Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 08:08
Les esprits sont des êtres vivants de la nature de métamatière. Ils sont la symétrie des humains.

La nature de matière est peuplée d'êtres vivants faits de matière. Les humains en font partie.
la nature de métamatière est peuplée d'êtres vivants faits de métamatière. Les esprits en font partie.

Humains et esprits ont exactement la même position à l'interface de deux univers qui vivent en symbiose; Les humains sont du coté univers de métamatière, les esprits sont du coté univers de métamatière.

Humains et esprits ont exactement le même rôle dans leur environnement respectif : ils transfèrent et diffusent les énergies symbiotiques des univers. Ce sont eux qui font fonctionner la super-symbiose des univers matériel et métamatériel.
Les humains transfèrent l'instinct du matériel en direction du métamatériel, ils récupèrent l'intelligence métamatérielle et la diffuse dans la nature de matière
Les esprits transfèrent l'intelligence métamatérielle en direction du matériel, ils récupèrent l'instinct matériel et le diffuse dans la nature de métamatière.

Humains et esprits sont les transmetteurs d'énergies. Les univers leurs ont donné les moyens pour accomplir ce rôle capital. Ils leurs ont donné leur énergie. Humains et esprits ont tous deux les énergies des deux mondes.
Les humains ont l'instinct au plus haut degré des êtres matériels, la nature de métamatière leur a aussi donné son intelligence.
Les esprits ont l'intelligence au plus haut degré des êtes métamatériels, la nature de matière leur a aussi donné l'instinct.

Humains et esprits ont une communauté de sort. Ils sont compatibles Ils sont programmés par les univers pour vivre en symbiose. Le seul passage des énergies symbiotiques de la super-symbiose des univers passent obligatoirement par la symbiose des humains et des esprits. D'où l'extrême vigilance de la part des univers sur le bon fonctionnement de l'union des humains et des esprits.

Si par malheur l'union des humains et des esprits est rompue, il y a destruction des environnements.
Si les humains rompent la communication avec la nature de métamatière et les esprits, leur intelligence corrompt leurs instincts. Il en résulte des comportements intelligents anarchiques qui nuisent et qui détruisent l'environnement matériel.
Si les esprits rompent la communication avec la nature de matière et les humains, leurs instincts corrompent leur intelligence. Ils en résulte des comportements instinctifs anarchiques qui nuisent et qui détruisent l'environnement métamatériel.

Humains et esprits ont tout deux deux énergies : l'instinct et l'intelligence alors que les autres êtres vivants en ont qu'une. Les êtres vivants matériels ont l'instinct au plus haut niveau et selon les espèces, les êtres vivants métamatériels ont l'intelligence au plus haut niveau.


L'univers de matière a une seule énergie pour faire fonctionne ses éléments matrériels : l'instinct.
L'univers de métamatière a une seule énergie pour faire fonctionner ses éléments métamatériels : L'intelligence.

Les univers matériel et métamatériel vivent en symbiose. Seuls ils ne sont pas viables. Ils ont un besoin vital de L'énergie du partenaire.
L'univers de matière a un besoin vital de l'intelligence de l'univers de métamatière.
L'univers de métamatière a un besoin vital de l'instinct de son partenaire matériel.

Compte tenu que les univers ne peuvent pas agir directement chez le partenaire, ils ont déléguer ce rôle à deux espèces d'êtres vivants, à la condition sine qua non quelles soient en constante communication avec l'intense émettrice d'énergie. Je m'explique :
La nature de métamatière a délégué le rôle de transmetteur d'intelligence dans l'univers de matière à l'espèce humaine. Elle lui a donné son intelligence. Les humains sont les ambassadeurs de la nature de métamatière dans la nature de matière. Ils doivent toujours agir en intelligence avec l'aval de la nature de métamatière. C'est la nature de métamatière qui aide sa partenaire la nature de matière. Les humains ne sont que les mains intelligentes au service de la nature de métamatière. Tant qu'ils restent en communication avec la nature de métamatière pour leurs comportements intelligents, ils harmonisent la nature de matière et en sont la fierté.
Quand ils rompent unilatéralement la communication et agissent en comportements intelligents sans l'aval de la nature de métamatière, ils détruisent la nature de matière et en deviennent la honte.

C'est ce qui s'est passé pour nous. Nous avons rompu la communication ave la nature ed métamatière en marginalisant une croyance en Dieu devenue obsolète. Notre évolution, et donc nos comportements intelligents, se sont faits l'aval de la nature de métamatière.
Nos instincts et notre intelligence se sont mélangés.
Ils ont corrompus nos comportements intelligents.
Nous détruisons la nature de matière avec le dérèglement climatique.
Nos sommes devenus la honte de la nature de matière.
Nous serons des générations maudites par nos lointains descendants.

Montrons-leurs que nous ne sommes pas fondamentalement mauvais et
nuisibles. Montrons-leurs que c'étaient des erreurs de jeunesse et que nous le regrettons.
Nous avons fait le pire pour eux ; nous avons fait vieillir la Terre de plusieurs millénaires en quelques décennies.
Donnons leurs le meilleur . Donnons leurs un guide d'évolution : la découverte de la métamatière.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 11:05
L'espèce humaine forme une classification à part des animaux et des végétaux.

Les humains ont une anatomie mammifère qui ressemble à celle des primates. La comparaison s'arrête là. Ils ne sont pas du tout singes.

Ils ont l'appellation humains c'est à dire une anatomie mammifère et deux énergies : l'instinct et l'intelligence. Les singes ont une anatomie mammifère mais n'ont pas l'intelligence. Ils n'ont qu'une énergie : l'instinct.

L'ancêtre commun de l'orang-outan et de l'humain est le mammifère primitif tenu à l'état primaire par la domination reptilienne.

En découvrant la métamatière, La Croyance a découvert comment est né le Terrien :

Des humains extraterrestres adultes et hyperévolués ont repéré par hasard (ou par calcul) une planète habitable vierge d'humain - la Terre - mais dominée par une espèce animale arrivée au stade de suradaptation, les dinosaures.

Soucieux d'éterniser l'espèce humaine, ils ont provoqué la naissance d'une fratrie humaine dans ce terreau favorable qu'est la Terre.

Ils ont d'abord annuler la domination des dinosaures en déviant - et en les faisant s'écraser sur Terre - des météorites de bon calibre ni trop grosses pour ne pas anéantir toutes vies ni trop petites pour avoir l'effet escompté à savoir anéantir seulement la domination des dinosaures et laisser les autres espèces - en particulier les mammifères - se développer.

Les mammifères primitifs, libérés du joug reptilien, se sont développer jusqu'à leur apogée ; les humains.

C'est la seule façon de faire naître une fratrie humaine sur une nouvelle planète habitable. Des humains, parachutés directement sur une planète habitable, ça ne marche pas ! La fratrie humaine doit naître c'est à dire être portée par la matrice mammifère jusqu'à sa naissance.

La naissance du Terrien correspond au moment où la nature de métamatière l'ayant trouvé apte à porter à terme des gestations d'esprits l'a nantit d'intelligence.

Le Terrien se démarque en intelligence des autres mammifères.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 06:56
Rends toi bien compte que les fratries humaines extraterrestres capables de voyager dans l'espace intersidéral au contact d'autres fratries humaines sont dans leur stade adulte alors que nous sommes, pour les pus avancés, dans le stade adolescence. Ils sont immensément plus évolués en intelligence et en technique que nous.

Ce ne serait pas, genre des américains au contact de tributs amazoniennes. Ce serait nos lointains descendants au contact d'une fratrie humaine totalement Homme de Cro-magnon.

Le choc intelligent serait trop grand. Le Terrien, complètement désorienté par l'excès d'intelligence, prendrait leur technologie qui ne sont pas de son age et finirait de s'autodétruire.

Ce n'est pas la croyance à des fratries humaines extraterrestres qui est un danger fatal. C'est le contact d'une fratrie humaine encore trop jeune comme le Terrien avec des fratries humaines extraterrestres adultes hyperévoluées.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 09:03
le Terrien est actuellement dans l'adolescence de son existence. Ce stade se caractérise, comme tous les stades enfantins, par le comportement agressif.

Le Terrien est jeune. Il est encore trop agressif. Les fratries humaines extraterrestres hyperévolués le savent. Elles n'auront jamais de contact avec lui - ni avec aucune autres fratrie humaine enfantines, adolescente et agressive de l'univers - trop risqué pour ... la jeune fratrie humaine. Elle prendrait leur technologie hyperévoluées - qui ne sont pas de son age - pour finir de s'autodétruire.

Alors qui va montrer le chemin de l'évolution du comportement intelligent des terriens ?

Les fratries humaines adultes hyperévoluées de l'univers de matière ont pour rôle d'éterniser l'indispensable espèce humaine.
Elle commencent par repèrer des planètes habitables encore vierge d'humains.
Elles annulent la domination animale ou végétale suradaptée (hors mammifère) qui ne manque pas d'être présente.
Elles favorisent le développement des mammifères jusqu'à leur apogée : les humains.
Là se termine l'intervention des humains extraterrestres. Ils n'auront plus de contact avec la nouvelle fratrie humaine

C'est la nature de métamatière qui prend le relai par l'intermédiaire du besoin inné et naturel de croire des humains. C'est la Croyance qui guide désormais la fratrie humaine dans la mesure où les humains la mettent et la maintiennent dans les rouages de leur évolution.

S'ils coupent unilatéralement la communication avec elle, leurs comportements intelligents dévient et deviennent anarchiques. Ils détruisent leur environnement et se détruisent.

C'est prévu par les lois régissant la symbiose des univers matériel et métamatériel : Si les transmetteurs d'énergie humains coupent unilatéralement la communication avec l'instance émettrice d'énergie intelligence, leurs comportements intelligents deviennent anarchiques. Ils se détruisent et meurent.

Les espèces transmettrices d'énergie, l'espèce humaine et l'espèce esprit, sont extrêmement importante pour les univers. Toutes les énergies nécessaire à la symbiose des univers passent par elles. La vie des univers dépend de leur capacité à transférer les énergies. Tout faux pas la part des transmetteurs d'énergie est sanctionné par un rappel à l'ordre.

Ce ne sont pas les dinosaures au niveau de l'individu dans leur vie quotidienne qui posaient problème ; ils suivaient d'instinct les lois naturelles sans dévier.

C'est le développement de l'espèce toute entière qui était devenu anarchique et qui cancérisait la nature terrestre. L'harmonie naturelle était absente sur Terre.

Des humains extraterrestres ont annulé cette domination afin de faire naître une fratrie humaine garante de l'harmonie terrestre.

C'est une intervention sciemment décidée. C'est donc une intervention intelligente.
Seuls les humains sont intelligents dans l'univers de matière. Les animaux et les végétaux sont seulement instinctifs.
La naissance du Terrien a donc été provoqué par des humains forcement extraterrestres.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 08:45
Pour quelle raison une symbiose de deux univers ?

Pourquoi l'univers de matière, le notre, a t-il un besoin vital de l'énergie issue de son partenaire l'univers de métamatière ?

Notre univers est composé d'une structure de matière en perpétuel mouvement dans le vide. Galaxies, planètes, étoiles, toutes tournent, toutes bougent, toutes sont en perpétuel mouvement.

Ce n'est pas pour garantir le mouvement de sa structure de matière que notre univers a besoin de l'énergie intelligence de son partenaire métamatériel ; tout tourne, tout bouge d'instinct. Rien est fait sciemment. L'intelligence n'est pas nécessaire dans cette évolution.

C'est au niveau de sa personnalité qu'il en a besoin.

Qu'est ce que la personnalité de l'univers de matière ?

C'est la biodiversité installée sur les planètes habitables. Notre univers de matière une structure de matière et une personnalité : l'ensemble des animaux et des végétaux vivant sur les planètes habitables.

Compte tenue que la structure de matière, galaxies, planètes, étoiles, sont en perpétuel mouvement, l'univers de matière ne peut pas mettre de limite supérieure à l'adaptation des espèces animales et végétales à leur milieu. Une limite supérieure serait un frein fatal à l'adaptation de la biodiversité installée.

Les espèces animales et végétales sont en compétition pour la domination et tendent toutes vers une suradaptation qui se caractérise par le gigantisme et la férocité de ses éléments.

Un espèce animale ou végétale arrivée au stade de suradaptation est assurée de dominer la planète habitable pour des millions d'années. Aucune autre espèce animale ou végétal ne peut la supplanter. Son anéantissement résulte d'une extinction de masse ou d'une extinction chirurgicale.

Une biodiversité issue de la domination d'une espèce animale ou végétale ayant atteint le stade de suradaptation n'est pas une biodiversité idéale pour l'univers de matière. L'espèce dominante ne laisse dans son environnement que ce qui lui est nécessaire pour sa survie. Les autres espèces sont maintenues au stade primitif. Dans ce cas, la biodiversité idéale est absente.

L'univers de métamatière aide son partenaire l'univers de matière a maintenir une biodiversité idéale en dotant une espèce matérielle de son intelligence : l'espèce humaine. Cette espèce va agir sciemment dans son environnement matériel afin de veiller sur cette biodiversité idéale et le cas échéant la mettre en place sur les planètes habitables vierges d'humains.

La naissance du Terrien sur Terre n'a pas été le fruit du hasard. Elle a été soigneusement préparée. Si hasard il y a eu, c'était la découverte, par des humains extraterrestres, de la planète Terre. Une ou des fratries humaines extraterrestres, soucieuses d'éterniser l'espèce humaine, ont par hasard, repéré une planète vierge d'humains : la Terre. La conception du Terrien par ces humains extraterrestres hyperévolués a été soigneusement préparée.

Sans apport d'intelligence métamatériel, l'univers de matière perd sa personnalité et se dégrade.
Sans apport d'instinct matériel, l'univers de métamatière perd sa personnalité et se dégrade.

Les deux univers sont intimement liés par une symbiose. Deux espèces sont programmées pour le transfert des énérgies symbiotiques, une espèce vivant coté matériel : l'espèce humaine et un espèce vivant coté métamatériel : l'espèce esprit.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 07:05
On en avait un vague apercu. C'était pas très clair. Avec la découverte de la métamatière ça devient logique.

Deux univers vivent en symbiose et s'échangent leur énergie.

L'instinct du matériel passe dans le métamatériel via la vulnérabilité de la nature de métamatière face à l'instinct.

L'intelligence du métamatériel passe dans le matériel via la vulnérabilité de la nature de matière face à l'intelligence.

Deux espèces d'êtres vivants sont programmées pour la "mécanique" du transfère d'énergie : l'espèce humaine et l'espèce esprit.

Elles ont, pour accomplir leur rôle, l'énergie des deux mondes : l'instinct et l'intelligence.

Dans le monde matériel, l'instinct et figé au plus haut degré alors que l'intelligence est évolutive.

Dans le monde métamatériel, l'intelligence est figée au plus haut degré et l'instinct est évolutif.

L'intelligence humaine est évolutive. Les instinct spirituels sont évolutifs.

l'intelligence d'une fratrie humaine évolue toujours de la même façon : la nature de métamatière dote un humain indicateur d'un surplus d'intelligence pour qu'il découvre un pan supplémentaire de son environnement.

Ce pan supplémentaire a pour avantage d'ouvrir les "yeux de la clairvoyance". Cette clairvoyance est nécessaire pour guider la fratrie humaine dans son évolution axées sur des comportements intelligents lesquels comportements sont tributaires de l'évolution de l'intelligence.

Pour avancer durablement et sereinement, la fratrie humaine doit voir loin devant.
La Croyance est les yeux de la clairvoyance.
La Science est le moteur.

Sans moteur pas d'avancement possible.
Sans vision sur le lointain, on avance mais au hasard et on finit inévitablement dans le fossé tel que nous sommes actuellement avec le dérèglement climatique
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 07:45
J'ai puisé la découverte de la métamatière aux sources de l'intelligence : la nature de métamatière.

L'intelligence est l'énergie qui anime tous les êtres vivants de la nature de métamatière.

L'instinct est l'énergie qui anime tous les êtres vivants matériels.

Pas l'ombre d'une intelligence dans l'univers de matière sauf chez les humains. Tout vit, tout tourne, tout bouge d'instinct. Rien est fait sciemment.

Pas l'ombre d'un instinct dans l'univers de métamatière sauf chez les esprits. Tout vit d'intelligence.

L'intelligence n'est pas une énergie matérielle. La nature de matière, réputée invulnérable, devient vulnérable face à l'intelligence. Cette énergie n'est pas de son monde.

L'instinct n'est pas une énergie métamatérielle. La nature de métamatière réputée invulnérable devient vulnérable face à l'instinct. Cette énergie n'est pas de son monde.

Pourquoi cette vulnérabilité ?

C'est par ce passage que la symbiose des univers matériel et métamatériel fonctionne.

Au travers de la vulnérabilité à l'intelligence, la nature de métamatière agit en intelligence chez sa partenaire la nature de matière.

Au travers de la vulnérabilité à l'instinct, la nature de matière agit indirectement en instinct chez sa partenaire la nature de métamatière.

Des transmetteurs sont programmés pour le transfert ss énergies symbiotiques : l'espèce humaine et l'espèce esprit.

L'espèce humaine est programmée d'une part pour transférer l'instinct matériel en direction du métamatériel, et d'autre part pour récupérer l'intelligence en provenance du métamatériel et la diffuser dans l'environnement matériel.

L'espèce esprit est programmée d'une part pour transférer l'intelligence métamatérielle en direction du matériel, et d'autre part pour récupérer l'instinct matériel et le diffuser dans l'environnement métamatériel.

Des sphères adjacentes infiniment puissantes reliées par un seul point commun.

L'espèce humaine est située pile sur ce point de contact coté univers de matière.

Pourquoi deux sphères adjacentes et pas deux cubes reliés par un sommet commun ? Ils ont eux aussi un seul point de contact ?

Parce que deux cubes reliés par un sommet commun, s'ils pivotent, ils se retrouvent avec un coté commun et donc une infinité de point de passage commun et là.... c'est l'Apocalypse Final.

Avec deux sphères adjacentes, aucun risque. Même si elles pivotent c'est toujours un seul et unique point de rencontre.

Il est extrêmement important pour les univers matériel et métamatériel d'avoir un seul point de passage de leurs énergies symbiotiques parce qu'ils peuvent le maîtriser totalement. Plusieurs point de passage deviendrait ingérable pour eux.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 08:10
On peut dire que la découverte de l'univers de métamatière propulse le Terrien à l'extérieur de son univers de matière. A l'extérieur de l'univers de matière se trouve le deuxième univers fait de métamatière

De cette position dominante, il peut observer deux univers. Il vient de trouver une échelle indispensable pour la poursuite de son évolution : l'éternité.

Eternité de l'univers de métamatière.
Eternité de l'univers de matière.
Eternité de l'espèce humaine.
Eternité de chaque humain.

Pour la nature de matière, c'est clair : l'avortement n'est pas contre nature à condition qu'il ne provoque pas une naissance suivie d'une mort d'un être humain. (souligné et en gras au cas où tu serais tenter de déformer mes propos !!)

L'intelligence humaine est évolutive contrairement aux instincts qui sont figés au plus haut degré par les lois immuables de la nature de matière.

Dès la naissance, dès le premier souffle, dès le premier cri, la nature de métamatière donne au bébé le potentiel d'intelligence. Compte tenue que l'intelligence humaine est évolutive le bébé commence à zéro en intelligence et évoluera en intelligence tout au long de sa vie.

La nature de matière quand à elle a donné les instincts au bébé. Compte tenue que les instincts humains sont figés au plus haut degré, le bébé commence sa vie à 100 pour cent en instinct et le restera.

La procréation matérielle est une affaire qui regarde la nature de matière. Elle ne concerne pas la nature de métamatière tant qu'il y a interruption de fonctionnement de l'organe éphémère.

S'il y a naissance suivie de mort d'un être humain, la nature de métamatière est concernée. Il n'y a pas comportements intelligents de paix et de responsabilité de la part des personnes qui ont provoqué cet avortement.

Il y a comportements homicides d'un être humain des plus inoffensif.

Ces comportements irresponsables sont transformés en particules de métamatière non conformes.

Les particules de métamatière corrompues sont mémorisés par le foétus d'esprit en gestation dans la vie humaine.

A la naissance de l'esprit- qui correspond à la mort du orps humain gestateur - la nature de métamatière juge la viabilité de l'anatomie métamatérielle du nouvel esprit.

Dans cette anatomie métamatérielle, les particules métamatière corrompues issues du comportement homicide font tâche. Elles ne passent pas. Elles sont non conformes.

L'esprit n'est pas viable. Il ne meurt pas pour autant : la mort n'existe pas dans cet environnement. Il est condamné à errer dans les basses sphères de la nature de métamatière, des lieux saturés d'angoisses métaphysiques qui l'obligent à s'améliorer. Les angoisses sont trop profondes. Il ne peut pas s'accommoder de cet état. Il est obligé de s'améliorer.

Pour "couronner" le tout, l'humain gestateur de cet esprit non viable se voit lui aussi vivre et subir les angoisses de son hôte esprit.


Les rêves viennent de la gestation d'un esprit qui se génère dans la vie quotidienne humaine. Ils ne viennent pas du cerveau humain.

Dans nos rêves nous ne sommes pas en contact avec notre cerveau mais en contact avec le foétus d'esprit. Nous sommes en "tête à tête" avec lui.

Une fois le cerveau disparu, une fois le corps de matière mort, l'humain gestateur restera en contact avec l'esprit issu de sa propre vie pour l'éternité.

Tant que l'humain gestateur peut revenir dans la nature de matière au réveil, il peut orienter ses comportements intelligent de façon à ce qu'ils soient les plus conformes que possible matériellement.

Une fois l'esprit né, l'humain gestateur ne peut plus revenir dans la nature de matière parce que son corps est mort. Il ne peut plus rien faire. Il ne peut que jouir ou subir un avenir éternel dans une vie spirituelle viable ou non viable

II mémorise les particules de métamatière produites par le comportement humain gestateur. Il mémorise tout sans rien arbitrer. Ce qui est conforme métamatériellement comme ce qui est non conforme métamatériellement.

C'est à sa naissance que la nature de métamatière jugera la viabilité ou la non viabilité du nouvel esprit.



Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 07:09
Pour vivre il faut naître.

Le foétus n'est pas encore né. Il ne vit donc pas ; Il fonctionne.

Il fonctionne d'instinct comme fonctionne un organe. Il n'a aucun sentiment ni comportement intelligent.

Ce n'est pas encore un humain. C'est un foétus d'humain. Il fait partie intégrante du cors de la mère. Sorti trop tôt du corps maternel, il n'est pas viable comme n'est pas viable un coeur qui pourtant bat "à sa façon" et varie selon les émotions.

La mère dispose de son foétus à sa guise comme elle dispose de ses organes ou de ses membres.

Un foétus est un organe éphémère.

Après la naissance mais pendant la gestation il fait partie intégrante du corps de la mère

L'avortement ; la nature de matière dit oui !

A condition quelle ne provoque pas une naissance suivie de la mort d'un individu des plus innocent. Une fois né et vécu ne serait-ce qu'un instant, une fois le premier cri poussé, le foétus devient un individu.

Tu les a vu bouger et tu penses qu'ils rêvent !! Ce ne sont que des soubresauts dus aux connections neurologiques pendant le sommeil.

Les rêves font partie de la nature de mématière. Aucun outil aucun instrument matérie ne peut et ne pourra jamais visionner les rêves.

Les rêves sont liés à l'intelligence. Seule l'espèce humaine possède cette énergie. Seule les humains rêvent. Les animaux et les végétaux n'ont pas cette énergie. Ils n'ont que l'instinct. Ils ne rêvent pas.


Les notions de temps et d'espace ne sont pas de rigueur dans la nature de métamatière. Elles appartiennent à la nature de matière, pas à la nature de métamatière.

Chez elle c'est éternité et métamatérialité.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 07:17
Dès les premiers signes de comportements intelligents le bébé a accès à la nature de métamatière.

Dès les premiers signes de comportements intelligents le bébé a accès à la nature de métamatière.

Les rêves sont liés à des comportements intelligents.

Les images métamatérielles vues dans les rêves - des particules de métamatière assemblées - sont issues de comportements matériels intelligents.

Les humains sont les seuls dans l'univers de matière à pouvoir transformer leurs comportements intelligents quotidiens en particules de métamatière.

Les animaux et les végétaux n'ont pas cette possibilité. Ils n'ont pas l'énergie intelligence. Ils ont seulement l'énergie instinct. Les humains ont deux énergies : l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence métamatérielle..

Pas de comportements intelligents ou pas encore de comportements intelligents, pas de rêves.

Pas de rêves, pas d'accès à la nature de métamatière.


Les rêves sont liés à des comportements intelligents.

Les images métamatérielles vues dans les rêves - des particules de métamatière assemblées - sont issues de comportements matériels intelligents.

Les humains sont les seuls dans l'univers de matière à pouvoir transformer leurs comportements intelligents quotidiens en particules de métamatière.

Les animaux et les végétaux n'ont pas cette possibilité. Ils n'ont pas l'énergie intelligence. Ils ont seulement l'énergie instinct. Les humains ont deux énergies : l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence métamatérielle..

Pas de comportements intelligents ou pas encore de comportements intelligents, pas de rêves.

Pas de rêves, pas d'accès à la nature de métamatière.

Après la mort de ton corps de matière tu te erras vivre dans la vie de l'esprit issue de ta propre vie.

Dès la naissance de l'esprit, la nature de métamatière juge si son anatomie est viable ou non viable au regard des lois métamatérielles. S'il est jugé non viable, il ne meurt pas ; la mort n'existe pas dans l'environnement métamatériel. Il erre dans des lieux saturés d'angoisses qui l'obligent à s'améliorer. Les angoisses sont trop profondes. Il ne peut pas s'accommoder de cet état.

L'humain gestateur de cet esprit non viable, par un processus défiant les lois matérielles, se voit lui aussi vivre dans la vie de son hôte esprit. Il se voit lui aussi subir ces angoisses métaphysiques.

Pour s'améliorer, un esprit non viable est obligé de récupérer des molécules de métamatière saines, dans des vies humaines. Il va parrainer l'intelligence de vies humaines de façon à ce quelles produisent le plus que possible lles molécules de métamatière saines tant cconvoitées. Il va récupérer ces molécules de métamatière saines et s'en servir pour améliorer son anatomie. Si l'anatomie de l'esprit est déjà saine, il s'en servira pour améliorer encore plus son anatomie et accéder aux hautes sphères de la nature de métamatière caractérisées par le bonheur métaphysique.

La difficulté pour un esprit non viable (et pour tout esprit en quête d'amélioration) est que les humains parrainés peuvent ne pas être à l'écoute ni disposé à cette entente.


Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article