, tout vit d’intelligence.


La nature matérielle contrôle l'instinct.                             
La nature sans matière contrôle l'intelligence.


La nature matérielle est impuissante face à l'intelligence, cette énergie n’est pas de son monde.         
La nature sans matière est impuissante face à l’instinct, cette énergie n’est pas de son monde.


La nature matérielle, réputée invulnérable, devient vulnérable face à l'intelligence.               
La nature sans matière, réputée invulnérable, devient vulnérable face à l'instinct.
             
Cette vulnérabilité est nécessaire. Les natures sont vulnérables à l’énergie partenaire pour que s’accomplissent les effets de la symbiose. L’intelligence de la nature sans matière pénètre et se diffuse dans la nature matérielle. L’instinct de la nature matérielle pénètre et se diffuse dans la nature sans matière. La vulnérabilité des natures à l’énergie partenaire est le chemin pour le fonctionnement de la symbiose des deux univers.


A part chez les humains, il n'y a pas d'intelligence dans la nature matérielle. Tout vit d'instinct. L'intelligence n'est pas nécessaire pour une vie dans la nature matérielle. L'instinct suffit largement.
                                                                                                                                  
A part chez les esprits, il n'y a pas d'instinct dans la nature sans matière. Tout vit d'intelligence. L'instinct n'est pas nécessaire pour une vie dans la nature sans matière. L'intelligence suffit largement.


L’univers de matière et l’univers sans matière ne se mélangent pas. Ils sont, de toute façon, séparés par une barrière infranchissable qui rend impossible le transfert d’éléments : la barrière entre la matière et de la non matière. Aucun élément de la nature matérielle ne peut passer et agir dans la nature sans matière. Aucun élément de la nature sans matière ne peut passer et agir dans la nature matérielle. Un transfert d’éléments aurait des conséquences apocalyptiques pour les deux natures. Les énergies sont transférables. L’intelligence peut passer dans la nature matérielle à condition quelle soit contrôlée par la nature sans matière. L’instinct peut passer dans la nature sans matière à condition qu'il soit contrôlé par la nature matérielle.


L’intelligence transférée dans le Matériel doit être contrôlée par la nature sans matière. L’instinct transféré dans la nature sans matière doit être contrôlé par la nature matérielle. De l’intelligence non contrôlée nuit à la nature matérielle. De l’instinct non contrôlé nuit à la nature sans matière.


            Claude De Bortoli
Découvreur de l'univers sans matière



 

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
10 décembre 2005 6 10 /12 /décembre /2005 11:05

J’ai découvert le deuxième univers. Cette découverte est le chaînon manquant à la compréhension du rôle des humains dans son environnement et vis à vis du  deuxième univers.


Comment imaginer l’Univers sans matière ? Comment le voir ? Comment visionner son environnement ? Pas par nos sens matériels ; la vue, le toucher, l’odora, etc.  Ces sens appartiennent à la nature matérielle. Nous ne pouvons pas non plus le voir dans des états qui appartiennent au Matériel tel que l’état de veille ; la vie de tous les jours. Rien de ce qui vient de la nature matérielle ne nous permet de voir et de comprendre l’environnement sans matière. Aucune preuve matérielle n’émane de la nature sans matière ; la matière n’est pas de son monde.  


Les humains possèdent une force que les autres éléments de la nature matérielle non pas. Une force qui les différencie des autres êtres vivants. C’est cette qui force leur permet de visionner et de comprendre le deuxième univers. Elle fait des humains le lien entre l’environnement de matière et l’environnement sans matière.


Cette force est l‘intelligence. Dans la nature matérielle seuls les humains possèdent cette force. Vous pensez peut-être : « Et les animaux ne sont pas intelligents ? » Je vous réponds : « Demandez aux animaux  de construire un ordinateur » Ils ne le peuvent pas. Ce n’est pas pour autant qu’ils sont inférieurs. Ils ont autre chose. Ils possèdent une autre force. Une force toute aussi performante. Toute aussi puissante. Une force égale à l’intelligence. Ils ont l’instinct. Ils vivent d’instinct plus ou moins évolué. Nous le verrons.


Pour voir l’univers sans matière et pour comprendre sa relation avec notre univers de matière il faut avoir une vision d’ensemble de leur dualité. Il faudrait sortir de notre univers. Depuis notre Terre nous ne pouvons rien voir.  Impossible matériellement ! Aucun instrument matériel, aucun véhicule ne peut nous aider. Les meilleurs télescopes ne voient que les galaxies les plus rapprochées. Les satellites les plus performants visitent les planètes les plus proches.


Nous pouvons voyager grâce à  notre intelligence. Voyagons !


Sortons de notre foyer terrestre. Voyagons dans notre système solaire. Dépassons des galaxies. Voyagons encore et encore. Dépassons encore des galaxies. Voyagons indéfiniment et sortons de notre univers. Éloignons nous un peu et regardons. Que voyons-nous ? Deux sphères infiniment grandes, de même grosseur, de même puissance, de même valeur. Elles sont très proches l’une de l’autre sans se toucher. Pas parallèles. Non!  Quasi adjacentes. Deux sphères parfaitement symétriques reliées par un point commun. Elles sont pleines de vies. Elles semblent vivre en symbiose. Par leur unique point de rencontre s’échangent les flux nécessaire à leur union.


Pas d’autres mondes devant nous ; Seulement ces deux là : un monde fait de matière et un monde fait sans matière. Un autre monde fait de matière ? Non ! Celui en place prend toute la place de la matière. Un autre monde fait sans matière ? Non ! Celui en place prend toute la place de la non matière. Un mélange des deux ? Impossible ! La matière et la non matière ne se mélangent pas.


Approchons-nous du point de rencontre des deux mondes. Coté matière quelque chose nous interpelle. Là, juste à l’interface des deux mondes, coté matériel, des êtres vivants tiennent une position stratégique. Ils sont au cœur de la symbiose des deux mondes. Ils en sont même l'un des moteurs. Ce sont les humains. Toute l’énergie venant du monde de matière à destination du monde sans matière transite par eux. Les flux du Matériel se concentrent dans ces êtres. Ils ont pour rôle de les transférer en direction de l’environnement sans matière. Les humains sont un des passages obligés des échanges symbiotiques des deux mondes ; Le passage coté matière. Ils ont aussi pour rôle de recevoir et de diffuser dans leur environnement les flux en provenance du monde sans matière. Sans ces êtres d'exception, pas de transfert d’énergie, pas de symbiose des deux univers ; pas d’univers ! L'univers de matière a besoin de l'énergie de son partenaire sans matière pour « exister ».


Voyons coté sans matière. Juste en face des humains d’autres êtres vivants, sans matière, tiennent la même position stratégique. Les flux venant du monde sans matière se concentrent dans ces êtres. Ils ont pour rôle de les transférer en direction de l’environnement de matière. Ils sont le deuxième passage obligé des énergies symbiotiques ; Le passage coté sans matière. Ils ont aussi pour rôle de recevoir et de diffuser dans leur environnement les flux en provenance du monde de matériel. Sans ces êtres d'exception, pas de transfert d’énergie dans l’environnement de matière, pas de symbiose des univers, pas d’univers ! L'univers sans matière a besoin de l'énergie de son partenaire de matière pour « exister ».

Approchons-nous de ces deux races d’exception. Elles vivent en symbiose. Leur union est le seul lien entre les deux univers. Le seul passage possible des énergies symbiotiques des deux univers. De l’intensité de la symbiose de ces deux races dépend le transfert d’énergie nécessaire à une symbiose beaucoup plus grande.


          Claude De Bortoli
Découvreur de l'univers sans matière


Aucun retour de lien n'est exigé, mais vous pourrez toutefois contribuer à faire connaître ce blog en plaçant un lien sur votre site. Merci d'avance !: http://univers-sans-matiere.over-blog.com/

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article