Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 08:45
Pour quelle raison une symbiose de deux univers ?

Pourquoi l'univers de matière, le notre, a t-il un besoin vital de l'énergie issue de son partenaire l'univers de métamatière ?

Notre univers est composé d'une structure de matière en perpétuel mouvement dans le vide. Galaxies, planètes, étoiles, toutes tournent, toutes bougent, toutes sont en perpétuel mouvement.

Ce n'est pas pour garantir le mouvement de sa structure de matière que notre univers a besoin de l'énergie intelligence de son partenaire métamatériel ; tout tourne, tout bouge d'instinct. Rien est fait sciemment. L'intelligence n'est pas nécessaire dans cette évolution.

C'est au niveau de sa personnalité qu'il en a besoin.

Qu'est ce que la personnalité de l'univers de matière ?

C'est la biodiversité installée sur les planètes habitables. Notre univers de matière une structure de matière et une personnalité : l'ensemble des animaux et des végétaux vivant sur les planètes habitables.

Compte tenue que la structure de matière, galaxies, planètes, étoiles, sont en perpétuel mouvement, l'univers de matière ne peut pas mettre de limite supérieure à l'adaptation des espèces animales et végétales à leur milieu. Une limite supérieure serait un frein fatal à l'adaptation de la biodiversité installée.

Les espèces animales et végétales sont en compétition pour la domination et tendent toutes vers une suradaptation qui se caractérise par le gigantisme et la férocité de ses éléments.

Un espèce animale ou végétale arrivée au stade de suradaptation est assurée de dominer la planète habitable pour des millions d'années. Aucune autre espèce animale ou végétal ne peut la supplanter. Son anéantissement résulte d'une extinction de masse ou d'une extinction chirurgicale.

Une biodiversité issue de la domination d'une espèce animale ou végétale ayant atteint le stade de suradaptation n'est pas une biodiversité idéale pour l'univers de matière. L'espèce dominante ne laisse dans son environnement que ce qui lui est nécessaire pour sa survie. Les autres espèces sont maintenues au stade primitif. Dans ce cas, la biodiversité idéale est absente.

L'univers de métamatière aide son partenaire l'univers de matière a maintenir une biodiversité idéale en dotant une espèce matérielle de son intelligence : l'espèce humaine. Cette espèce va agir sciemment dans son environnement matériel afin de veiller sur cette biodiversité idéale et le cas échéant la mettre en place sur les planètes habitables vierges d'humains.

La naissance du Terrien sur Terre n'a pas été le fruit du hasard. Elle a été soigneusement préparée. Si hasard il y a eu, c'était la découverte, par des humains extraterrestres, de la planète Terre. Une ou des fratries humaines extraterrestres, soucieuses d'éterniser l'espèce humaine, ont par hasard, repéré une planète vierge d'humains : la Terre. La conception du Terrien par ces humains extraterrestres hyperévolués a été soigneusement préparée.

Sans apport d'intelligence métamatériel, l'univers de matière perd sa personnalité et se dégrade.
Sans apport d'instinct matériel, l'univers de métamatière perd sa personnalité et se dégrade.

Les deux univers sont intimement liés par une symbiose. Deux espèces sont programmées pour le transfert des énérgies symbiotiques, une espèce vivant coté matériel : l'espèce humaine et un espèce vivant coté métamatériel : l'espèce esprit.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 07:05
On en avait un vague apercu. C'était pas très clair. Avec la découverte de la métamatière ça devient logique.

Deux univers vivent en symbiose et s'échangent leur énergie.

L'instinct du matériel passe dans le métamatériel via la vulnérabilité de la nature de métamatière face à l'instinct.

L'intelligence du métamatériel passe dans le matériel via la vulnérabilité de la nature de matière face à l'intelligence.

Deux espèces d'êtres vivants sont programmées pour la "mécanique" du transfère d'énergie : l'espèce humaine et l'espèce esprit.

Elles ont, pour accomplir leur rôle, l'énergie des deux mondes : l'instinct et l'intelligence.

Dans le monde matériel, l'instinct et figé au plus haut degré alors que l'intelligence est évolutive.

Dans le monde métamatériel, l'intelligence est figée au plus haut degré et l'instinct est évolutif.

L'intelligence humaine est évolutive. Les instinct spirituels sont évolutifs.

l'intelligence d'une fratrie humaine évolue toujours de la même façon : la nature de métamatière dote un humain indicateur d'un surplus d'intelligence pour qu'il découvre un pan supplémentaire de son environnement.

Ce pan supplémentaire a pour avantage d'ouvrir les "yeux de la clairvoyance". Cette clairvoyance est nécessaire pour guider la fratrie humaine dans son évolution axées sur des comportements intelligents lesquels comportements sont tributaires de l'évolution de l'intelligence.

Pour avancer durablement et sereinement, la fratrie humaine doit voir loin devant.
La Croyance est les yeux de la clairvoyance.
La Science est le moteur.

Sans moteur pas d'avancement possible.
Sans vision sur le lointain, on avance mais au hasard et on finit inévitablement dans le fossé tel que nous sommes actuellement avec le dérèglement climatique
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 07:45
J'ai puisé la découverte de la métamatière aux sources de l'intelligence : la nature de métamatière.

L'intelligence est l'énergie qui anime tous les êtres vivants de la nature de métamatière.

L'instinct est l'énergie qui anime tous les êtres vivants matériels.

Pas l'ombre d'une intelligence dans l'univers de matière sauf chez les humains. Tout vit, tout tourne, tout bouge d'instinct. Rien est fait sciemment.

Pas l'ombre d'un instinct dans l'univers de métamatière sauf chez les esprits. Tout vit d'intelligence.

L'intelligence n'est pas une énergie matérielle. La nature de matière, réputée invulnérable, devient vulnérable face à l'intelligence. Cette énergie n'est pas de son monde.

L'instinct n'est pas une énergie métamatérielle. La nature de métamatière réputée invulnérable devient vulnérable face à l'instinct. Cette énergie n'est pas de son monde.

Pourquoi cette vulnérabilité ?

C'est par ce passage que la symbiose des univers matériel et métamatériel fonctionne.

Au travers de la vulnérabilité à l'intelligence, la nature de métamatière agit en intelligence chez sa partenaire la nature de matière.

Au travers de la vulnérabilité à l'instinct, la nature de matière agit indirectement en instinct chez sa partenaire la nature de métamatière.

Des transmetteurs sont programmés pour le transfert ss énergies symbiotiques : l'espèce humaine et l'espèce esprit.

L'espèce humaine est programmée d'une part pour transférer l'instinct matériel en direction du métamatériel, et d'autre part pour récupérer l'intelligence en provenance du métamatériel et la diffuser dans l'environnement matériel.

L'espèce esprit est programmée d'une part pour transférer l'intelligence métamatérielle en direction du matériel, et d'autre part pour récupérer l'instinct matériel et le diffuser dans l'environnement métamatériel.

Des sphères adjacentes infiniment puissantes reliées par un seul point commun.

L'espèce humaine est située pile sur ce point de contact coté univers de matière.

Pourquoi deux sphères adjacentes et pas deux cubes reliés par un sommet commun ? Ils ont eux aussi un seul point de contact ?

Parce que deux cubes reliés par un sommet commun, s'ils pivotent, ils se retrouvent avec un coté commun et donc une infinité de point de passage commun et là.... c'est l'Apocalypse Final.

Avec deux sphères adjacentes, aucun risque. Même si elles pivotent c'est toujours un seul et unique point de rencontre.

Il est extrêmement important pour les univers matériel et métamatériel d'avoir un seul point de passage de leurs énergies symbiotiques parce qu'ils peuvent le maîtriser totalement. Plusieurs point de passage deviendrait ingérable pour eux.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 08:10
On peut dire que la découverte de l'univers de métamatière propulse le Terrien à l'extérieur de son univers de matière. A l'extérieur de l'univers de matière se trouve le deuxième univers fait de métamatière

De cette position dominante, il peut observer deux univers. Il vient de trouver une échelle indispensable pour la poursuite de son évolution : l'éternité.

Eternité de l'univers de métamatière.
Eternité de l'univers de matière.
Eternité de l'espèce humaine.
Eternité de chaque humain.

Pour la nature de matière, c'est clair : l'avortement n'est pas contre nature à condition qu'il ne provoque pas une naissance suivie d'une mort d'un être humain. (souligné et en gras au cas où tu serais tenter de déformer mes propos !!)

L'intelligence humaine est évolutive contrairement aux instincts qui sont figés au plus haut degré par les lois immuables de la nature de matière.

Dès la naissance, dès le premier souffle, dès le premier cri, la nature de métamatière donne au bébé le potentiel d'intelligence. Compte tenue que l'intelligence humaine est évolutive le bébé commence à zéro en intelligence et évoluera en intelligence tout au long de sa vie.

La nature de matière quand à elle a donné les instincts au bébé. Compte tenue que les instincts humains sont figés au plus haut degré, le bébé commence sa vie à 100 pour cent en instinct et le restera.

La procréation matérielle est une affaire qui regarde la nature de matière. Elle ne concerne pas la nature de métamatière tant qu'il y a interruption de fonctionnement de l'organe éphémère.

S'il y a naissance suivie de mort d'un être humain, la nature de métamatière est concernée. Il n'y a pas comportements intelligents de paix et de responsabilité de la part des personnes qui ont provoqué cet avortement.

Il y a comportements homicides d'un être humain des plus inoffensif.

Ces comportements irresponsables sont transformés en particules de métamatière non conformes.

Les particules de métamatière corrompues sont mémorisés par le foétus d'esprit en gestation dans la vie humaine.

A la naissance de l'esprit- qui correspond à la mort du orps humain gestateur - la nature de métamatière juge la viabilité de l'anatomie métamatérielle du nouvel esprit.

Dans cette anatomie métamatérielle, les particules métamatière corrompues issues du comportement homicide font tâche. Elles ne passent pas. Elles sont non conformes.

L'esprit n'est pas viable. Il ne meurt pas pour autant : la mort n'existe pas dans cet environnement. Il est condamné à errer dans les basses sphères de la nature de métamatière, des lieux saturés d'angoisses métaphysiques qui l'obligent à s'améliorer. Les angoisses sont trop profondes. Il ne peut pas s'accommoder de cet état. Il est obligé de s'améliorer.

Pour "couronner" le tout, l'humain gestateur de cet esprit non viable se voit lui aussi vivre et subir les angoisses de son hôte esprit.


Les rêves viennent de la gestation d'un esprit qui se génère dans la vie quotidienne humaine. Ils ne viennent pas du cerveau humain.

Dans nos rêves nous ne sommes pas en contact avec notre cerveau mais en contact avec le foétus d'esprit. Nous sommes en "tête à tête" avec lui.

Une fois le cerveau disparu, une fois le corps de matière mort, l'humain gestateur restera en contact avec l'esprit issu de sa propre vie pour l'éternité.

Tant que l'humain gestateur peut revenir dans la nature de matière au réveil, il peut orienter ses comportements intelligent de façon à ce qu'ils soient les plus conformes que possible matériellement.

Une fois l'esprit né, l'humain gestateur ne peut plus revenir dans la nature de matière parce que son corps est mort. Il ne peut plus rien faire. Il ne peut que jouir ou subir un avenir éternel dans une vie spirituelle viable ou non viable

II mémorise les particules de métamatière produites par le comportement humain gestateur. Il mémorise tout sans rien arbitrer. Ce qui est conforme métamatériellement comme ce qui est non conforme métamatériellement.

C'est à sa naissance que la nature de métamatière jugera la viabilité ou la non viabilité du nouvel esprit.



Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 07:09
Pour vivre il faut naître.

Le foétus n'est pas encore né. Il ne vit donc pas ; Il fonctionne.

Il fonctionne d'instinct comme fonctionne un organe. Il n'a aucun sentiment ni comportement intelligent.

Ce n'est pas encore un humain. C'est un foétus d'humain. Il fait partie intégrante du cors de la mère. Sorti trop tôt du corps maternel, il n'est pas viable comme n'est pas viable un coeur qui pourtant bat "à sa façon" et varie selon les émotions.

La mère dispose de son foétus à sa guise comme elle dispose de ses organes ou de ses membres.

Un foétus est un organe éphémère.

Après la naissance mais pendant la gestation il fait partie intégrante du corps de la mère

L'avortement ; la nature de matière dit oui !

A condition quelle ne provoque pas une naissance suivie de la mort d'un individu des plus innocent. Une fois né et vécu ne serait-ce qu'un instant, une fois le premier cri poussé, le foétus devient un individu.

Tu les a vu bouger et tu penses qu'ils rêvent !! Ce ne sont que des soubresauts dus aux connections neurologiques pendant le sommeil.

Les rêves font partie de la nature de mématière. Aucun outil aucun instrument matérie ne peut et ne pourra jamais visionner les rêves.

Les rêves sont liés à l'intelligence. Seule l'espèce humaine possède cette énergie. Seule les humains rêvent. Les animaux et les végétaux n'ont pas cette énergie. Ils n'ont que l'instinct. Ils ne rêvent pas.


Les notions de temps et d'espace ne sont pas de rigueur dans la nature de métamatière. Elles appartiennent à la nature de matière, pas à la nature de métamatière.

Chez elle c'est éternité et métamatérialité.

Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 07:17
Dès les premiers signes de comportements intelligents le bébé a accès à la nature de métamatière.

Dès les premiers signes de comportements intelligents le bébé a accès à la nature de métamatière.

Les rêves sont liés à des comportements intelligents.

Les images métamatérielles vues dans les rêves - des particules de métamatière assemblées - sont issues de comportements matériels intelligents.

Les humains sont les seuls dans l'univers de matière à pouvoir transformer leurs comportements intelligents quotidiens en particules de métamatière.

Les animaux et les végétaux n'ont pas cette possibilité. Ils n'ont pas l'énergie intelligence. Ils ont seulement l'énergie instinct. Les humains ont deux énergies : l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence métamatérielle..

Pas de comportements intelligents ou pas encore de comportements intelligents, pas de rêves.

Pas de rêves, pas d'accès à la nature de métamatière.


Les rêves sont liés à des comportements intelligents.

Les images métamatérielles vues dans les rêves - des particules de métamatière assemblées - sont issues de comportements matériels intelligents.

Les humains sont les seuls dans l'univers de matière à pouvoir transformer leurs comportements intelligents quotidiens en particules de métamatière.

Les animaux et les végétaux n'ont pas cette possibilité. Ils n'ont pas l'énergie intelligence. Ils ont seulement l'énergie instinct. Les humains ont deux énergies : l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence métamatérielle..

Pas de comportements intelligents ou pas encore de comportements intelligents, pas de rêves.

Pas de rêves, pas d'accès à la nature de métamatière.

Après la mort de ton corps de matière tu te erras vivre dans la vie de l'esprit issue de ta propre vie.

Dès la naissance de l'esprit, la nature de métamatière juge si son anatomie est viable ou non viable au regard des lois métamatérielles. S'il est jugé non viable, il ne meurt pas ; la mort n'existe pas dans l'environnement métamatériel. Il erre dans des lieux saturés d'angoisses qui l'obligent à s'améliorer. Les angoisses sont trop profondes. Il ne peut pas s'accommoder de cet état.

L'humain gestateur de cet esprit non viable, par un processus défiant les lois matérielles, se voit lui aussi vivre dans la vie de son hôte esprit. Il se voit lui aussi subir ces angoisses métaphysiques.

Pour s'améliorer, un esprit non viable est obligé de récupérer des molécules de métamatière saines, dans des vies humaines. Il va parrainer l'intelligence de vies humaines de façon à ce quelles produisent le plus que possible lles molécules de métamatière saines tant cconvoitées. Il va récupérer ces molécules de métamatière saines et s'en servir pour améliorer son anatomie. Si l'anatomie de l'esprit est déjà saine, il s'en servira pour améliorer encore plus son anatomie et accéder aux hautes sphères de la nature de métamatière caractérisées par le bonheur métaphysique.

La difficulté pour un esprit non viable (et pour tout esprit en quête d'amélioration) est que les humains parrainés peuvent ne pas être à l'écoute ni disposé à cette entente.


Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 08:50
A chacun son rôle.

Je rempli mon rôle d'indicateur avec sincérité, droiture et persévérence. Pour la suite ça regarde la nature de métamatière et les terriens.

L'intelligence humaine est évolutive. Les instincts humains sont figés au plus haut degré par de lois naturelle immuables.

Nous sommes tous égaux en instinct. Nous ne sommes pas tous égaux en intelligence.

L'évolution de l'intelligence d'une fratrie humaine comme le Terrien ne se fait pas d'un seul bloc, tous alignés sur une même ligne. Il y a des terriens premiers et des terriens suiveurs. Il suivent le chemin tracé par des terriens indicateurs.

Le rôle de l'indicateur : être placé au devant de l'évolution en intelligence et montrer le chemin durable et serein.

Le rôle des terriens premiers : repérer l'intelligence que dégage l'indicateur, s'en approcher, arriver à sa hauteur en intelligence et s'éloigner. En entrainant avec responsabilité les terriens suiveurs.

Le rôle des terriens suiveurs : suivre les terriens premiers et leur faire confiance et les respecter.

Les terriens suiveurs n'ont pas la possibilité de repérer les terriens indicateurs. Les terriens indicateurs ne sont pas visibles aux terriens suiveurs. Ce sont les terriens premiers qui repèrent les terriens indicateurs et entrainent les terriens suiveurs. Les terriens suiveurs respectent les terriens premiers.

Lorsque l'avancement des terriens premiers devient hasardeux et irresponsable parce que l'indicateur est trop en arrière - comme cela se passe avec le dérèglement climatique - les terriens suiveurs ne les respectent plus ; c'est l'intégrisme !

La nature de métamatière implante un nouvel indicateur placé en avant de l'évolution. Les premiers le repèrent, s'en approchent en intelligence, arrivent à son niveau en intelligence et s'en éloignent en intelligence. Les suiveurs suivent les premiers en comportements intelligents.

Lorsque l'indicateur est trop en arrière, les premiers avancent au hasard en comportements intelligents et l'évolution humaine menace de s'engager dans une issue fatale. Un nouvel indicateur se met alors en place et ainsi de suite depuis la naissance du Terrien jusqu'à sa disparition naturelle.

Et toi tu m'apparaîtras comme un policier des renseignements généraux ou un membre d'une association anti-secte!! Smile. Je n'ai rien à me reprocher certes : je suis ni un gourou ni une secte, mais quand même ! l'interrogation est là : à qui ai-je affaire ?

Tu vois le fragile équilibre entre nos deux discutions ? Les temps sont durs. Toi qui cherches en Croyance et a du mal à trouver et moi qui sais et a trouvé mais dont l'activité (la Croyance) est marginalisée par l'évolution humaine axée uniquement sur la Science et ses dérivés.

Les croyances ancestrales lui vont bien (à l'évolution humaine) puisqu'elles ne sont plus efficaces car trop vieilles et devenues obsolètes. De là une quelconque évolution de la Croyance qui mettrait en péril la domination scientifique, pas question !

Je veux bien prendre des risques. Prends les aussi !!

Je te donne un tuyau pour comprendre :

Pour saisir la découverte de la métamatière et évoluer en intelligence tu dois regarder la Terre et les terriens depuis l'univers et non plus depuis la Terre.

Tu dois changer d'échelle et prendre l'échelle universelle. L'échelle terrestre est trop petite. Elle était valable le temps que le Terrien était dans son enfance. Maintenant qu'il entre dans notre son adolescence elle n'est plus adaptée. Son foyer la Terre il en fait le tour. Il se tourne naturellement vers l'extérieur de son foyer Terre.

La découverte de la métamatière vient à point nommé. Elle lui ouvre les portes de deux univers : de l'univers de métamatière et de l'univers de matière.
Elle lui montre comment il est né : Il est issu de l'union d'une intervention intelligente extraterrestre et d'un milieu instinctif terrestre. Il en a les marques d'affinité : l'instinct de la matrice la nature terrestre et l'intelligence des géniteurs humains extraterrestres

Elle lui montre son rôle dans l'environnement terrestre : veiller à l'harmonie de la biodiversité idéale chère à l'univers de matière. Une biodiversité idéale est une biodiversité issue de l'intelligence humaine. C'est la personnalité de l'univers de matière. Si cette biodiversité idéale disparait au profit d'une biodiversité issue de la domination d'une espèce animale ou végétale, la personnalité de l'univers de matière disparait aussi.

Elle lui montre ses voisins humains extraterrestres. La similitude de leur évolution avec son évoution.

Elle lui montre l'éternité de l'espèce humaine. Elle est la seule espèce de l'univers de matière à être capable de se reproduire à l'infini sur une infinité de planète habitables. Avant le Terrien, pendant la vie du Terrien et après la disparition du Terrien, une infinité de fratries humaines, dans tous les degré d'évolution, vivent sur une infinité de planètes habitables.

Elle lui montre l'éternité de l'univers de matière. Il vit en symbiose avec l'univers de métamatière. Dans cet univers la mort n'existe pas. Tout est éternel. L'univers de métamatière est éternel, son partenaire matériel est aussi éternel en renouvellant sans cesse sa matière sans jamais se rassasier. Le Big-bang ne peut pas être le début de l'univers de matière.

Qui est le Terrien pour oser dater l'univers de matière ? Pour oser lui donner un début et une fin ? Pour le dater ainsi il doit se positionner au centre !
Qui est le Terrien pour oser se mettre au centre, s'élever plus haut que l'univers de matière et le regarder avec orgueil ?
Il est pratiquement rien face à l'univers de matière !


La mort du corps de matière d'un humain correspond à la naissance d'un être métamatériel qui se générait dans la vie humaine. J'ai appeler cet être métamatériel : un esprit ; à nouvelles recherches, nouveaux noms et nouvelles significations !!!

Le nouvel esprit entre dans la nature de métamatière avec l'anatomie que les comportements du gestateur humain lui aura donné.

Pour garantir la conformité et la viabilité des esprits qui entrent dans son environnement, la nature de métamatère a tout prévu. Elle a "obligé" les humains gestateurs de se retrouver dans la vie de leur esprit après la mort de leur corps de matière. C'est un procédé infaillible ! L'humain gestateur, pendant sa vie matérielle, pendant la gestation de son esprit, a donc grand intéret à avoir des comportements métamatériellement conformes de façon à produire le plus que possible des molécules de métamatière les plus conformes que possible lesquelles seront mémorisées par le foétus d'esprit qui naîtra viable de suite.

L'humain gestateur, par la magie de la symbiose des univers matériel et métamatériel, après la mort de son corps de matière se verra vivre dans la vie de l'esprit issue de sa propre vie pour l'éternité.

C'est comme cela que la nature de métamatière garanti la conformité de ces éléments esprits : ils se génèrent dans des vies humaines qui elles même se retrouvent dans l'environnement métamatériel après la mort du corps de matière.

Je peux pas être plus clair !!

Quand tu rêves t'as pas besoin de tes yeux !! Et pourtant tu te vois vivre !!

Les rêves sont une vision sur l'état de croissance de ton foétus d'esprit. Pour rêver tu dois sortir un temps de l'univers de matière. Tu es en demi mort ou en trois quart mort selon que tu es en état de sommeil ou de coma. Tu sors de l'univers de matière et tu y reviens au réveil. Mais un jour tu ne te réveilleras plus. Tu t'endormiras comme tu t'endormais chaque soir. Tu seras en état de calme et de sérénité comme tu l'es pour pouvoir t'endormir et tu rêveras pour l'éternité.

Je souhaite pour toi que ton avenir éternel se passe dans une vie spirituelle la plus viable que possible. C'est un souhait de frère !! de frère Terrien !!

La forme des rêves importe peu. Ce sont des images de nos comportements matériels transformées en molécules de métamatière et mémorisées par le foétus d'esprit. Ils n'ont plus de signification et similitudes matérielles. Ils sont en parfaite contradiction avec les lois qui régissent la nature de matière et pour cause ils sont passés dans la nature de métamatière.

C'est le fond des rêves qui est important : il faut toujours se voir sortir vainqueur des situations vues dans nos rêves !!

Les comportements humains produisent naturellement des particules de métamatière qui s'assemblent en un ensemble cohérent, un foétus d'esprit.

Tes comportements quotidiens se retrouvent transformés en images métamatérielles (de véritables particules de métamatière) et mémorisées par un foétus d'esprit. Cette mémorisation est l'anatomie de l'esprit.

Ce que tu vois dans tes rêves c'est l'anatomie en formation de ton esprit. Ce sont des images mémorisés issues de tes comportements matériels et assemblées dans un foétus d'esprit qui sera ton hôte pour l'éternité une fois ton corps de matière mort, une fois ton esprit né.

la nature de métamatière a prévu un regard permanent sur la croissance du foétus d'esprit : les rêves. Au travers des rêves les humains peuvent orienter ou persévérer dans leurs comportements pour faire na^tre un esprit le plus viable que possible. Après la mort du cors matériel gestateur, après la naissance de l'esprit dans la nature de métamatière, il est très difficile pour l'esprit de s'améliorer.

Comprenons la hiérarchie des acteurs de la Croyance :

Au bas de l'échelle se trouvent les charlatans en Croyance. Ils profitent de la Croyance pour se créer un patrimoine purement matériel alors que la déontologie de la Croyance est purement étamatérielle (au delà du matériel)

Viennent ensuite les généralistes en Croyance. Ils entretiennent les croyances ancestrales chez leur semblables : prêtres, rabins, imams, etc.

Puis les généralistes en Croyance. Plus férus dans certains domaines en Croyance : psy, etc.

Puis les chercheurs en Croyance. Ils cherchent à faire évoluer la Croyance (selon sa déontologie métamatérielle) en découvrant de nouvelle croyance.

Au sommet de l'échelle se trouvent les génies en Croyance. Ils ont cherché et ont découvert une nouvelle croyance. Leur découverte guidé les humains pendant des générations.

Abraham, Moïse, Jésus, Bouddha, Mahomet, pour les plus connus, sont de véritables génies en Croyance. Leurs découvertes ont fait évoluer a Croyance. Elles ont guidé l'évolution humaine pendant des millénaires. Elles ont comblé le besoin naturel de croire de centaines de générations (et le font encore).

Ce sont ces génies en Croyance les pères de la Croyance. Les sectes ne font que reprendre leur découverte et les arranger à leur gout.

Pour répondre à ta question : Comment ces génies en Croyance ont conçu leur religion ?

Ils n'ont pas conçu eux même leur religion. Ils n'ont pas combiné une structure spirituelle aboutissant à la découverte. Ils n'ont pas imaginer leur découverte ; elle leur été donné d'un bloc par la nature de métamatière après un temps d'isolement volontaire.

C'est la différence entre le génie et le charlatan en Croyance.

Dans le cas d'une découverte en Croyance, ce n'est pas un humain qui enseigne ses semblables. C'est la nature de métamatière qui enseigne les humains par l'intermédiaire d'un humain. Cet humain, génie en Croyance, enseigne uniquement ce que la nature de métamatière lui a demandé d'enseigner.

Dans le cas d'une secte, c'est un humain qui enseigne ses semblables sans l'aval de la nature de métamatière dans le but de se forger un patrimoine matériel conséquent.

Facile pour des personnes charismatiques de convaincre en Croyance quand on sait que les humains ont un besoin inné et naturel de croire. Il suffit de leur donner à croire ce qu'il veulent croire au risque de dégrader toute l'activité Croyance.

Difficile pour un génie en Croyance de faire évoluer la croyance de ses semblables. Ce n'est pas forcement ce qu'ils veulent croire.

Comment j'ai conçu la découverte de l'univers de métamatière, sa relation avec notre univers de matière et sa relation avec les humains ?

Je n'ai pas conçu ma découverte ; je l'affine simplement. Je n'ai pas combiné des morceaux de croyances ancestrales comme le font les sectes. Comment aurais-je pu découvrir seul une telle profusion d'intelligence, moi, à l'époque, humain à intelligence standard ?

J'ai reçu les bases de la découverte de la métamatière d'un bloc au terme d'une période d'isolement volontaire comme les anciens génies en Croyance ont reçu les bases de leur découverte.

Les meilleures particules de métamatière qui formeront l'anatomie d'un esprit viable de suite sont celles issues de comportements humains de paix et de responsabilité :
Paix et responsabilité avec soi-même.
Paix et responsabilité avec les humains.
Paix et responsabilité avec les animaux et les végétaux.
Paix et responsabilité avec toute la nature de matière.

Dès les premiers signes d'intelligence, l'humain accède à la nature de métamatière. Avant, non.

Un enfant mort peu de temps après la naissance et n'ayant eu aucun comportement intelligent n'a pas accès à la nature de métamatière. Il connait la Mort comme la connaissent les animaux et les végétaux.





Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 09:57
L'univers de métamatière est peuplé d'êtres vivants faits de métamatière (de quelque chose au-delà de la matière) et donc invisible pour nous les humains.

Vu depuis l'univers de matière, le corps de métamatière des esprits étant invisible il ne reste plus que leur énergie intelligence qui est perceptible.

Un esprit est formé de molécules de métamatière. Ce sont des sortes d'images virtuelles qu'il récupère dans le matériel en parrainant des vies humaines. Il s'est formé dans une gestation dans la vie quotidienne d'un humain. Une fois né il puise des molécules de métamatière au travers de parrainage de vies humaines pour continuer sa métamorphose métamatérielle.

La nature de matière est détentrice et émettrice d'instinct. Elle a tout pouvoir sur l'instinct animal, végétal et humain.

La nature de métamatière est détentrice et émettrice d'intelligence. Elle a tout pouvoir sur l'intelligence humaine.

Alors pourquoi oriente t-elle pas le comportements du Terrien ?

Parce que le Terriens ont rompu unilatéralement la communication avec elle. Pour avancer, il a mis de coté la Croyance seul lien avec la nature de métamatière. Il agit seul en comportements intelligents sans l'aval de l'instance détentrice d'intelligence. Son intelligence et ses instincts ne sont plus maintenus séparés par la Croyance. Ils se mélangent. L'intelligence se met au service des instincts, les instincts se mettent au service de l'intelligence. Suivent des comportements anarchiques qui nuisent et détruisent l'environnement matériel.

le paradis terrestre n'eixste pas pour les humains. Il existe pour les animaux et les végétaux mais pas pour les humains.

Pourquoi ?

Dans l'univers de matière tout est mortel. Tout vit, tout meurt et puis plus rien. Pour que la vie dans cet univers ou tout et mortel vaille quand même la peine d'être vécue la nature de matière se présente aux animaux et aux végétaux comme un paradis. Ils ne savent pas mortel jusqu'au moment de leur mort. Ils ont seulement l'instinct.

Cette mortalité est très angoissante pour l'espèce humaine qui possède l'intelligence. A cause de l'intelligence les humains se savent mortels tout au long de leur vie. Ca nuit à leur vie. Ils ne se sentent pas vivre dans un paradis. La nature de matière ne se présente pas à eux comme un paradis.

Le fond de la Croyance ne change pas, c'est la forme qui évolue pour s'adapter à l'évolution humaine.

Le fond de la Croyance ne change pas, c'est la forme qui évolue pour s'adapter à l'évolution humaine.

La Médecine par exemple reste toujours à avaler des médicaments ou à s'enfiler des suppositoires et pourtant elle est en perpétuelle évolution.

Le fond de la Croyance ne change pas, c'est la forme qui évolue pour s'adapter à l'évolution humaine.

La Médecine par exemple reste toujours à avaler des médicaments ou à s'enfiler des suppositoires et pourtant elle est en perpétuelle évolution.

Les scientifiques brisent les protons grâce des outils matériels performants. J'ai mis en évidence les molécules de métamatière grâce à la performance de mon outil métamatériel : l'intelligence.

Je le répète : mon rôle est seulement d'expliquer la découverte de l'univers de métamatière à mes semblables. Après, pour la mise en pratique, ça ne me regarde plus !! Qu'on me croit ou pas, qu'on mettent en pratique mes explications ou pas, ça ne me regarde plus. Ca vous regarde !! C'est une affaire entre la nature de métamatière et vous !!


Alors, leur vie vaut elle la peine d'être vécue ?

Oui, parce que dans la nature de matière le simple fait de se savoir mortel fait mériter l'éternité. L'éternité est le plus grand cadeau qu'un être matériel puisse espérer. Les humains n'ont pas accès au paradis terrestre mais héritent de l'éternité !!

Cette éternité se prépare dans leur vie matérielle. Tout au long de leur vie quotidienne les humains se forgent un patrimoine métamatériel en générant un esprit qui sera leur hôte pour l'éternité.

La formation de l'esprit qui se génère dans ta vie est lié à tes comportements matériels. L'esprit en formation mémorise tous tes comportements quotidients. Tu peux visionner l'état de croissance de ton foétus d'esprit dans tes rêves. Tu y vois les scènes de ta vie matérielle transformées en molécules de métamatière que le foétus d'esprit a mémorisé.

Le foétus d'esprit mémorise tout, ce qui est bien pour lui comme ce qui est mal pour lui. Une fois né, la nature de métamatière jugera le "pourcentage" de bonnes et de mauvaises molécules métamatérielles. Il sera dirigé alors vers la viabilité ou la non viabilité.

Un esprit non viable ne meurt pas. la mort n'existe pas dans cet environnement. C'est le coté angoisses qui s'élargit considérablement et qui oblige à l'amélioration.

Parce que les meilleures molécules de métamatière mémorisée par notre foétus d'esprit sont celles tirées d'un comportement de paix et de responsabilité.
Paix et responsabilité envers soi même.
Paix et responsabilité envers les humains.
Paix et responsabilité envers es animaux et les végétaux.
Paix et responsabilité envers toute la nature de matière.

Tous nos comportements de paix et de responsabilité se retrouvent transformés en molécules de métamatière dans des esprits. Ce sont des molécules saines qui permettent aux esprits, une fois nés, d'accéder de suite aux hautes sphères de la nature de métamatière. Et nous, les humains gestateur d'esprit, nous nous verrons vivre dans la vie de nos esprit pour l'éternité.

Tel une future maman qui oriente ses comportements quotidiens pour que son enfant naisse viable - parce quelle subira elle aussi les angoisses d'un enfant malade - un humain a intérêt à orienter ses comportements quotidiens de façon à faire naître un esprit le plus viable que possible parce qu'il se verra lui aussi éprouver les angoisses de son hôte métamatériel non conforme.

L'univers de métamatière seul n'est pas viable. Il a besoin de son partenaire l'univers de matière. Sans lui, l'univers de métamatière perd sa personnalité et devient une structure de métamatière sans vie.

Pareil coté univers de matière. Seul, il perd sa personnalité. Il a besoin de son partenaire métamatériel. Sans lui ce n'est qu'une structure de matière sans personnalité.


Les humains sont faits de deux états intimement liés : une vie matérielle et un avenir métamatériel. Il ne sont pas seulement des vies matérielles ; nous serions des animaux. Il ne sont pas seulement des avenirs métamatériels ; nous serons des esprits. Nous sommes des vies matérielles et des avenirs métamatériels intimement liés pour l'éternité.

Les humains sont faits de deux états intimement liés : une vie matérielle et un avenir métamatériel. Il ne sont pas seulement des vies matérielles ; nous serions des animaux. Il ne sont pas seulement des avenirs métamatériels ; nous serons des esprits. Nous sommes des vies matérielles et des avenirs métamatériels intimement liés pour l'éternité.

La nature de métamatière a tout pouvoir sur l'intelligence humaine.

Un rappel à l'ordre métamatériel se passe toujours de la même façon.

La nature de métamatière commence par préparer le terrain pour rappeler à l'ordre que les humains et épargner les animaux et les végétaux.

Puis par le biais de souffrances intelligentes et de paix intelligentes se créent deux factions dont le déséquilibre est certain.

En phase final du rappel à l'ordre mieux vaut être innocent de son comportement.

Elle le fait en permanence mais les ambassadeurs ont coupé unilatéralement la communication avec elle en avançant seulement avec le moteur Science sans le guide Croyance. C'est la Croyance qui fait la communication avec la nature de métamatière.




Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 07:33
Croyance (avec un grand C)
C'est l'ensemble des croyances (petit c), religions, sectes, et spiritualités.
Comme Science (avec un grand S) est l'ensemble des sciences (petit S)

Croire est inné chez les humains. C'est une fonction naturelle chez eux comme manger et boire. Les humains naissent croyant.

Seuls les humains ont cette fonction. Les animaux et les végétaux ne croient pas. Pourquoi ?

Parce que les humains ont un rôle spécifique dans la nature de matière Les animaux et les végétaux n'ont pas ce rôle. Les humains sont chargés de transférer les énergies instincts et intelligence nécessaire à la symbiose des univers.Ils transfèrent l'instinct du matériel en direction du métamatériel et récupèrent l'intelligence métamatérielle pour la diffuser dans l'environnement matériel.

Pour accomplir ce rôle capital ils ont l'énergie des deux univers. Ils ont l'instinct commun aux être matériels et ils ont l'intelligence métamatérielle.

Chez les humains, la fonction croire est liée à la possession de l'intelligence. Les animaux et les végétaux n'ont pas cette énergie intelligence. Ils ne croient pas. Seuls les humains croient.

Crois en ce que tu veux mais crois ! Croire est naturel. C'est bon pour la santé.

Il suffit de choisir des météorites de bon calibre, les dévier et les faire s'écraser sur la planète habitable de façon à anéantir uniquement la domination animale qui s'y trouve et qui bride le développement des autres espèces animales et végétales en particulier les mammifères. C'est ce qui s'appelle une extinction chirurgicale issue de l'intelligence contrairement à une extinction de masse issue de l'instinct.

Les mammifères étaient maintenus à l'état primitif par la domination des dinosaures. Une fratrie humaine comme le terrien ne naît que sous domination mammifère ; elle nait des mammifères. Pour faire naître une fratrie humaine sur une planète habitable il suffit donc de favoriser le développement des mammifères en annulant la domination animale autres que mammifère qui s'y trouve obligatoirement.

Quand une domination animale ou végétale s'installe sur une planète habitable elle est assurée pour des millions d'années. Aucune autre espèce ne peut la supplanter. Il faut un cataclysme pour l'annuler : une extinction de masse qui tue tout le monde et on recommence ou une extinction chirurgicale qui tue que ce que l'intelligence à cibler.

Pour les questions pratiques, n'ayons pas peur ! Anéantissons d'abord les entreprises qui détruisent la nature et qui nous détruisent. Freinons l'emballement de la Science. Faisons reculer un peu l'évolution humaine pour mieux la dégager de l'impasse dérèglement climatique. Quand on aura fait ce premier pas les petits frères seront à nos coté pour nous aider dans notre recherche du chemin durable et serein.

C'est à la Croyance de faire le pas. La Science est incapable de faire un tel pas. Il faudrait qu'elle se saborde. Impossible pour elle !
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 08:15
"La religion sans la science serait aveugle, la science sans la religion serait boiteuse." (Einstein.)

Formule périmée !

Le bon vieux Einstein est dépassé !! Smile

la Croyance n'a pas besoin de la Science pour voir clair et loin.
la Science n'a pas besoin de la Croyance pour avancer.

C'est l'évolution humaine qui compte. Elle a deux pôles d'activités majeures à sa disposition. Elle a besoin de la clairvoyance de la Croyance et de la motricité de la Science pour avancer durablement et sereinement.

En utilisant seulement le moteur Science, le véhicule évolution humaine avance vite mais au hasard et finit inévitablement dans le fossé tel que nous sommes actuellement avec le dérèglement climatique.

En utilisant seulement le guide Croyance, l'évolution humaine voit loin, très loin mais ne peut pas avancer et stagne. Ce n'est pas bon pour une évolution qui par définition a un besoin vital d'avancer.

Un esprit est un être vivant de la nature de métamatière. C'est la symétrie d'un humain -lequel vit coté univers de matière- dans le coté métamatière.

Un esprit a une anatomie finie. Une anatomie faite de métamatière. Son homologue humain, lui a une anatomie faite de matière.

Pour un humain, l'anatomie métamatérielle d'un esprit est invisible et impalpable. Seule l'énergie intelligence qui anime l'esprit est perceptible.

Oui, notre fratrie humaine a été obligatoirement et logiquement fécondée par une intervention intelligente forcement extraterrestre.

1) La nature de matière ne crée jamais seule une espèce nuisible pour son environnement, seulement des espèces qui s'intègrent dans son harmonie.

2) Les terriens ont les marques d'affinité de leur "parents". Ils ont l'instinct de la matrice la nature terrestre et l'intelligence des géniteurs humains forcement extraterrestres.

Une ou des fratries humains extraterrestres soucieuses d'éterniser l'espèce humaine ont repéré une planète habitable suceptible de générer une fratrie humaine : notre Terre.

A l'époque, la Terre était naturellement dominée par une espèce animale suradaptée : les dinosaures.

Nos géniteurs humains extraterrestres ont utilisé l'arme idéale pour anéantir la domination des dinosaures : des météorites de bon calibre ni trop grosses pour ne pas anéantir toute vie ni trop petite pour avoir l'effet escompté à savoir anéantir seulement la domination des reptiles et permettre aux mammifères de se développer jusqu'à leur apogée les terriens.

La venue d'une fratrie humaine comme le Terrien sur une planète habitable comme le Terre n'est jamais le fruit du hasard. Elle se provoque sciemment. Les fratries humaines adultes hyperévoluées de l'univers ont le rôle et le devoir de faire naître de nouvelles fratries humaines sur de nouvelles panètes habitables pour éterniser l'indispensable espèce humaine.

Sans l'espèce humaine, l'univers de matière perd sa personnalité et se dégrade. Il faut toujours, toujours qu'il y ait des humains dans l'univers de matière pour veiller au bon fonctionnement de la biodiversité installée sur les planètes habitables de l'univers de matière. Les biodiversités installées sur les planètes habitables sont la personnalité de notre univers. Sans elles, il ne serait qu'une structure de matière sans vie.

L'espèce humaine est la seule espèce matérielle à posséder l'intelligence. Les autres espèces animales et végétales n'ont que l'instinct pour vivre. Les humains ont deux énergies, l'instinct communs aux êtes matériels et l'intelligence métamatérielle. Les animaux et les végétaux n'en ont qu'une : l'instinct.

Pas l'ombre d'une intelligence dans l'univers de matière sauf chez les humains. Tout vit, tout tourne, tout bouge d'instinct. Rien n'est fait sciemment.

Pas l'ombre d'un instinct dans l'univers de métamatière sauf chez les esprits. Tout vit d'intelligence. Rien n'est fait instinctivement.
Repost 0
Published by Claude DE BORTOLI - dans univers-sans-matiere
commenter cet article